Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 07:51
(la Casa de Geli de Na Pincarda, quartier de la Révolution française, à Perpignan)
(la Casa de Geli de Na Pincarda, quartier de la Révolution française, à Perpignan)

Si ce dimanche, vous renoncez à hanter les hypermarchés ou nos zones "artisanales" qui défigurent nos banlieues, si la beauté vous importe plus que la consommation d'objets manufacturés, alors, vous pouvez déambuler dans le Perpignan historique : il vous faudrait un guide érudit pour apprécier l'ampleur de la richesse artistique et patrimoniale. Vous aurez peut-être la chance, au cours de votre balade, de rencontrer Alain Géli…

C'est l'homme le plus charmant du monde; il m'a fait visiter trois fois sa maison, "la Casa de Fossa" et il me reste encore tant à comprendre !

Alain, l'homme qui sillonne d'un pas rapide les rues, entrant dans une librairie ou chez un disquaire, s'informant de la culture en cours, "in progress", vous le connaissez !

Vous n'avez pas osé l'aborder, ce personnage atypique, arborant une éternelle casquette ne donnant à voir que de discrètes gerbes de cheveux blonds, marchant au rythme d'une canne énergique, muni, pour se protéger, de raban opaques. On dirait un acteur de théâtre courant vers son rôle, le visage doux et lisse saupoudré d'une incroyable jeunesse…

Qui va s'intéresser, parmi les responsables locaux, à ce fils d'officier de marine, fonçant dans de multiples projets, tous réunis en un même lieu : restauration de la maison du musicien, création d'un musée, exploration du terrain qui cache des vertiges préhistoriques..?

Quand va-t-on s'intéresser à Alain Géli..? On doit le trouver trop original, trop fantaisiste, pas sérieux : "J'ai contacté M. Pinell, il ne bronche pas !"

Alain possède aussi une petite salle, qu'il a restaurée, d'une beauté antique, près de l'abreuvoir, pour des réunions intimes, pour une vingtaine de personnes (avec réservation) : il est prévu d'y faire des lectures, des conférences, des mini-concerts, dans le cadre de Perpignan, ville d'art et d'histoire. Ce quartier, muni de galeries d'art, est encore méconnu; il peut s'animer pour des rencontres conviviales et culturelles !

Ce second local, situé 9 rue Foy, est le "Centre de Recherche de Mondial Art : cette création a été inscrite au Journal officiel du 19 novembre 2012. On y reviendra…

Je demeure avec l'artiste qui, s'appuyant sur les grands maîtres (Cézanne, Seurat, Ingres, Manet), invente une suite à l'art décadent et au symbolisme, représenté fin XIX° par Verlaine, Rimbaud… Alain a la création dans la main; il s'intéresse aussi à l'art contemporain dont il se gausse beaucoup, à l'instar de Jean Clair, le polémiste : "L'art est à ressusciter !"

Alain est poète, dessinateur, plasticien, créateur aux talents multiples. Ses oeuvres, il les donnera au musée Rigaud, sa maison sera une annexe du musée HR; Alain gardera l'usufruit.

La mairie va-t-elle bouger ? Bien sûr, elle a déjà frémi ! Bien sûr, la rénovation coûtera cher… Mais M.le Maire, qu'allez-vous laisser de votre passage..? JP. Alduy, c'est l'Archipel, la Passerelle… Vous, ça ne peut pas être le rien, le repli frileux, les suppressions de lieux et événements culturels !!

Dans la pénombre de la maison labyrinthique, j'ai pu voir au coeur d'une sorte de grotte préhistorique, les illuminations de la musique (France musique est diffusée jour et nuit, et dans toutes les pièces !), par les éclairs rimbaldiens de tableaux à la symbolique inépuisable. J'ai vu des grands formats lumineux à l'alphabet personnel, des dessins préparatoires, au crayon : "C'est la création, à partir de là, j'organise des variantes à l'infini;.." La peinture, comme l'a dit L. DE Vinci est une "cosa mentale", mais il faut d'abord maîtriser le dessin !

Je m'appesantis sur un grand tableau jaune et orangé, composé telle une tapisserie; je vois ce bleu, masse centrale, faite de tourbillons : Alain peint l'univers comme il le perçoit, lui le chaman qui a la chance de parler avec les âmes errantes… La toile est rythme, mouvement des atomes, fulgurances colorées : le spectateur rentre en plein dans le symbolique.

Alain sait que l'on ne part pas de rien, que des références sont toujours à rouvre dans la peinture; mais ici, vous voici dépaysé !

Pour aller au-delà de l'élément terrestre, pour viser au spirituel, Alain Géli a créé son mouvement pictural et culturel, il a eu besoin d'une appellation pour situer et faire connaître son travail : l'infinisme…

A suivre, car nous n'en avons pas fini de dialoguer avec Alain Géli…

Contact : 04 68 35 43 63

* Sur la photo Guillaume Lagnel et Francisco Ortiz, maîtres d'oeuvres de ce projet de réhabilitation du compositeur perpignanais.

J'ai le plaisir de participer à cette aventure avec une foule de personnalités (je vais en oublier !) : Jacques Quéralt, Pierre Coureux, Georgio Moenegoni, Nathalie Serre, Marie Susplugas, Loïc Robinot, Daniel Tosi, Hervé eymond, Nicolle et Michel Peus, Odette Traby, Paul Macé, Armand Gombert, Bertille de Swarte, Paul Goze, François Ragot, Marie-Ange Falquès, le regretté Jean Bigorre, J.Perez (Casa de la Generalitat)…Avec l'aide des Archives départementales et de MMe J. Cabanas et Guizard, spécialistes du patrimoine.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens