Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 10:46
Blogueur, un métier parfois dangereux - Condamné à mille coups de fouets : la position de la droite UMP
Blogueur condamné
Blogueur condamné

* Le maire de Perpignan, M. J.-Marc Pujol, m'a téléphoné car il était étonné que, après avoir pris position pour lui -contre le FN- pour les municipales de mars 2014, je le critique autant, aujourd'hui…

Il m'a demandé où j'habitais… Il m'a annoncé qu'il viendrait prendre un café chez moi…Je l'attends encore…

Encore une promesse non tenue…

M. Pujol a été très calme, correct, je pense qu'il n'a pas voulu m'intimider…Il ne m'a promis un cassage de gueule par Imbernon, le garde du corps de l'UMP, depuis que Mach, l'ancien videur dans les boîtes, a atteint une certaine notabilité...

J.M. Pujol ne m'a pas promis des coups de fouets…

Ce n'est pas ainsi partout de par le monde :

* En Egypte : agir concrètement en faveur de l’objecteur de conscience égyptien Maikel Nabil Sanad, emprisonné pour « insultes à l’armée et entraves à la sécurité publique » (pour les opinions exprimées sur son blog) en envoyant un observateur international à son procès et en publiant la traduction arabe de son Manuel pour les campagnes nonviolentes.

** En Arabie Saoudite :

Les élus UMP au Parlement européen ne sont vraiment pas Raïf Badawi

BERNARD SCHALSCHA :

De Morano à Hortefeux : votes contre une résolution demandant la libération du blogueur saoudien condamné à 1000 coups de fouet.

Plus énorme encore que le refus de la France d’inviter Ensaf Haidar, la femme de Raïf Badawi : le vote de plusieurs députés européens UMP contre la résolution demandant la libération du blogueur libéral saoudien !

Impossible à croire ? Eh bien si, c’est pourtant tout ce qu’il y a de plus tristement vrai — ainsi qu’on va le voir. Jeudi 12 février, un communiqué de presse du Parlement européen annonçait que, parmi trois résolutions relatives aux droits de l’homme, les députés avaient adopté un texte en faveur de ce jeune père de famille condamné par un tribunal de Djeddah sous le chef d’« insultes à l’islam » à 1000 coups de fouet, 10 ans de prison et une énorme amende. Le supplice a connu un début d’application puisqu’il a déjà été publiquement flagellé 50 fois. Entre-temps une importante campagne internationale s’est développée en faveur du condamné : pétition d’Amnesty International avec des centaines de milliers de signatures, intervention de personnalités, mobilisation sur les réseaux sociaux, rassemblements… Les autorités saoudiennes ont-elles été gênées aux entournures ? L’état de santé de Raïf Badawi était-il trop dégradé ? Toujours est-il que la seconde séance de fouet a pour l’instant été reportée à cinq reprises (les 1000 coups doivent en principe être infligés à raison de 50 par semaine durant 20 mois).

Parmi les initiatives en faveur d’une annulation de la condamnation, il y a ainsi la résolution du Parlement européen. Condamnant vigoureusement la flagellation de Raïf Badawi et y voyant « un acte de cruauté révoltant », les députés demandent aux autorités saoudiennes de le libérer immédiatement et sans condition, et que la condamnation et les peines qui ont été prononcées contre lui, dont l’interdiction de quitter le territoire, soient annulées. Les élus estiment en outre que le cas du blogueur est « symptomatique des atteintes à la liberté d’expression et d’opposition pacifique dans le pays, et, plus largement, de la doctrine d’intolérance et d’interprétation extrémiste du droit islamique prônée par le royaume ». Tout ce que le monde compte de défenseurs de Raïf Badawi s’est félicité de cette résolution, d’autant plus que, dans la foulée, une délégation de membres du Parlement européen a été chargée d’aborder son cas lors d’un prochain voyage en Arabie saoudite.

Un observateur naïf s’attendait à l’adoption à l’unanimité de la résolution. Mais en y regardant de plus près on découvre qu’elle n’a été votée que par 460 députés tandis que 153 votaient contre et 29 s’abstenaient. Qui donc avait bien pu s’opposer à ce texte ? En fouillant bien sur le site du Parlement on trouve, en pages 5 et 6, le compte rendu détaillé des votes. Et là on n’en croit pas ses yeux car au sein de cet étonnant front du refus s’alignent les noms de plusieurs députés français membres de l’UMP (appartenant au groupe européen PPE) : Angélique Delahaye (qui sur son profil Facebook fait délicatement l’impasse sur son vote), Françoise Grossetête (rien non plus quant à son vote sur son Facebook, même si une photo la montre tenant une affichette « Je suis Charlie »), Brice Hortefeux (qui disait « Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes », mais qui ne veut sans doute pas en avoir avec les Saoudiens), Alain Lamassoure (très engagé à l’en croire sur Facebook dans la lutte contre le terrorisme, mais ça n’a sans doute rien à voir avec le wahhabisme saoudien), Nadine Morano (qui se veut sur Facebook plus anti-islamiste que Marine Le Pen mais qui ignore peut-être que l’application de la charia en Arabie saoudite ressemble furieusement à celle qui fait partout rêver les islamistes extrémistes), Renaud Muselier (qui a pourtant voté l’une des autres résolutions sur les droits de l’homme ce 12 février), Maurice Ponga et Franck Proust. Sauf erreur, le nom de Rachida Dati ne figure ni dans les pour, ni dans les contre ni parmi les abstentions. Ah, justement, à propos des abstentionnistes : alors que les autres élus Front national ont logiquement voté en faveur de la résolution, Aymeric Chauprade, en dépit de sa ferme inclination poutinienne qui devrait en faire un adversaire résolu du régime sunnite saoudien, s’est quant à lui distingué en s’abstenant. Il eût été regrettable que les électeurs ignorent le positionnement dans cette afffaire de ceux qu’ils ont envoyés siéger au Parlement européen. Ils le savent maintenant. Ils apprendront par la même occasion que les voies de l’anti-fondamentalisme islamiste s’avèrent parfois impénétrables, notamment depuis Strasbourg.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens