Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 10:30
A la fourrière et à la police municipale de Perpignan : merci Charlie Pujol !

Cette putain de verrue de terrain vague à côté de l'Agglo et de cet hôtel en face de la gare TGV (= Très Grand Vide.) !!! A qui appartient ce terrain moche et ceint de barbelés : on pourrait y mettre les Roms et autres immigrés de la Méditerranée...

Bref je me gare là comme je l'ai fait souvent quand je vais à la gare acheter Minute (Charlie, c'est d'une convention…) ou boire un coup au Foulon en pensant au regretté Louis Monich, polémiste à la Charlie : "merci Truc !" (canard satirique perpignanais des années 80…)

Là, je retrouve plus ma voiture : ils ont mis un panneau depuis peu ! Il va falloir se garer au parc Ducup pour ne pas payer dans ce Perpi-fainéant ! Merci Jean-Marc Charlie !!

Je marche avenue de Grande-Bretagne, derrière les locaux de la police : ça a changé, le lieu est réservé aux syndicats de policiers; je demande à l'un d'eux le tél de la fourrière : "Je ne sais pas, appelez le 17."

Sympa le syndicaliste flic : depuis l'affaire Charlie, on aime la police, les relations sont plus cordiales. Les flics ne crient plus au sans-papier : "Bouge toi, sale bougnoul !", mais "M. Mohamed, auriez-vous l'obligeance de quitter le territoire français..?"

J'appelle le 17 : le gars sympa râle que le collègue ne m'ait pas donné le numéro de la fourrière..Mais il me le donne : on se congratule ! Vive le 17 Charlie !!

Je peux appeler la fourrière : une voix d'ange me répond "On est maintenant en face des Vignerons catalans." C'est à 3 kilomètres, mais gentille la secrétaire !!

En nage, je la vois enfin la secrétaire : elle est gironde, bien en chair, de quoi s'agripper pour monter au Canigou, et des seins conviviaux et pointus comme le Carlitte et le Péric jumellés… Je comprends pourquoi on aime à présent se rendre à la fourrière : pour fourrer la secrétaire…

Le policier qui me dresse le procès-verbal (mais pas autre chose, de plus intime) est sympa lui aussi :"Vous auriez dû faire le contrôle technique depuis 11 mois ! Je pourrais vous ajouter une amende de 1800 euros ! Mais cadeau : il est vraiment humain, ce policier du bureau…

Bref, j'ai perdu deux heures et 122 euros, mais j'ai pu constater grâce à ce reportage auprès des forces de police que nous sommes bien en sécurité et que les agents de la fourrière ne sont pas de mauvais bougres, à l'affût, dans les rues, dès que vous laissez votre voiture le long d'une bande jaune… Il faut bien que tout le monde gagne son beefsteck, non..?

PS. Jean-pierre Bonnel J'étais en tort, je ne critique personne. Mon texte est ironique et provocateur, peut-être, mais j'ai dit la vérité, comme toujours… Ce que je n'ai pas dit, c'est qu'une jeune femme effondrée, silencieuse, triste, payait son amende : 3 fois ce qu'elle gagne chaque jour, et c'était une scène émouvante… Il faudrait sans doute montrer les excès de la fourrière…Moi, je ne gênais personne près de ce terrain vague, mais j'accepte la punition… C'est pas grave par rapport à ce qu'ont vécu les charpies à Paris...

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens