Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 19:08
la liberté de la presse
la liberté de la presse

(illustration : Dès 1789 et la proclamation de la liberté de la presse, les caricatures prennent leur essor. © CCI / The Art Archive / The Picture Desk)

- - - Après ce dimanche de marche unitaire et unanime, restons encore dans l'émotion. Demain sera sans doute plus difficile à vivre car les problèmes d'intégration, de racisme, de chômage, d'injustice…demeurent. Comment régler tous ces problèmes ? Comment en finir avec la question palestinienne et les dictatures qu'on a cru supprimer avec l'espoir des révolutions arabes..?

Je donne à lire des poins de vue divergents à propos de l'engouement pour le slogan "Je suis Charlie !".

Il faut savoir ce que représente l'esprit Charlie. Pendant longtemps j'ai acheté l'hebdo et conserve la collection des années 70/80. J'étais d'accord avec cette inspiration libertaire radicale : ni dieu ni maître ! Ensuite, la provocation pour la provoc m'a lassé.

On doit défendre la liberté de la presse mais on on doit en connaître les limites (attaques vulgaires ad hominem, dessins scatologiques, caricatures "gratuites" à la limite du racisme : les camarades de Charlie se sont acharnés sur l'Islam : pourquoi stigmatiser le prophète ou Jésus-Christ dont les messages sont, a priori, d'amour ?

Bien sûr on trouve la violence et la haine dans le Coran et l'Ancien Testament, mais l'urgence était de combattre ceux qui ne voient que cette interprétation très restrictive de la religion. Bien sûr, depuis qu'on lit Marx, Bakounine ou …Jean Soler, notre grand penseur catalan des Albères, on sait que la religion est l'opium de peuple…

Cependant, nos talentueux caricaturistes ont pu froisser des musulmans sincères, modérés, ceux qui condamnent aujourd'hui les djihadistes forcenés…

JP.Bonnel

- - - - -

Point de vue de …

La solidarité spontanée, bravo les anonymes, les gens de peu de toutes origines, de toutes confessions ou sans confession !

Mais "l'union sacrée" et les opérations de com. politiciennes sur fond de Marseillaise ("Aux armes citoyens, qu'un sang impur abreuve nos sillons !", mais les gens n'ont pas l'air d'entendre ce qu'ils chantent !), c'est une insulte à la mémoire de l'équipe de Charlie, les morts comme les vivants.

Manifester derrière tout le gratin de l'Europe ultra-libérale pétri de bonne conscience, quel bon sujet de dessins pour ceux qui ne peuvent plus les réaliser ! Faisons confiance aux survivants de l'équipe pour relever le gant !

Laisser crever Charlie Hebdo en l'excluant des aides à la presse de leur vivant (soit disant non prévues pour la presse satirique) pour débloquer 1 million d'euros lorsqu'ils sont morts, c'est à gerber !

Sauvons Charlie Hebdo nous-mêmes sans ces cadeaux empoisonnés (dont l'offre sonnante et trébuchante de Google, on croit rêver !)

Salut et fraternité à toutes les victimes, décédées, blessées et à leurs proches.

* Daniel Guerrier, ancien correcteur et journaliste, "ni vieux ni traître", comme l'étaient les compagnons tombés au champ d'honneur de la lutte contre tous les obscurantismes.

- - - Autre point de vue (sur le blog de "La licorne d'Hannibal" : licornehannibal.over-blog.com) :

Charlie mon cul !

Publié le 8 janvier 2015 par Patrice Scattolin

Vous nous ferez dégueuler jusqu'à la bile avec votre compassion. Vous nous ferez tenir des pancartes, allumer des briquets, faire des minutes de silence, baisser la tête. Vous nous rassemblerez derrière l’icône de la république laïque et indivisible. Vous agiterez la peur comme le toréro sa cape et justifierez la répression policière pour l’ordre moral.

Des représentants des différentes obédiences vont envahir les radios, les journaux et les télévisions pour peaufiner leur prêche. Et tous, absolument tous, vont nous parler de paix. Chacun en donnera sa définition bien sûr, la controverse sera molle comme la bite d’un prostatique mais vous aurez, croyez vous, accompli votre devoir. Personne ne prendra le temps de dénoncer le scandale, d’expliquer comment, dans un état laïque, la parole publique est donnée, en toutes occasions, aux religieux ou aux intellectuels du sérail. Comment athées, libres penseurs, polémistes et diffuseurs d’idées neuves ne sont invités que dans des émissions de secondes zones et que leurs commentaires sont ringardisés ou finissent emballés dans l’utopie générationnelle.

Les idées, le regard biaisé, la critique ne font pas bon ménage avec la gouvernance, tandis que les dogmes et les règles absurdes sont de meilleurs alliés.

Les églises, les mosquées, les synagogues et autre temples vont se remplir de monde. La quête sera bonne. La haine et l’intolérance vont pouvoir mettre de la paille au nid.

L’hiver va durer. Les occasions de se rassembler vont être nombreuses mais, et j’aimerais me tromper, je doute que la démocratie, la république ou l’honneur n’en tire quoi que ce soit de profitable.

Nous accepterons tout ça de bonne grâce, grégaires à l’excès.

Deux jours encore et on ne parlera plus que des soldes !

La laïcité me donne le droit de ne pas croire, ni en vous, ni en personne. J’en ai fait un devoir.

Je ne suis qu’un vieux con qui fulmine quand on assassine l’intelligence mais je reste de ceux qui ne veulent la mort de personne.

Qu’il porte un crucifix, une barbe, une kipa ou un moulin à prière, l’intégriste ne me fait pas peur.

C’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas d’arme.

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens