Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 10:26
Le cimetière marin depuis le musée Desnoyer ©JP.Bonnel
Le cimetière marin depuis le musée Desnoyer ©JP.Bonnel

Nos élites dirigeantes ne parlent plus que de « transformation digitale » (un anglicisme pour numérique ; digit=nombre).

L’enjeu c’est maintenant de « digitaliser » l’école, pour permettre aux élèves d’entrer de plain pied dans la « Société de la connaissance »…

L’intention est louable, s’il s’agit de permettre au plus grand nombre de s’approprier les nouveaux outils de communication/connexion bien utiles dans la vie quotidienne. Mais cela ne saurait se substituer au rôle irremplaçable des enseignants dans la transmission des savoirs accumulés par l’humanité.

Je me suis amusé à dicter à mon ordinateur un poème que j’aime bien : L’Etrangère d’Aragon. Le résultat est édifiant (voir texte joint).

Morale de l’histoire : Si vous n’avez pas bien appris à lire et surtout à comprendre ce que vous lisez, l’Internet ne vous sera d’aucune utilité. Si vous n’avez pas correctement appris et assimilé les choses auprès d’un « maître », ce n’est pas l’ordinateur qui vous les apprendra.

Jacques Gautrand

L’Etrangère dictée à mon ordinateur * :

Il existe près des écluses

un bar quartier de Borgne

dans la belle jeunesse Suzanne

à séparer le cas du mien

Ont aussi rendre en voiture

ordinaire amarante au mois d’août

il disait la bonne aventure

contre déclinant et du 22.

Ont passé la nucléaire à boire

on danse entre attendant ses mains

on n’a pas le temps de le croire

il fait grand jour et c’est demain

on revient d’une seule traite

des licences Anjou Mme André

avec des fleurs lundi j’arrête

et son destin dans la bonne écrit

J’ai pris la main d’une éphémère

elle m’entraîna dans ma maison

où elle avait les ultras Maher

qui meurent montrer la déraison

elle avait la marche légère

et de longues jambes de forme

j’ai mes idées déjà les étrangères

quand j’étais avec sept enfants.

Celle–ci par là de vital

de l’odeur des magnolias

et sa robe tomba tout de suite

comme un patte la désigna

en ce temps-là gédé crédule

un hameau hommes et des professions

Et je prenais étant annuelle

pour les joueurs de la passion.

À chaque fois tout recommencer

toutes les musiques me séduit

est la plus banale rement sans

délai pernell poésie

nous allions jouer de notre âme

de Avalon jour une courte nuit

puis au matin bonjour Mme Lamour

s’achève avec la plus.

* avec le logiciel Microsoft de reconnaissanc/synthèse vocale (réalisé sans trucage)

Et maintenant le texte original :

L'Etrangère de Louis Aragon (1897-1982) in « Le Roman inachevé » (1956)

Il existe près des écluses
Un bas quartier de bohémiens
Dont la belle jeunesse s'use
À démêler le tien du mien
En bande on s'y rend en voiture,
Ordinairement au mois d'août,
Ils disent la bonne aventure
Pour des piments et du vin doux.

On passe la nuit claire à boire
On danse en frappant dans ses mains,
On n'a pas le temps de le croire
Il fait grand jour et c'est demain.
On revient d'une seule traite
Gais, sans un sou, vaguement gris,
Avec des fleurs plein les charrettes
Son destin dans la paume écrit.

J'ai pris la main d'une éphémère
Qui m'a suivi dans ma maison
Elle avait des yeux d'outremer
Elle en montrait la déraison.
Elle avait la marche légère
Et de longues jambes de faon,
J'aimais déjà les étrangères
Quand j'étais un petit enfant !

Celle-ci parla vite vite
De l'odeur des magnolias,
Sa robe tomba tout de suite
Quand ma hâte la délia.
En ce temps-là, j'étais crédule
Un mot m'était promission,
Et je prenais les campanules
Pour des fleurs de la passion.

À chaque fois tout recommence
Toute musique me saisit,
Et la plus banale romance
M'est éternelle poésie
Nous avions joué de notre âme
Un long jour, une courte nuit,
Puis au matin : "Bonsoir madame"
L'amour s'achève avec la pluie.


Louis Aragon

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens