Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 10:04
N'occultez pas le catalan ! (photo jean-pierre bonnel)
N'occultez pas le catalan ! (photo jean-pierre bonnel)

On peut être Consul et Con !

Oui, celui de Perpignan la Catalan nous l'a bien montré : on peut cumuler 2 fonctions, celles de la diplomatie et de la connerie !

On peut aussi être Consul et Salaud : ce fut le cas du poète et dramaturge Paul Claudel, qui fit enfermer pendant 30 ans sa soeur Camille dans un asile !

Un consulat est le service d'un État chargé des relations avec les ressortissants de l'État accréditant (l'État qui dirige le service) au sein de l'État accréditaire (l'État où est situé le service) et son rôle est avant tout la protection de sa communauté. Il est dirigé par un consul, qui ne doit pas être confondu avec un ambassadeur, qui est le représentant de son État dans l'État d'accueil.

Le consul est une représentation de son pays, il doit protéger ses concitoyens, pas dicter la politique de l'Etat qu'il représente.

On l'appelait, dans l'Antiquité grecque, un proxène (citoyen protecteur des citoyens d'une autre cité.) chargé de protéger les membres de sa cité dans une autre cité. …(Wikipédia).

A ne pas confondre avec "proxénète"…Ni avec pute

*Mardi 5 mai à 19h10, à Jean Vigo, Perpignan :

Who’s knocking at my door ?

Martin SCORSESE, USA,1967, 1h30

Sc. : Martin Scorsese. Image : Richard H. Coll et Michael Wadleigh.

Int. : Harvey Keitel, Zina Bethune, Anne Colette, Lennard Kuras…

Petite frappe du quartier italien de New York, J.R. décide de se poser pour épouser la femme qu’il aime. Il apprend que celle-ci a été violée quelque temps plus tôt et il ne peut en supporter l’idée. Dès les premiers plans, on est sidéré : les cadrages audacieux, la photo noir et blanc aux contrastes profonds et le montage staccato rythmé par la musique portent la patte d’un cinéaste habité.

Copie issue des collections de l’Institut Jean Vigo

Jeudi 7 mai à 19h10 : TRANSIT de René ALLIO, France, 1990, 2h05

Sc : René Allio et Jean Jourdheuil d’après le roman d’Anna Seghers, Transit.

Image : Richard Copans. Int. : Sebastian Koch, Claudia Messner, Rüdiger Vogler, Magali Leiris…

En 1940-41, à Marseille. Un jeune Allemand, Gehrardt, qui a fui l’Allemagne nazie, est à Marseille, ville de transit, où de nombreux étrangers attendent des visas, des billets de bateau ou d’avion, des permis de séjour pour partir en Amérique du Sud, au Portugal ou en Espagne. Gehrardt n’a pas envie de partir, il fait pourtant des démarches: pour rester, il faut prouver qu’on est prêt à partir.


A propos de ce film, René Allio dévoilait ce qui pourrait être considéré comme son discours de la méthode: «C’est une histoire de gens, un contexte historique, une transgression de la Loi. Si je devais donner un nom à ce que je cherche aujourd’hui, je parlerais d’un réalisme classique.»

A l’occasion de la sortie du livre : «Chemins d’exils, chemins des camps : Images et représentations» Actes du 3ème séminaire transfrontalier : Déplacements forcés et exils en Europe au XXème siècle – Sous la direction de Michel Cadé

- - - -CINE :

*Ciné-rencontre avec la projection du film Iranien

Mardi 5 mai à 19h

IRANIEN

Réalisé par Mehran Tamadon

Tous publics

Iranien athée, le réalisateur Mehran Tamadon a réussi à convaincre quatre mollahs, partisans de la République Islamique d'Iran, de venir ...

Séance en présence du réalisateur Mehran Tamadon & organisée en partenariat avec la Ligue des droits de l'Homme.

Réservez maintenant :

**Ciné-rencontre en présence du réalisateur Olivier Azam

Jeudi 7 mai à 20h30

HOWARD ZINN, UNE HISTOIRE AMERICAINE

Ciné-débat Jeudi 7 mai à 20h30

Howard Zinn,

une histoire populaire américaine

En présence du réalisateur, Olivier Azam

Réalisé par Olivier Azam, Daniel Mermet

Tant que les lapins n'avaient pas d'historiens, l'histoire était racontée par les chasseurs.

Avec l'énorme succès de son livre "Une histoire populaire des Etats-Unis", Howard Zinn a changé le regard des Américains sur eux-mêmes. Zinn parle de ceux qui ne parlent pas dans l'histoire officielle, les esclaves, les Indiens, les déserteurs, les ouvrières du textile, les syndicalistes et tous les inaperçus en lutte pour briser leurs chaînes.

Réservation Conseillée.

Réservez maintenant :

- - - -

PEINTURE :

**5 MAI à PARIS :N.COMADIRA :

Nous avons le plaisir de vous faire parvenir ci-joint l'invitation

au vernissage de l'exposition Narcís Comadira "Obres amb arbres i altres

vegetals" qui aura lieu le 05 mai 2015 à 18h30,au Centre d’Etudes Catalanes de l’Université Paris-Sorbonne.

secretariat.etudescatalanes@listes.paris-sorbonne.fr

Téléphone: +33 ( 0 ) 142.776.569

Centre d'Études Catalanes - Université Paris-Sorbonne

9, rue Sainte Croix de la Bretonnerie

75004 PARIS

- - - -MUSIQUE : JAZZ

*• Le dernier rendez-vous de la Saison Jazzèbre avant Jazzapassa

Le 27ème Festival Jazzèbre en avant-programme Les rendez-vous chez nos voisins - "Sur les routes du jazz..."

Pour visualiser la Lettre Du Zèbre veuillez cliquer ici

Vous pouvez également retrouver la programmation de la saison Jazzèbre sur notre site internet : www.jazzebre.com

- - - - - - - - -

7 mai :

QUAND L'ORGUE ROMANTIQUE SE TOURNE VERS LE MONDE BAROQUE

Du style fantasticus au romantisme le plus débridé

Jeudi 7 Mai 2015 de 12h30 à 13h15

Cathédrale de Perpignan

Programme

Nicolaus Bruhns : Grand Prélude et Fugue en mi mineur

JS Bach : Fantaisie en sol mineur BWV 542

Franz Liszt : Prélude et Fugue sur B A C H

Musiciens

Marie Hélène Pech de Laclause, Jean Pierre Baston : orgue.

L’orgue de la cathédrale de Perpignan est, on le sait, un orgue romantique (oeuvre d’Aristide Cavaillé-Coll, 1857). Pour autant, le meuble (« le buffet », comme on dit dans le jargon organistique), est bien plus ancien. Là est souvent toute l’ambiguïté des orgues: meuble, certes, mais aussi instrument de musique… relevant parfois d’une époque ou d’une autre, suivant qu’on le regarde, où qu’on l’écoute.

L’idée du concert d’aujourd’hui est de puiser dans l’essence « baroque » de l’instrument. A travers trois compositeurs: Nikolaus Bruhns (1665-1697), Bach bien sûr, et… Liszt (1811-1886) ! Ce dernier, romantique parmi les romantiques, écrit un Prélude et Fugue, sur « B A C H » (sib la do si bécarre). L’hommage à Bach est clair ! Son langage, éminemment romantique, n’est pas sans rappeler, par ses chromatismes, ceux de la Fantaisie en sol mineur de Bach BWV 542. Chez Liszt, on peut reconnaître ce que l’on aurait appelé, s’il s’était agi d’une oeuvre baroque, le style fantasticus (semblant improvisé, libre, déclamé).

Le concert s’ouvrira avec le grand Prélude et Fugue en mi mineur de Bruhns, musique très construite …

**Mercredi 6 MAI :

Rivesaltes sous le souvenir de Jordi Barre

Le mercredi 6 mai se déroulera à Rivesaltes le vernissage de l’exposition « Jordi Barre l’enchanteur » à 18 heures, à la Médiathèque ; Exposition qui sera l’occasion de rendre hommage au chantre du Pays Catalan.

Rivesaltes accueille depuis le mardi 20 avril l’exposition « Jordi Barre l’enchanteur », dans le cadre de la Médiathèque, exposition qui se conjugue également avec le concert donné par le groupe « Cantem Jordi » le dimanche 19 avril.

Ce mercredi, en compagnie d’André Bascou, maire Virginie Barre, sa fille, Jean Pierre Lacombe, metteur en scène, Robert Triquère, son éditeur ainsi que la co-auteur de sa biographie, Christine Lavaill, la ville de Rivesaltes se remémorera celui qui a marqué de son empreinte le Pays Catalan.

L’exposition permettra à la population des deux villes, de découvrir les 36 panneaux de cette exposition itinérante dans le pays Catalan.

Près de trois ans après le départ de l’artiste la vie et la biographie de Jordi Barre (publiée chez Balzac Editeur) est devenue une exposition !

Cette exposition qui devrait faire le tour de nos villes et villages permettra à ceux qui ont connu et côtoyé Jordi tout au long de sa longue vie d’artiste de se souvenir d’un homme qui, au-delà de l’artiste, était devenu pour beaucoup un ami, presque un parent et à travers le parcours de Jordi Barre de se remémorer leur propre existence !

Cette exposition permettra à tous ceux qui n’ont pas connu Jordi de découvrir combien cet homme, par son engagement chaleureux pour la défense du catalan, a apporté à ce « pays ».

C’est pourquoi cette exposition conçue en partenariat avec France Bleu Roussillon était un devoir pour tous ceux qui savent combien Jordi a marqué notre territoire et combien nous lui devons !

Pour tout renseignement : Robert Triquère : 06-72-71-10-02

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens