Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 11:30
expo photos de J-Yves Gargadennec "Carabanchel"- La poudrière, jusqu'au 15 février
expo photos de J-Yves Gargadennec "Carabanchel"- La poudrière, jusqu'au 15 février

*La photo catalane (par luxcatalunya.over-blog.com

Catalanité : art classique et art contemporain, religiosité et patrimoine

Paris photO

2014 rencontre avec la photographie catalane

Publié le 24 novembre 2014 par lux catalunya

l'événement international de la photographie au Grand Palais: la Galerie +R Maserre !

Parmi les travaux des photographes reconnus représentés par la Galerie, certains ont saisi la nostalgie, les visages du passé connus ou illustres qui se projettent dans le présent, en noir sur blanc ; d'autres mettent en scène les images pour interroger la vision.

Alors qu'un nombre croissant de galeries s'engagent, à Paris photo, dans une survalorisation du numérique, de l'esthétique digitale et du design photographique, la Galerie +R Maserre a fait le choix d'une sélection a la fois émotionnelle, graphique et efficace.

Cette présentation permet aussi de voir à quel point la photographie catalane s'est chargée de spécificités et s'est elle-même travaillée au contact des évolutions de son époque entre clichés des années 70 et travaux contemporains.

Les photographies de Xavier Miserachs sont un voyage dans l'âme de la Catalogne. Un voyage affectif avec les grandes figures (Dali et le rhinocéros) et avec les souvenirs d'une période de simplicité et d'espoir.

Son style exceptionnel a fait de Miserachs un des grands noms de la photographie catalane dont le mérite est trop souvent ignoré. Avec la présentation de cette série à Paris Photo, revient en actualité la dimension historique et intime de cette vie catalane.

Manel Armengol, la Catalogne Seventies

Les travaux de Manel Armengol oscillent entre témoignage historique, mémoire collective et souvenirs personnels au travers de portraits et de paysages. C'est émouvant de voir à quel point ces clichés peuvent sembler connus et reconnus dans l'inconscient même de tout catalan qui les regarde.

C'est la grande force de cette photographie qui, sous des aspects désuets ou à partir de thèmes de vie quotidienne, parle au plus intime. Ce passé, c'est un lien qui existe encore aujourd'hui, c'est un mode de reconnaissance.

Deux séries de travaux de l'artiste Pep Duran sont présentées : quatre encadrements de compositions associant des photographies de sièges vides et des pieds démontés et une série de collages intitulée "Déserts".

Reconnecter des images, des réalités disjointes semble être l'ambition de cette démarche plastique et visuelle.

Les pieds de fauteuil sont comme les os d'un squelette de fauteuil dont l'image apparaît en fonds du tableau. Les couleurs, sépiacées, altérées, accentuent la vacuité de l'image et de l'atmosphère des sièges vides qui se côtoient.

De même, dans "Déserts" des personnages sont comme projetés dans des lieux improbables faits de jointures de réalités connexes et mais homogènes.

Une expérimentation visuelle de la disjonction et du rapport entre un passé de l'image et un présent de l'objet.

Marcel Duchamp, par Francesc Catala Roca, Galerie R. Maserre

***Livre à paraître (fin février 2015, début mars, pour les élections départementales) de Jean-Pierre Bonnel : Les 365 jours de J.Marc Pujol (propositions pour Perpignan, la culture et campagne mars 2014 des Municipales) -

Souscription (10 euros chez l'auteur 06 31 69 09 32, ou chèque JPB, 9 rue St-Jean, Perpignan) Ensuite, prix public : 14 euros. (éditions "Les mots en scène" - collection "Maux en scène")

*Conférence sur Walter Benjamin de JPBonnel (lectures par Hanna Fiedrich), au théâtre de l'Etang, St-Estève, le 4 avril 2915 à 18h30, entrée libre. (diaporama, dédicace)

*** Le musée de l'exil expose 42 photos originales de l'exil de 39 de l'agence du New York Times :

El MUME exposa 42 fotos originals de l´exili del 39 de l´agència del ´NY Times´

El Museu de l'Exili mostra al públic d'avui com treballaven els primers fotoperiodistes de la societat de masses

El MUME exposa 42 fotos originals de l´exili del 39 de l´agència del ´NY Times´

GIRONA | DANIEL BONAVENTURA El Museu de l'Exili (MUME) de la Jonquera inaugurarà avui una exposició que aplega un conjunt de 42 fotografies de la retirada republicana de l'any 1939 des de Barcelona fins a la frontera fetes per tres fotoperiodistes, entre ells Robert Cappa, per a l'agència de l'hegemònic diari nord-americà New York Times.
L'exposició De la caiguda de Barcelona a la retirada. Report of Wide World Photo for The New York Times presenta imatges que al seu moment van ser reproduïdes a mitjans de comunicació i van tenir un gran impacte internacional.
Es tracta de fotos d'Augustin Chauvin, David Seymour-Chim i Robert Capa, tres fotògrafs que van treballar a la zona del conflicte aquells dies d'infausta memòria per als republicans.
L'exposició, comissariada per Eric Forcada, no presenta còpies ampliades sinó les fotografies originals amb el seu peu de foto tal com va ser redactat a l'època, per tal de mostrar al públic d'avui com treballaven uns reporters que han passat a la història del fotoperiodisme com uns pioners, coincidint amb la formació i la consolidació d'una societat de masses, per oposició al fotògraf convencional, que treballava adscrit a un dels exèrcits enfrontats i explicava la guerra a través de la veu del seu amo.
"L'enviament de corresponsals de guerra ofereix als lectors la garantia d'una informació plural" i "qualsevol possibilitat de censura per part dels estats majors és neutralitzada", explica el text del complet catàleg de l'exposició.
Bona part d'aquestes 42 fotos s'havien vist a la premsa de l'època, fins i tot a portada, però no totes, i algunes d'elles van romandre inèdites fins ara. L'exposició s'ha vist a la Casa de la Generalitat a Perpinyà i no es descarta que tingui una itinerància més llarga després del seu pas pel MUME.

Les imatges d'un èxode
Les imatges van ser preses en el context de la caiguda de Barcelona, que es va produir el 26 de gener de 1939, i els dies successius. La retirada republicana va provocar un dels primers grans èxodes massius de civils a Europa.
El departament dels Pirineus Orientals, en només dues setmanes, va passar de 250.000 habitants a quasi 800.000. A la situació d'emergència humanitària s'hi va afegir una crisi sanitària de primer ordre i es van crear els tres immensos camps de concentració per encabir 330.000 republicans.
La premsa internacional va cobrir la retirada. Un equip de més de 135 periodistes va arribar al Rosselló amb l'objectiu d'informar els lectors sobre aquest gran esdeveniment.
Una de les agències més actives va ser Wide World Photo for The New York Times, que va elaborar un seguit de reportatges de gran impacte. L'agència tenia seu a París i una delegació a Perpinyà, i venia les fotos a mitjans francesos de totes les tendències polítiques. El corresponsal a Perpinyà era Augustin Chauvin i des del seu taller s'enviaven les imatges al món.

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans photographies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens