Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 00:19
Madeleine Maso avec H. Hartung devant le Maillol de Saint-Cyprien (aujourd'hui au musée Desnoyer) - photo de J.Maso

Madeleine Maso avec H. Hartung devant le Maillol de Saint-Cyprien (aujourd'hui au musée Desnoyer) - photo de J.Maso

Souvenirs de Jacques Maso à propos du peintre Hans Hartung.

Il l'a connu à Paris grâce à M et Mme G. Pompidou. Mme Pompidou était folle d'Hartung : elle avaitdécoré l'Elysée avec ses tableaux…

(photo : Hans Hartung devant la statue de Maillol, en 1970 à Saint-Cyprien, avec Madeleine, l'épouse de J. Maso. Ka scène se déroule après un voyage au Portugal.

Hans possédait une Chrysler blanche décapotable; il conduisait malgré sa jambe perdue en Alsace; il fut opéré à Lyon car la gangrène s'était déclarée; mais il s'était bien adapté à ce handicap… A cette époque, après la Libération, Hartung rendait imite à J. Maso qui habitait alors rue de la Cloche d'or; c'était au deuxième étage, mais Hartung montait sans grand problème…

Pendant la guerre, il a été interné au camp du Barcarès (voir le blogabonnel sur Hartung en Catalogne).

Il s'évade en août 44. Il est arrêté à Figueres par la guardia civil; il va en prison à Figueres et Gérone, puis à Barcelone. Enfin, il est aboutit au camp de Miranda, au-dessus de Madrid.

On lui facilite la libération. Il s'engage dans l'armée française, mais est affecté à l'infirmerie car il est allemand.

Il se rend au Maroc avec l'armée et débarque à Golfe- Juan: il construira plus tard sa maison là où il a abordé (maison située à présent non loin du péage de l'autoroute; elle est devenue la fondation H. Hartung ).

J.Maso se rendra plusieurs fois chez lui. Par exemple, le jour où l'artiste fut nommé académicien à Paris : c'est le seul peintre a être en même temps académicien en Allemagne ! J.Maso fut le seul à l'accompagner, avec son épouse, Ana Eva Bergman, pour ce jour mémorable !

Jacques se souvient d'une autre journée incroyable : dans la rue, ils attendent tous les quatre un taxi; arrive une Rolls immense conduite par un chauffeur noir… Un type s'écrie alors :

"Hans, que fais-tu là ? Tu vas où..?

-Je vais à Montparnasse pour une réception !

-Je te laisse la voiture et le chauffeur !

Sur la Côte d'Azur, il font la maison avec le peintre : terrain rectangulaire, maison en angle; deux ateliers, pour on épouse et pour lui-même, sont construits dans les autres angles.

A l'intérieur, comme Hartung était handicapé (il avait perdu une jambe à Strasbourg en ramassant des blessés), il avait fait installer un mécanisme grâce auquel le tableau en gestation montait et descendait à la hauteur désirée…

Une autre fois, à l'occasion d'un transport sanitaire à Nice, en passant au péage de Juan-les-Pins, je dis mon fils : "Si on allait rendre visite à Hartung..? " Dans la nuit, ils arrivent à retrouver la maison dans le quartier résidentiel qui s'est bien développé. Seule Ana Eva se trouve à la maison : "Il ne va pas tarder…Si vous voulez l'attendre…" Hans est arrivé à l'aéroport; une demi-heure plus tard, il arrive dans la voiture du consul d'Allemagne, escortée par des policiers à moto… On avait affrété un avion spécial pour recevoir la croix d'académicien en Allemagne...

Il vient à Leucate qu'il a connu grâce à Henri de Monfreid. Le couple a habité dans un casot sur la colline, avec une table en bois et des branches pour faire du feu…Ils ont passé là plusieurs étés...

(souvenirs recueillis par J.P.B.)

- - - -

Maillol sans Paris (suite)

Aristide Maillol et Dina Vierny : l'oeuvre, le musée, le marché

Après vingt ans d'activité, le musée Maillol de Paris ferme ses portes au public pour une durée indéterminée. Riche de 179 œuvres de Maillol, le musée est aussi à l'origine de plusieurs expositions aux critiques très partagées, mais drainant bon nombre de visiteurs. La prochaine exposition sur le thème « Le Baiser dans l'art de la Renaissance à nos jours », qui était attendue entre le 25 mars et le 26 juillet, est reportée sine die. Les expositions de ce musée privé parisien étaient gérées depuis 2009 par la société Tecniarte, placée en liquidation judiciaire le 5 février 2015, d'où l'incertitude planant sur l'avenir du musée, qui annonce sur son site officiel une fermeture pour divers travaux de rénovation.

La Fondation Dina Vierny - Musée Maillol fut créée en 1995 par Dina Vierny (1919-2009), une figure phare de l'histoire de l'art moderne au destin hors du commun. La jeune ukrainienne se réfugie avec sa famille en France en 1924. Elle sera tour à tour résistante, grande muse de l'artiste Aristide MAILLOL, marchande d'art soutenue par Henri MATISSE à partir de la fin des années 1940 et collectionneuse avertie. Le grand tournant de sa vie naquit de sa rencontre avec Artistide Maillol en 1934. Dina Vierny a 16 ans et devient le modèle phare de la fin de carrière de l'artiste, à l'origine de ses plus belles œuvres, dont La Rivière, qui tient le record de l'artiste depuis décembre 2013.

La Rivière est l'une des trois œuvres monumentales de la fin de vie de Maillol, avec L'air et La Montagne. Il s'agit à l'origine d'une sculpture en plomb créée en 1938, un projet de monument en hommage au philosophe, écrivain et politicien Henri Barbusse. Elle représente le corps en déséquilibre de Dina Vierny dans une mise en scène dramatique, celle d'un corps emporté par la puissance des flots. Il existe plusieurs versions de cette œuvre exceptionnelle, dont une est visible au MoMA de New York, une autre à la Norton Simon art Foundation de Pasadena et dont la première version est exposée depuis 1964 dans le jardin du Carrousel aux Tuileries de Paris. La version de La Rivière vendue en 2013 à Paris était une épreuve d'artiste issue de la collection personnelle de Dina Vierny, et mise en vente par son fils chez Artcurial avec neuf autres œuvres de Maillol, pour régler la succession. Cette fonte posthume de Georges Rudier s'est vendue au prix record de 7,2 m$.

Une seconde œuvre sur le thème de la rivière faisait partie de l'ensemble dispersé chez Artcurial, un grand pastel de 1938 (83 cm x 128 cm), œuvre préparatoire à la fameuse sculpture. Vendue au double de l'estimation basse, la feuille partait pour une adjudication équivalente à 639 000 $, signant cette fois le record de Maillol dans la catégorie « dessin ».

Détenteur de 24 adjudications millionnaires signées entre Londres et New York - à l'exception du record parisien de La Rivière – Aristide Maillol n'est pas un artiste forcément inabordable. Sa dernière adjudication en date fut celle d'un Nu allongé sensuel, un dessin au crayon doublant sa fourchette d'estimation lors des dernières ventes modernes de Londres. La feuille de 23 cm x 28,2 cm fut adjugée 4 000 £, l'équivalent de 6 000 $ (Christie's, le 6 février 2015). Dessins de nus accessibles entre 2 000 et 6 000 $ en moyenne, estampes monogrammées pour quelques centaines de dollars... Aristide Maillol est accessible à toutes les bourses en deux dimensions.

© ArtMarketInsight Aristide Maillol et Dina Vierny : l'oeuvre, le musée, le marché. 24.2.2015

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens