Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 12:58
plafonds peints médiévaux
plafonds peints médiévaux

Ce reportage sur Alain Géli prend fin avec ce troisième volet consacré à la richesse préhistorique qui dort sous la maison natale du compositeur François de Fossa. J'ai parlé du projet de résurrection du musicien : Alain fait tout pour le vulgariser, il restaure la Casa de Fossa...

J'ai dressé le portrait de l'artiste, ancien élève des Beaux-arts de Perpignan, qui veut donner à la ville un rayonnement culturel international : Perpignan ne peut faire la sourde oreille ! Pas d'argent ? Voyons avec les institutions, le mécénat, les banques, les étrangers… On peut lancer une souscription…

En tout cas A. Géli y croit : il est un peu mystique, il croit à un esprit, à un créateur...

Ce chamans qui vient d'ailleurs a trouvé la maison de fossienne : sept copropriétaires y vivaient; le frère et la soeur ont acheté peu à peu : la maison a été quasiment reconstituée… C'est grâce à Jacques Quéralt, journaliste, poète, philosophe et prof d'art plastique, que Géli a su que ce lieu appartenait au compositeur perpignanais. Avec Henri Carbonneil, ancien délégué municipal, décédé il y a peu, il a lancé le projet; ils sont allés voir J.Paul Alduy; six maisons autour de la place du figuier ont été classées…

Mais les politiciens font peu pour les artistes et les créateurs doivent quémander des miettes… S'ils continuent à fuir et à penser à conserver leur pouvoir, leur petite place de conseiller ou d'élu, pour un peu d'argent et de gloriole, nous les abandonnerons, nous prendrons en charge notre destin… Ils sont déjà abandonnés par les citoyens, ils ne sont pas à la hauteur des enjeux actuels : toujours les mêmes têtes sans projet, sans idées, qui se présentent aux élections depuis des décennies !!!

Alors revenons à l'éternel, cette possibilité de trésor humain qui nicherait dans la boue millénaire, dans les terres alluviales, dans la préhistoire de ce quartier de Perpignan. Alain Géli a ainsi découvert "par intuition mystique, des pièces préhistoriques, datant de milliers d'années, dénichées dans une agouille ruisselant dans les sous-sols, qu'il ne peut exploiter plus profondément aujourd'hui, faute de droit." (**)

On ouvre des yeux d'enfants (mais je suis incapable de juger du bien-fondé de ces découvertes !) quand Alain nous montre ces sculptures naturelles au coeur des os, ou cet os qui se minéralise, datant de 25000 ans avant J.C. (paléo supérieur équivalent à la grotte Chauvet), ou encore cette tête de bison en ombre portée …

Faut-il faire connaître ceci et donner la maison au peuple catalan, du haut (fondation de Fossa, musée Géli) en bas (la mémoire des hommes et des bêtes) : en tout cas le geste est généreux et participe du désir de "donner à la ville un rayonnement culturel international" !!

Des scientifiques sont venus rue Na Pincarda, alertés par notre hôte. Jean-Paul Cross, archéologue de Béziers, venu reconnaître le matériel… Olivier Poisson a conseillé à A. Géli de s'adresser à la Drac de Montpellier (M. Marchesi); à Paris le service archéologique ne croit pas à la richesse de ce terrain…M. Abelanet est venu ici plusieurs fois : il a affirmé qu'il était trop âgé pour s'en occuper… M. Martzluff a reconnu les pierres taillées, en disant que c'était de l'art et a identifié les choppers…

A. Géli a donné à la mairie le droit de photographier; simplement il garde le droit à l'image, de la même manière qu'il veut garder l'usufruit de la maison.

Enfin, pour la partie plus récente, Olivier Bru, de la ville, a décrit le bâtiment du n° 9 de la rue Foy (***) : "connu des amateurs du patrimoine comme ayant conservé des dispositifs architectoniques de style médiéval; son plan est celui d'un hôtel particulier médiéval avec une cour-patio autour de laquelle un escalier principal et des galeries ajourées distribuent les pièces des étages…Lors de petits travaux de mise en propreté d'un local à vocation commerciale situé en rez-de-chaussée, Monsieur Alain Gélis a contacté la Direction du patrimoine et de l'archéologie pour l'informer de la découverte d'un "beau plafond" (photo JP.Bonnel)…

La particularité remarquable de ce plafond est son décor peint à la main sur papier encollé sur la totalité de a surface des menuiseries (solives, cloisons, merrains). Le décor, sur fond rouge carmin, reprend les formes végétales en gris rehaussé de blanc, qui en vieillissant prend des teintes couleur or… Ce décor pourrait stylistiquement être daté de la fin du XVI °-début XVII ° siècle…

J.Pierre Bonnel

(**) article de Julien Monfray, dans l'Indépendant du 22.8.2014.

(***) M. Bru a dressé l'inventaire des plafonds peints médiévaux (voir le site de la ville).

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans Arts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens