Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 11:30
Lettre de Jean-Paul Alduy maire de Perpignan.

Lettre de Jean-Paul Alduy maire de Perpignan.

Hanna Fiedrich et Alain Gélis (photo J.P.Bonnel) - Le 8 AVRIL 2015, à 18 h, entrée libre chez A.Gémis : lectures par Hanna (textes d'elle-même, de Maëla Paul et de J.P.Bonnel), apéritif, dédicaces...
Hanna Fiedrich et Alain Gélis (photo J.P.Bonnel) - Le 8 AVRIL 2015, à 18 h, entrée libre chez A.Gémis : lectures par Hanna (textes d'elle-même, de Maëla Paul et de J.P.Bonnel), apéritif, dédicaces...

Je reviens sur le projet d'Alain Gélis, artiste et propriétaire de la maison natale du compositeur et guitariste aujourd'hui trop oublié, François de Fossa.

A. Gélis consacre son énergie à la reconnaissance, par les autorités locales, mairie (et plus, si Perpignan ne veut pas se décider, en direction du CG66 : au passage, disons que celui-ci devrait aussi s'intéresser à la maison de Jaubert de Passa, ancien directeur du patrimoine au XIX° siècle, désormais en vente, rue Na Pibcarda aussi…).

La maison Gélis/De Fossa est plurielle : maison du musicien, maison du peintre Géli, soubassements préhistoriques (?) : plusieurs musées sont possibles en ce lieu et le propriétaire donne la maison à Perpignan et paie les travaux de rénovation… Peut-opn rester longtemps dans l'expectative..?

Plusieurs spécialistes sont venus…Des élus, aussi : Pierre Parra, avocat et conseiller municipal pour l'urbanisme est emballé , il ne manque que l'accord de J.M.Pujol. M.Pinel, délégué à la culture, est venu lui aussi, mais ne se décide pas : la voix du maire sera décisive ! On attend le choix de M.PUJOL...

En attendant, voici un document, la lettre de J.Paul Alduy, maire précédent, montrant son grand intérêt pour ce lieu culturel et patrimonial … à suivre...

*** J'écrivais dans mon blog :

19 JANVIER 2015

ALAIN GÉLI (3) MAISON DE FOSSA : DE LA PRÉHISTOIRE À L'ART CONTEMPORAIN

Ce reportage sur Alain Géli prend fin avec ce troisième volet consacré à la richesse préhistorique qui dort sous la maison natale du compositeur François de Fossa. J'ai parlé du projet de résurrection du musicien : Alain fait tout pour le vulgariser, il restaure la Casa de Fossa...

J'ai dressé le portrait de l'artiste, ancien élève des Beaux-arts de Perpignan, qui veut donner à la ville un rayonnement culturel international : Perpignan ne peut faire la sourde oreille ! Pas d'argent ? Voyons avec les institutions, le mécénat, les banques, les étrangers… On peut lancer une souscription…

En tout cas A. Géli y croit : il est un peu mystique, il croit à un esprit, à un créateur...

Ce chamans qui vient d'ailleurs a trouvé la maison de fossienne : sept copropriétaires y vivaient; le frère et la soeur ont acheté peu à peu : la maison a été quasiment reconstituée… C'est grâce à Jacques Quéralt, journaliste, poète, philosophe et prof d'art plastique, que Géli a su que ce lieu appartenait au compositeur perpignanais. Avec Henri Carbonneil, ancien délégué municipal, décédé il y a peu, il a lancé le projet; ils sont allés voir J.Paul Alduy; six maisons autour de la place du figuier ont été classées…

Alors revenons à l'éternel, cette possibilité de trésor humain qui nicherait dans la boue millénaire, dans les terres alluviales, dans la préhistoire de ce quartier de Perpignan. Alain Géli a ainsi découvert "par intuition mystique, des pièces préhistoriques, datant de milliers d'années, dénichées dans une agouille ruisselant dans les sous-sols, qu'il ne peut exploiter plus profondément aujourd'hui, faute de droit." (**)

On ouvre des yeux d'enfants (mais je suis incapable de juger du bien-fondé de ces découvertes !) quand Alain nous montre ces sculptures naturelles au coeur des os, ou cet os qui se minéralise, datant de 25000 ans avant J.C. (paléo supérieur équivalent à la grotte Chauvet), ou encore cette tête de bison en ombre portée …

Faut-il faire connaître ceci et donner la maison au peuple catalan, du haut (fondation de Fossa, musée Géli) en bas (la mémoire des hommes et des bêtes) : en tout cas le geste est généreux et participe du désir de "donner à la ville un rayonnement culturel international" !!

Des scientifiques sont venus rue Na Pincarda, alertés par notre hôte. Jean-Paul Cross, archéologue de Béziers, venu reconnaître le matériel… Olivier Poisson a conseillé à A. Géli de s'adresser à la Drac de Montpellier (M. Marchesi); à Paris le service archéologique ne croit pas à la richesse de ce terrain…M. Abelanet est venu ici plusieurs fois : il a affirmé qu'il était trop âgé pour s'en occuper… M. Martzluff a reconnu les pierres taillées, en disant que c'était de l'art et a identifié les choppers…

A. Géli a donné à la mairie le droit de photographier; simplement il garde le droit à l'image, de la même manière qu'il veut garder l'usufruit de la maison.

Enfin, pour la partie plus récente, Olivier Bru, de la ville, a décrit le bâtiment du n° 9 de la rue Foy...

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
"centre mondial", rien que ça..... ?<br /> no comment
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens