Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 10:56
YOON-HEE
YOON-HEE

*

* ART CONTELMPORAIN : YOON – HEE à la Galerie L'ISBA :

« DRAWING , DRAWING » Exposition 21 mai – 5 juillet 2015

Nous avons le plaisir de vous informer de l'actualité de la galerie consacrée à YOON-HEE et de vous inviter au vernissage le jeudi 21 mai à partir de 18h30 en présence de l'artiste.

Cette exposition propose une sélection d'oeuvres récentes de cette artiste d'origine coréenne qui partage son temps entre Paris, la Corée du Sud et les Pyrénées Orientales où elle a installé son atelier depuis une quinzaine d'années.

Exposition du 22 mai au 5 juillet 2015.
Vernissage le jeudi 21 mai à partir de 18h30.
Visuels et documentation complémentaires à votre disposition sur demande.

Contacts : lisba66@gmail.com
Isabelle Bagnouls 06 75 79 17 – Sophie Phéline 06 71 49 55 27
La galerie est ouverte du jeudi au samedi. 14h -19h et sur rendez-vous.

L'ISBA – 19 avenue des Palmiers – 66000 Perpignan – www.lisba.fr – lisba66@gmail.com

COMMUNIQUE D'INFORMATION – AVRIL 2015

YOON – HEE, artiste d'origine coréenne, est présente sur la scène artistique européenne dès les années 1980, date à laquelle elle choisit de s'installer en france. Profondemment imprégnée de l'histoire de l'art occidental, elle est conquise par le sentiment de liberté et d'inventivité qui caractérise l'art du XXème siècle tout en restant très attachée aux valeurs de son héritage culturel oriental.

Dans toute son œuvre coexiste la radicalité du langage plastique des avants-gardes artistiques des années 70 aux Etats Unis et en Europe ( héritage du « ready-made », Minimalisme, Land – Art,Arte Povera,...), et une sensibilité coréenne qui tend à une grande simplicité basée sur l'harmonie des contraires et sur une parfaite maîtrise de l'espace.

Yoon-Hee s'est imposée en participant à de nombreuses expositions de sculptures et a souvent travaillé à l'échelle du territoire en réalisant des œuvres monumentales, dans une confrontation directe avec la nature et l'architecture.

L'exposition « Drawing, Drawing » est plus particulièrement consacrée à l'aspect graphique de son œuvre.

En effet, elle pratique régulièrement le dessin depuis les débuts de sa carrière et se consacre de plus en plus régulièrement à cette discipline où se joue la concentration et l'expansion de la forme, la maîtrise et le « laisser aller ».

Résultats d'une concentration intense, les dessins sont réalisés dans un rapport de noir et de blanc, sur des formats presque toujours identiques (160 × 120 cm), au pastel tendre, ou avec des pigments. Ils se constituent des « séries » : spirales, projections, cercles, crayonnages, ruisselement...

Yooh-Hee,portrait

L'isba /art contemporain

Isabelle Bagnouls

Sophie Phéline

19, avenue des Palmiers

66000 Perpignan

www.lisba.fr / lisba66@gmail.com /+ 33 (0)4 68 59 41 18


- - - -

* PEINTURE/ LES BEAUX-ARTS / Le musée RIGAUD :

Comme tous passionnés, le Cercle Rigaud, les Amis du Musée d’Art Hyacinthe Rigaud, veulent partager ce qui leur tient à cœur, c’est pourquoi, nous sommes heureux de porter à votre connaissance que nous venons de financer l’acquisition de deux superbes Gaspard Rigaud.

Nous venons également de financer la restauration des trois œuvres de Picasso

Ces œuvres seront inscrites dans le parcours du futur musée et seront présentée officiellement courant novembre.

Projets à venir,

-Soutien au financement de la restauration des neuf Raoul Dufy

- Soutien au financement pour l’acquisition d’une grande sculpture d’un artiste catalan ayant une trajectoire inscrite dans le parcours de Maillol et Renoir.

Toutes ces actions sont menées grâce à la générosité de nos adhérents, donateurs, mécènes qui permet de protéger, accroître, faire connaître et aimer un patrimoine qui est le bien de tous.

Le Cercle Rigaud

- - - - -

**ARCHITECTURE : 5 quartiers de Perpignan reçoivent le label « Patrimoine du XXème siècle :

Jeudi 21 mai 2015, manifestations organisées pour célébrer l’attribution du label « Patrimoine du XXe siècle », à des quartiers de la Ville, par le ministère de la Culture et de la Communication.

Au programme :

-> 11 h 00 : dévoilement de la plaque « Patrimoine du XXe siècle » et remise des plaques aux représentants des édifices labellisés, Allées Maillol.

Départ de la visite commentée en petit train touristique.

-> 12 h 00 : dévoilement de la plaque « Patrimoine du XXe siècle » Place de la Sardane au Moulin-à-Vent.

LE LABEL PATRIMOINE DU XXe siècle À PERPIGNAN

Créé par le ministère de la Culture et de la Communication en 1999, le label du Patrimoine du XXe siècle, distingue des « constructions et ensembles urbains […] dont l’intérêt architectural et urbain justifie de les transmettre aux générations futures comme des éléments à part entière du patrimoine du XXe siècle ».

Ce signalement, exprimé au moyen d’un logotype éloquent, s’accompagne d’actions de sensibilisation des publics, de valorisation et de communication.

La très grande richesse de l’architecture du XXe siècle à Perpignan, sa pluralité, sa diversité et sa qualité a suscité une labellisation exceptionnelle. La Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS) a ainsi souligné l’intérêt patrimonial non seulement d’édifices isolés et d’ensembles constitués, mais aussi de quartiers entiers.

La décision préfectorale du 20 janvier 2015 attribue donc le label « Patrimoine du XXe siècle » à cinq quartiers et huit édifices isolés de Perpignan.

La plupart de ces quartiers s’apparentent à de véritables opérations urbaines et témoignent ainsi de l’histoire de la ville durant ce XXe siècle.

Dès l’orée de ce siècle, l’arasement des remparts Nord va ouvrir la vieille ville, la relier aux quartiers périphériques, la doter d’équipements modernes et l’embellir d’un quartier résidentiel luxueux, accolé au centre ancien et aux espaces de loisirs que sont déjà la Promenade des Platanes et le Square.

Dans les années 1930, le quartier des remparts Sud se développe dans un contexte économique plus difficile, mais bénéficie de la mode de l’Art déco qui lui confère un charme certain.

Entre ces deux opérations urbaines, le secteur de transition de la place Cassanyes et du boulevard Anatole France accueille des équipements de taille, notamment les premières Habitations Bon Marchés et un groupe scolaire ambitieux.

Dans les années 1960, la « ville nouvelle » du Moulin-à-Vent absorbe la croissance démographique, répond à l’arrivée des rapatriés d’Afrique du Nord et offre aux nouveaux propriétaires un confort moderne et un cadre de vie agréable, spacieux et végétalisé.

Si le quartier de la gare ne peut se prévaloir d’une telle planification, il résume à lui seul un siècle et demi d’architecture, de l’arrivée du train au milieu du XIXe siècle à aujourd’hui. La grande variété de son bâti reflète tant la diversité stylistique que la pluralité sociale de ce quartier de riches négociants et industriels comme d’ouvriers.

Mais, la création architecturale du XXe siècle ne se limite pas à ces quartiers : elle fleurit aussi à la périphérie voire en plein centre-ancien, comme en témoignent les huit édifices isolés labellisés. Ils illustrent aussi la diversité des personnalités artistiques et des styles qui composent la riche mosaïque perpignanaise. Le modernisme de Raoul Castan (Maison rouge 41 rue Rabelais), l’Art déco de Charpeil (10 rue de la Barre), le régionalisme d’Edouard Mas-Chancel (2 rue Jean Richepin) s’associent à la synthèse stylistique toute personnelle de l’architecte emblématique Férid Muchir (immeuble 7 rue de la Barre, maisons Maury, Bressac, 14 rue du Jardin d’Enfants), sans exclure une création plus étonnante, la maison Espel d’Abelanet, écho aux « maisons dans la prairie » de Frank Lloyd Wright.

Pour suggérer toute la pluralité que recouvre le « Patrimoine du XXe siècle » à Perpignan, l’inauguration officielle de ce label jeudi 21 mai marquera deux temps, à 11h aux Allées Maillol, sur la « Promenade des architectes » de la première moitié du siècle, et à 12h sur la place de l’Occitanie du Moulin à Vent, dans le cadre de cette « ville nouvelle » des années 1960.

Le Mois de l’architecture 2015 qu’elle introduira, permettra de promouvoir et d’expliciter davantage la richesse de cette architecture du XXe siècle. Au-delà, la programmation d’été s’en fera l’écho, avec des visites « Art déco », à vélo ou nocturnes.

Cette valorisation événementielle s’accompagnera d’une communication pérenne, à commencer par l’édition de deux DUO, collection crée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles en 2010. L’un présentera l’ensemble des quartiers et édifices labellisés, en fournissant des itinéraires de visite. L’autre proposera au jeune public une découverte ludique du quartier des remparts Nord. La Ville s’est pleinement associée à la réalisation de ces ouvrages qui seront bientôt disponibles.

Ces communications et manifestations reflètent la dynamique engendrée par le label « Patrimoine du XXe siècle », une volonté forte et partagée de faire connaître et reconnaître l’architecture XXe de Perpignan comme un patrimoine à part entière.

LE MOIS DE L’ARCHITECTURE 2015 À PERPIGNAN

Piloté par la Direction régionale des Affaires culturelles du Languedoc-Roussillon, le Mois de l’architecture, associe de nombreux acteurs de l’architecture en région.

Sa 3ème édition, du 12 mai au 28 juin 2015, multipliera les approches : expositions, visites, conférences, ateliers, jeux, spectacles…, pour offrir aux publics autant de découvertes possibles de l’architecture. La Ville d’art et d’histoire de Perpignan y participe pleinement.

Cette année, le Mois de l’architecture sera l’occasion d’inaugurer le label « Patrimoine du XXe siècle » que viennent d’obtenir 5 quartiers et 8 édifices isolés de Perpignan, témoins de la pluralité et de la qualité d’une création architecturale et urbaine pérenne.

Une programmation riche et diversifiée permettra aux publics de découvrir ce « Patrimoine du XXe siècle » et ses enjeux, les quartiers et édifices labellisés, les architectures et architectes…

À partir du 3 juin, à la Casa Xanxo, l’exposition « Perpignan au XXe siècle : architectures et modernités », dressera un large panorama des créations urbaines et architecturales de cette période, en présentant un grand nombre de documents d’archives et de photographies.

L’exposition « Férid Muchir, l’architecte », s’attachera plus précisément à l’œuvre de cet architecte emblématique de Perpignan. Son inauguration, le jeudi 21 mai à la Poudrière, sera suivie d’une conférence sur cet artiste prolifique, donnée par les architectes Paul Muchir, Jean Dujol et Bernard Banyuls.

Michèle François, chargée d’études documentaires à la Conservation régionale des Monuments historiques, y présentera le récent classement de la ville de Canet-en-Roussillon.

*Le mercredi 27 mai à la Maison rouge, un Café patrimoine et architectures inédit associera les problématiques de rénovation et de labellisation et permettra des échanges avec le public.

*le 4 juin, à l’Atelier d’urbanisme, Catherine Compain-Gajac abordera la reconnaissance et la protection de l’architecture du XXe siècle ;

*le 11 juin, plusieurs acteurs s’associeront pour évoquer la rénovation du quartier de la gare, à la salle Bolte, où la Carte de Gulliver donnera la parole aux habitants durant toute la semaine ;

*le 18 juin, la Direction de l’Aménagement et de l’Urbanisme de la Ville et l’Atelier d’urbanisme présenteront leur travail en cours de repérage des édifices remarquables à signaler dans le Plan local d’urbanisme ;

*Le 25 juin, la conférence de David Giband, professeur à l’Université de Perpignan, portera sur l’un des quartiers labellisés : le Moulin-à-Vent.

A ces conférences du jeudi s’ajoutent des Ateliers habitat-urbanisme, les mardis de juin aux Archives de la Ville, qui confronteront le public aux diverses sources, plans et dessins d’architectes :

*le 2 juin, Esteban Castaňer-Muňoz, professeur à l’Université de Perpignan, évoquera les architectes de la démolition des remparts Nord ;

* le 9 juin, Michelle Pernelle, Archiviste, dévoilera le fonds des architectes Trénet, père et fils ;

*le 16 juin, Léonie Deshaye présentera son travail de recherche sur le fonds d’archives de l’architecte Graëll ;

*le 28 juin, Claire Muchir, responsable du Musée d’art Hyacinthe Rigaud, parlera de son aïeul, Férid Muchir, un architecte entre ville et villégiature.

Comme l’an dernier, les balades du dimanche intègrent également ce Mois de l’architecture et permettront une visite de différents quartiers labellisés :

la promenade des architectes, le 7 juin ;

le quartier de la gare, le 14 juin ;

le Moulin-à-Vent, le 28 juin…

Deux visites exceptionnelles embarqueront les visiteurs dans le petit train touristique pour un grand tour du « patrimoine XXe siècle », le 31 mai, et une découverte de l’Art déco, le 21 juin.

Visites guidées tous les dimanches, à pieds ou en petit train (les 31 mai et 21 juin).

Une balade introductive, le 24 mai, abordera également les architectes du Moyen Âge à aujourd’hui.

Le jeune public n’a pas été oublié. Deux visites-ateliers, les samedis 6 et 13 juin, permettront aux enfants une découverte ludique du quartier du boulevard Wilson et des façades de la ville.

Enfin, d’autres manifestations s’inscriront dans le cadre du premier festival Perpignan Art déco, du 19 au 21 juin, qui sera plus amplement présenté lors d’une conférence de presse le 4 juin à la Chambre de Commerce et d’Industrie. A cette occasion, un concours de photographie Architectures du XXe siècle est lancé. L’occasion pour tous les amateurs d’affûter leurs regards !

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans patrimoine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens