Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 10:54

Collioure  - Signature du protocole de participation citoyenne entre Mme Josiane Chevalier, Préfète, et M. Jacques Manya, maire 

 

(article écrit depuis 3 semaines pour L'Indépendant de Perpignan et qui n'a jamais été publié...Pourquoi ?)

 

 

 

Dans le cadre esthétique et frais du cloître des Dominicains, Madame Josiane Chevalier, Préfète des Pyrénées-Orientales et M. Jacques Manya, maire de Collioure, ont signé, jeudi 9 juillet, le protocole de participation citoyenne. 

 

Etaient aussi invités à ce partenariat entre l'Etat et la municipalité, M. Gilles Giuliani, Sous-Préfet de Céret et le Lieutenant-Colonel Gaël Ronde, commandant par suppléance du groupement de gendarmerie nationale, ainsi que les conseillers municipaux et les délégués -ou référents-  de quartiers et les "voisins vigilants", venus en nombre pour entendre l'attachement des autorités à la sécurité du petit port.

 

M. Manya prononça un discours introductif insistant sur la prise de conscience de la part des citoyens de la nécessité de la vigilance. Il rappela que l'indifférence était la pire des choses et donnait naissance aux incivilités et insécurités diverses. "Il s'agit d'être attentif, même si à Collioure règne l'âme de village, souligna-t-il, de façon poétique; en effet, l'urbanisme, la configuration architecturale de Collioure permet la proximité dans les rues, dans les quartiers : pas de dissémination de l'habitat ici, ce qui permet de percevoir rapidement l'isolement physique ou psychologique des citoyens.

 

Un des problèmes de la ville est l'installation de la police municipale dans des locaux décents : la municipalité attend avec impatience qu'elle puisse s'installer dans les locaux des Sapeurs pompiers qui ont été déplacés à Port-Vendres. La réponse se trouve du côté du Conseil départemental…

 

    M.Manya termina en prônant une sécurité de "proximité, pas de promiscuité.", selon sa formule, qui convainquit l'auditoire. 

 

   Madame J. Chevalier, dans une prise de parole ferme, montrant sa connaissance du dossier, développa dans le même (bon) sens : cette participation citoyenne contribue à la vie conviviale, au "bon vivre" que l'on veut pour les villages : "cette proximité, c'est la valeur essentielle de notre vie en commun." 

 Cette démarche, la contention préfecture-gendarmerie-mairie, est faite pour la sérénité de tous et pour une diminution significative de la délinquance. C'est un droit primordial du citoyen.

 

 La Préfète souligna les atouts de Collioure, sa beauté et sa notoriété : "Ecrin pour le département, élément d'attractivité du territoire."

Elle résuma les offres de service : la vidéo-protection, un meilleur accueil pour les touristes, aussi, mais le première étage, c'est l'information, la prévention; ensuite, la structure sécuritaire sera efficace si on implique les citoyens, s'ils font partie du "maillage" du territoire. Des caméras seront installées sur les axes principaux de circulation : "Il faut additionner tous les moyens, toutes les bonnes volontés pour sécuriser la ville.", affirma Mme La Préfète.

 

Ce fut au tour du Colonel Gaël Ronde de prendre la parole. Il insista sur les bons rapports entre police et gendarmerie qui sont complémentaires : entraide et intervention rapide à Collioure de la gendarmerie basée à Port-Vendres.

 

Il affirma encore que "A titre préventif, la vidéo-protection est essentielle car le délinquant est gêné par la caméra installée dans le site choisi; en effet les délinquants, ici, sur la Côte, sont mobiles, mais comme Collioure est enclavée, les accès à la commune sont peu nombreux et il plus aisé de surveiller…"

 

Les citoyens peuvent envoyer des mails ou téléphoner à la gendarmerie pour informer et diriger les patrouilles.

 

M. Le Maire, après quelques prises de parole, conclut en disant son accord pour un commandement unique dirigé par la gendarmerie et montra sa volonté de tout faire pour que la journée du 16 août, pour les fêtes de Collioure, soit réussie. 

 

"La participation citoyenne est au service de tous, aujourd'hui et demain !" , affirma-t-il, tout en étant conscient que la société actuelle et la ville ne doivent par être victimes de la délation et du tout sécuritaire :

 

"Je suis pour une société solidaire et non pas sécuritaire; ce doit être possible !", énonça-t-il, pour trouver l'équilibre, difficile à trouver, dans ce débat passionnant sur les problèmes de sécurité.

 

 

Jean-Pierre Bonnel

 

(photo JPB)

  

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans journalisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens