Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 08:23
Cloître de Monastir del Camp (photo JPB)
Cloître de Monastir del Camp (photo JPB)

** Images du PAYS CATALAN (communiqué du CDC) :

1. CATALAN COUNTRY : opération «Welcome to Catalan Courtry», organisée ce matin à Perpignan Nord.

En votre aimable publication.

Deux clichés sont accessibles sur les liens suivants :

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qeGhIRkNNR09CVEk/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qdjk4dzM0S0J3SE0/view?usp=sharing

Mercédès Garcia

Secrétariat CDC

NOUS DÉFENDONS LA MARQUE «PAYS CATALAN»

La forte affluence routière du week-end du 15 août invite Convergence Démocratique de Catalogne à agir. Ce samedi dès 8h, une équipe de militants a installé le message de bienvenue

« Welcome to Catalan Country » en surplomb de la Route Départementale 900, à l’entrée Nord de Perpignan. Sur cet axe très fréquenté, une banderole conviviale salue désormais les touristes. Sa mise en place a suscité d’innombrables gestes de sympathie des automobilistes, gage de pertinence de cette opération d’hospitalité.

Pourquoi «Catalan Country» ? CDC, attachée à un tourisme de qualité, défend un «marketing territorial» raisonné depuis Perpignan. Le Pays Catalan dispose d’atouts enviés, mais son effacement dans la grande région Toulouse-Montpellier et le vaseux «Sud de France» menacent ses acquis. Nous défendons une marque de caractère, fidèle à nos micro-régions Roussillon, Vallespir, Conflent, Cerdagne, Capcir et Fenouillèdes. Nous sommes favorables à l’abandon des coûteuses dénominations ésotériques évoquant la «Méditerranée» et le «Sud». Quelle Méditerranée ? Quel Sud ? Ces choix produisent un tourisme dévalué.

La marque Pays Catalan, abondamment employée dans le domaine du sport et de l’entreprise, est la nôtre. Comme le Pays Basque et la Corse, elle coule de source. Nos institutions doivent assumer sa stratégie de promotion. Les vertus de cette marque forte sont l’authenticité, nécessaire à un tourisme à valeur, et l’indispensable ouverture aux autres.

Contact presse : 06 75 74 25 49

2. CATALAN PAYS :

Communiqué concernant une campagne de promotion territoriale développée par CDC du 18 au 27 août.

Les visuels associés sont accessibles sur les liens suivants, en haute définition :

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qUzlMb2ZYRE5oMm8/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qbHhNV2hVbFJCaW8/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qblVhVGJHaDBhalE/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qdXJFaHlRU3d2bWs/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qbU9fX0UyN0RCWGc/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/0B6Xe9z7xOA7qeTl2YzNNRGtUQzg/view?usp=sharing

Communiqué de presse, Perpignan, 18 août 2015

Sud de France ? Plus que le Sud, Pays Catalan

Les marques touristiques, poussées par Internet, sont devenues indispensables à l’économie, mais notre département ne sait pas comment il s’appelle. Tantôt Pyrénées-Orientales ou Roussillon, Pyrénées-Roussillon ou 66, on le dénomme aussi Pyrénées-Méditerranée, Pyrénées Catalanes et Sud de France. Cette avalanche de noms n’est pas sérieuse : trop de marques tuent la marque.

Le label insipide Sud de France, dernier arrivé, est voulu par le Languedoc-Roussillon. Il désigne un arc de 500 km, de Biarritz à Menton, sans géolocalisation. Imprécis, il ne séduit personne à Paris, Londres, Berlin ou Barcelone. Epinglé par le Cour des comptes pour son manque de pertinence, payé par nos impôts, il n’enraie pas la baisse de la fréquentation touristique. Nos voisins de l’Aude lui préfèrent « Pays Cathare ».

La confusion de Sud de France s’ajoute à nos “Pyrénées-Orientales”. Souvent, les médias nationaux situent Perpignan dans les Pyrénées-Atlantiques ! Et pour cause, nos “Pyrénées-Orientales” sont un nom technocratique. Sa froideur est supplantée par nos quatre syllabes qui claquent, Pays Catalan.

Convergence Démocratique de Catalogne choisit «Pays Catalan», sans aveuglement identitaire. Cette dénomination, fortement employée par la société d’ici, est la plus forte. Elle contient un imaginaire puissant, associé à une géographie précise et une culture inclusive. En matière d’économie touristique, elle rime avec des séjours de qualité pour profils aisés. A l’inverse, la connotation «Sud» est négative, car elle est liée à un tourisme de masse, bruyant et peu qualitatif. Ailleurs en France, la Bretagne, le Pays Basque, l’Alsace et la Corse accordent leurs noms à des destinations prisées.

Du 18 au 27 août, une campagne digitale accompagne notre démarche de conviction, sur le thème «Sud de France ? Plus que le Sud, Pays Catalan». Des visuels identifiés mettent en relief une terre incomparable.

- - - - -

** Musique à Passa (Monastir del Camp)

" LE PETIT TRIANON" ENSEMBLE BAROQUE en concert AU MONASTIR DEL CAMP

MARDI 18 AOUT à 18 HEURES

Sonates en trio de J.B BOISMORTIER

avec AMANDINE SOLANO violon

CYRIL POULET violoncelle

OLIVIER RICHL flute traversière

XAVIER MARQUIS basson baroque

PAOLO CORSI clavecin

libre participation

A 16 Heures 30 Possibilité d' une visite commentée pour les personnes qui ne connaitraient pas le Monastir

- - - -

**Perpignan libéré : jeudi 20 août
à 10:00 - 11:30

  • Pour la présentation officielle du livre événement "Perpignan libéré", deux visites guidées exceptionnelles sont organisées les 19 et 20 août.

Pas à pas et photo après photo, revivez les journées historiques de la Libération de Perpignan.

Des scènes de combats devant le Castillet au QG de la Résistance de la rue Mailly, le parcours, présenté par Eric Forcada, se fait immersion totale dans la grande histoire et vous permettra de revivre une étape décisive d'une mémoire collective essentielle.

20 août à 10h

Point de rendez-vous: Castillet, Place de la Victoire

Parcours: Place de la Victoire > Pont Magenta > Quai Vauban > Place Arago > Rue Mailly > Rue Cloche d'Or > Place de la Loge > Place Gambetta > Castillet.

- - -

** L’UJRE vous informe - 2015)

L’œuvre de Boris TASLITZKY à Levallois-Perret doit être sauvée !

L’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide (UJRE) apprend avec indignation que la municipalité de Levallois-Perret a décidé de détruire la crèche Louise Michel*, ornée de panneaux monumentaux en béton gravé signés de Boris Taslitzky (la fresque s’intitule« Louise Michel et les enfants de Nouméa ») Cela en 2015, année tout entière marquée par le souvenir de la déportation.

Faut-il rappeler que Boris Taslitzky, antifasciste de la première heure, est l’un de ceux, et ils ne sont pas si nombreux, qui par son fameux album, « 111 dessins faits à Buchenwald », paru dès 1946, réédité en 1978 par l’Association française Buchenwald, Dora et Kommandos, repris dans une version enrichie, en 1979, chez Biro a porté témoignage de l’horreur concentrationnaire? L’UJRE avait exposé, ensemble, des œuvres de Jean Amblard et Boris Taslitzky. Plus récemment, en 2006, l’œuvre de ce dernier était exposée au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme**.

Rappelons aussi que Boris Taslitzky est un artiste français, l’un des principaux représentants de l’art figuratif du XXe siècle. La destruction des panneaux qui ornent la crèche Louise Michel serait une perte irréparable sur les plans artistique, historique et mémoriel. Pour mieux connaître BorisTaslitzky, il est possible de consulter le site officiel http://boris-taslitzky.fr.

Parce que la loi française protège les œuvres d'art et le droit d'auteur, parce que l’UJRE partage les valeurs de cet artiste qui résistait encore à l’intérieur du camp de Buchenwald, elle proteste contre la décision iconoclaste du maire de Levallois et vous invite à signer et faire signer largement, le plus largement possible, la pétition mise en ligne par la fille de Boris Taslitzky.

http://www.petitions24.net/sauvegarder_les_uvres_de_boris_Taslitzky_a_levallois-perret

L’UJRE vous informe - 2015)

L’œuvre de Boris TASLITZKY à Levallois-Perret doit être sauvée !

L’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide (UJRE) apprend avec indignation que la municipalité de Levallois-Perret a décidé de détruire la crèche Louise Michel*, ornée de panneaux monumentaux en béton gravé signés de Boris Taslitzky (la fresque s’intitule« Louise Michel et les enfants de Nouméa ») Cela en 2015, année tout entière marquée par le souvenir de la déportation.

Faut-il rappeler que Boris Taslitzky, antifasciste de la première heure, est l’un de ceux, et ils ne sont pas si nombreux, qui par son fameux album, « 111 dessins faits à Buchenwald », paru dès 1946, réédité en 1978 par l’Association française Buchenwald, Dora et Kommandos, repris dans une version enrichie, en 1979, chez Biro a porté témoignage de l’horreur concentrationnaire? L’UJRE avait exposé, ensemble, des œuvres de Jean Amblard et Boris Taslitzky. Plus récemment, en 2006, l’œuvre de ce dernier était exposée au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme**.

Rappelons aussi que Boris Taslitzky est un artiste français, l’un des principaux représentants de l’art figuratif du XXe siècle. La destruction des panneaux qui ornent la crèche Louise Michel serait une perte irréparable sur les plans artistique, historique et mémoriel. Pour mieux connaître BorisTaslitzky, il est possible de consulter le site officiel http://boris-taslitzky.fr.

Parce que la loi française protège les œuvres d'art et le droit d'auteur, parce que l’UJRE partage les valeurs de cet artiste qui résistait encore à l’intérieur du camp de Buchenwald, elle proteste contre la décision iconoclaste du maire de Levallois et vous invite à signer et faire signer largement, le plus largement possible, la pétition mise en ligne par la fille de Boris Taslitzky.

http://www.petitions24.net/sauvegarder_les_uvres_de_boris_Taslitzky_a_levallois-perret

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens