Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 09:42
Louis Aliot fait pénitence, lors du vendredi saint 2014 (photo de Bettina Fauchier)
Louis Aliot fait pénitence, lors du vendredi saint 2014 (photo de Bettina Fauchier)

Le FN à Perpignan ? Où est-il..? Louis Aliot fait tout pour séduire, mais…

Il est là, sous la table, mais il reste silencieux : il suffit d'attendre, le déclin est là, le ver est dans le fruit, l'électorat de gauche vote pour lui et des "intellectuels médiatiques" (*) font le "sale" boulot.

A la mairie de Perpignan, on lui a donné la présidence de la commission des finances...

Au conseil municipal, il se tait ou pose des questions de néophyte...Tout le monde est courtois ! On se régale : il n'y a pas d'opposition !

Tout le monde, il est beau ! A l'image de Louis Alliot : lisse et rigolo, si séducteur dans son polo ! Et si sa poitrine arbore le croco, il voudrait bien, le rusé cocodrile, croquer le Pujol et cette équipe fébrile, "faite de bric et de broc", dit-il, le Louis, qui brille de tous ses feux de jeune homme de bonne famille…

C'est vrai, moi-même, je le trouve... éthique, jouant le jeu démocratique…Et puis, il est ariégeois (adolescence à Ax-les-Thermes) comme ma famille, et il aime le ski : un ancien as de la descente…Mais je me méfie car les frontistes ont un vi-sage double à la Janus : ils pratiquent le langage social, puis on s'aperçoit que la main de velours est prête à pratiquer la torture..!

On a tendance à croire que le parti frontiste s'est rangé : on a éliminé les ultras, les violents, les nazillons, les anciens du beau temps des colonies : n'ont plus que des rues, les sergents de l'OAS…

Il n'y a plus que le père pour provoquer encore, à son âge, déclarant que l'épidémie d'Ebola va régler le problème de la surpopulation en Afrique... C'est vrai que la fille, de temps à autre, dérape : la haine, ça la torture…

Le FN, un parti comme les autres ? Pauvres naïfs, ne vous fiez pas aux apparences !

Le gendre, le bon gars de la Marine, lui, il est plutôt silencieux : il est à Paris, à Bruxelles... Dans les médias… On le reverra pour les cantonales...Pour l'instant, il joue au modéré, au type calme, libéral, bien dans sa peau, au gentil beau-fils... et il ne parle plus d'immigration ou de sécurité... Les filles seraient folles de lui… Et certains boutonneux au crâne rasé : fous Aliot…

Cependant, n'en doutons pas, l'antienne reviendra, au moment opportun...

Louis Alliot a compris que, face à la déliquescence généralisée et à l'impopularité du maire actuel, le mieux est de ne rien faire ! Attendre, esperar, wait end see !

Pas la peine de montrer les dents : il suffit d'attendre; il pense, ce renard, au fromage de la fable : Pujol, cette poire blette, tombera bientôt dans sa gueule ! En effet, à considérer la crise, l'état du centre-ville, le découragement et la colère de nombreux Perpignanais, la misère et le chômage...la proie est facile ! Et puis le réflexe républicain, c'est fini, regardez le Merluchon : il vote blanc quand la "gauche" est éliminée pour le second tour ! Et beaucoup comme lui ne voteront plus pour la droite pour arrêter l'aventure frontiste !

Vous tenez alors un langage populiste, ouvriériste, démagogique, vous insistez sur l'état de délabrement et la situation délétère...Vous laissez parler ces "intellos de plateaux", ces juifs (Zemmour et Finkielkraut) qui prétendent que le régime de Vichy a sauvé des Juifs ! Les traîtres, vous vous rendez compte !

Et puis on a recours aux solutions rapides, faciles : quittons l'euro, l'Europe...alors que l'isolement serait pire, alors qu'il faut se battre pour la croissance et forcer l'Allemagne et les financiers ! Ou bien : renvoyons les immigrés à la mer, quand l'Europe va perdre, because la dénatalité, 8 millions d'habitants et devoir intégrer de nouveaux étrangers !

Oui, il suffit de ...Y a qu'à...On va y avoir droit, à nouveau car revient bientôt le temps des élections...Et le danger frontiste aussi, si peu combattu par la municipalité en place ! Qui, ici, dans le bocal des bactéries catalanes, dans cette ville qu'on qualifie de "laboratoire", aura le courage de l'affronter et de montrer le bon chemin..?

* Eric Zemmour, Le suicide français (Albin Michel, octobre 2014)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens