Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 15:02
Galerie L'Isba
Galerie L'Isba

MARC FOURQUET à Céret : Galerie Odile Oms :

visible du 28 novembre au 31 décembre 2014 dans la "cage aux peintres " de la galerie.

Le vernissage est prévu le vendredi 28 novembre à partir de 18 h.


Vous pouvez d'ores et déjà découvrir les œuvres à la galerie ou sur le site internet : http://odileoms.com/fr/expositions/marc_fourquet_2399/


Cette événement s'ajoute aux expositions toujours en cours de :

André Susplugas et Julien Descossy


Une autre partie de l'œuvre de Marc Fourquet sera déterritorialisée et visible du 9 décembre au 9 février chez " les Enfants gâtés " 17 rue de l'Ange à Perpignan.

"Découpage et collage mettent à l'épreuve la plasticité du modèle pour lui conférer (.) une identité nouvelle sous les traits d'un chimérique modelé. Visions elliptiques, plan télescopés, ces compositions faites de lambeaux d'esquisses assument les péripéties de leur propre création. "

ODILEOMS.COM

- - -

L'isba/art contemporain

Isabelle Bagnouls

Sophie Phéline

19, avenue des Palmiers

66000 Perpignan

www.lisba.fr

lisba66@gmail.com + 33 (0)4 68 59 41 18

***

*** L'Isba, à deux pas du boulevard Cléménceau, n'est pas le casot de Poutine ou de l'un de ses sbires: sous les palmiers il aurait tri chaud ! En outre, il ne saurait pas apprécier la beauté et l'aspect insolite de cette villa "art nouveau", domicile privée d'Isabelle et Sophie, devenu galerie d'avant-garde, privée, absolument, sans subvention publique…

Et pourtant le bon goût habite cette demeure au charme indéfinissable, qui se voit investie, trimestre après trimestre, par des artistes à fréquenter avec amour de la découverte… Cette fois-ci, un peintre belge, parisien, mais aussi catalan puisqu'il fut à l'origine de la création du musée de Céret (il en fut le directeur en 1964). Vivant désormais dans la capitale, il connaît très bien le département et ses lieux esthétiques.

Il pratique une peinture littéraire, mais aussi fantastique, symboliste à la manière de G. Moreau. Associée au sacré, sa peinture fait aussi penser au surréalisme, à Wilfredo Lam...

Le livre élégant et littéraire * qui lui est consacré parle de sa peinture visionnaire, d'un autre monde, poétique : l'ange du bizarre l'a habité, aime-t-il dire, à cause de la tramontane (on pense à la folie : "Folie catalane, Collioure, 1956"... à Soutine, à ces maisons disloquées de Céret…). Ce qui hante cette esthétique, c'est la couleur et le mouvement, la dynamique, l'assimilation de tous les courants picturaux et la liberté d'en sortir !!!

Livre littéraire donc, où Roland Barthes *, écrit, entre autres justes réflexions : "Exposer, c'est présenter un travail, faire comprendre ce qui est recherché…c'est une certaine idée de l'efflorescence…un jeu de sens…"

* Catalogue de la galerie Weiller, février 1969.

JANSON

Dans le vent catalan

peintures 1953 - 2010

Actualité de la nouvelle exposition de la galerie consacrée à MARC JANSON -

vernissage en présence de l'artiste jeudi 27 novembre à partir de 18h30, en présence de l'artiste.

L'exposition présente pour la première fois à Perpignan un ensemble de 30 œuvres couvrant un demi-siècle de travail.

Exposition du 28 novembre 2014 au 30 janvier 2015.


La galerie est ouverte du jeudi au samedi, de 14h à 19h et sur rendez-vous. Visuels et dossiers d’informations complémentaires à disposition sur demande. Contacts : lisba66@gmail.com

- - -

Le peintre G. Badin, ancien directeur du musée d'art moderne de Céret est décédé. J'avais publié ce reportage chez lui, le 3 juin de cette année 14, dan mon blog. JPBonnel.

Georges Badin, le bonheur de peindre

Je me rends en compagnie de Claude Massé, à la maison de G.Badin, rue du lycée. Sa femme, jeune, nous conduit à son atelier, à l'étage.

Les couleurs se sont nichées sous les toits, partout sur le plus simple support...Sa toile est un décor matissien sans porte ni fenêtre, sans intérieur ni extérieur : plus de limites à la célébration de la beauté du monde :les couleurs, vives, pleines, quasi primaires, avec les rouges violents, les jaunes aveuglants, sont là, étalées dans toute leur sensualité sur un papier, un tissu, un support qui ne supporte plus la clôture du cadre traditionnel, la frustration, l'ordre ou la restriction de l'encadrement.

Il nous montre les livres qui accompagnent les textes de grands poètes. Tel Michel Butor. Ces taches colorées sont indéfinissables, des explosions de joie intérieure sur les étoffes : Badin l'enchanteur, l'alchimiste, le teinturier. Georges Badin semble ne raconter, avec une outrance toute personnelle, que le bonheur de la peinture...

Picasso, en déformant les figures, les corps...est réaliste, il montre l'horreur des guerres, des désastres...Il estime que son rôle, son engagement est de stigmatiser la haine.

Matisse, quant à lui, pensait qu'il devait rendre l'Homme heureux : si sa toile arrivait à donner un instant de joie au spectateur, alors il avait gagné ! Matisse est le peintre du "bonheur de vivre", même s'il ne méconnaît pas les injustices; il estimait que si chacun, dans son coin, faisait son boulot avec honnêteté, sans nuire aux autres, le bonheur serait possible...

G.Badin se trouve dans la lignée de Matisse; son originalité est dans la systémisation de cette idée de bonheur : agrandir les cadres, portes et fenêtres de son art; il est antiréaliste, sa peinture est utopiste, sa vision est colorée...

Je constate que je suis incapable d'écrire sur G.Badin : on ne peut sortir ses mots pour gloser sur la pleine beauté. Ce que l'on ose faire, alors, c'est écrire un texte autour de la peinture, ou parallèlement à la peinture...Un poème, un hors-texte, un article hors-sujet, qui brode sur les broderies du peintre...

Oui, impuissant et je ne badine pas ! Que faire face à ces couleurs comme des feux d'été, comme des mers dévorées par le bleu... C'est pourquoi G. Badin aime le site de Paulilles, cette crique chargée à blanc, creusée d'explosifs, les vestiges insidieux d'une usine de mort.

Ecrire la peinture à retardement !

- - - Ciné turc à Saint-Estève :

Cinéma turc

Festival de cinéma Les Toiles, du 27 au 29 novembre, Théâtre de l’Étang, Saint Estève :

l’association Les Rendez-Vous fait découvrir le cinéma turc, à travers cinq films et deux conférences.
En partenariat avec le Théâtre de l’Étang et l’Institut Jean Vigo et avec le parrainage d’Optic 2000.

Partagé entre un cinéma commercial à succès, parfois médiocre, et un cinéma d’auteur, le cinéma turc se signale avant tout par la grande diversité de thèmes et d’expressions qui le traversent. Son éclairage sur les liens entre art, culture et société pose des questions plus que jamais d’actualité dans un monde en proie au doute.

Entrée libre et gratuite

Jeudi 27 novembre :
18h : conférence : Entre Occident et Orient, une terre de passage depuis la nuit des temps par Andrée Delaris
20h 30 : Film (V.O.) : Yol de Yilmaz Güney (1982 – 1h 50 min). Palme d’Or à Cannes 1982.

Vendredi 28 novembre :
18h : La Turquie moderne (1919-2014) par Alain Arthozoul
20h 30 : Film (V.O.) : Les 3 singes de Nuri Bilge Ceylan (2009 – 1h 49 min). Ce réalisateur a remporté la Palme d’Or à Cannes en 2014 avec Winter sleep.

Samedi 29 novembre :
14h 30 : Film (V.O.) : Derrière la colline de Emin Alper (2012 – 1h 34 min).
17h : Film (V.O.) : Des temps et des vents de Reha Erdem (2008 – 1h 45 min)
20h 30 : Film (V.O.) : De l’autre côté de Fatih Akin (2007 – 2h 02 min)

Pour tous renseignements : Tel : 06 32 47 21 14 ou Mel : rdvse@rdvse.fr ou Site internet : www.rdvse.fr
Les Rendez-Vous de Saint-Estève, créateurs d'évènements culturels

- - -Le28 à Collioure :

Caféclat 28 novembre à Collioure

Publié le 24/11/2014 à 16:35 par leblogcultureldyl

Cafe Pub

28 Novembre 14

Caféclat présente Ellen Turner Hall et son livre Hôtel Belvédère du rayon vert et autres nouvelles de la Côte Vermeille,Editions Talaia.

Vendredi le 28 novembre Ellen parlera de son livre sur les 4 ports de la côte, vus autrement. En découvrant son village, chaque personnage se révèle.

Du livre au scenario au book trailer Ellen parlera des exigences de chaque genre pour raconter une histoire.

Caféclat au Bar Saint Elme, au Faubourg, Collioure. Rendez-vous au premier l’étage de 18h30 à 20h00. Entrée libre. Boissons disponible au bar. Présentation en français et anglais.

Pour info:www.cafeclat.blogspot.com où Facebook.

- - -

Marc Fourquet © galerie Odile OMS

Marc Fourquet © galerie Odile OMS

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens