Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 16:07
Florence Casanova-Delaunay (à gauche) avec un groupe de visiteurs (Itinéraires de Collioure)

Florence Casanova-Delaunay (à gauche) avec un groupe de visiteurs (Itinéraires de Collioure)

Collioure - Itinéraire du baroque, avec Florence Casanova-Delaunay

 

 

(Ce texte était destiné au journal L'Indépendant de Perpignan…)

 

 

 

Tandis que la foule s'est échouée sur les galets du Boramar et que les corps s'exposent à la morsure du soleil, sans rien savoir des richesses de l'église marine, vaisseau fragile, agressé sans cesse par le temps et les embruns, une visite culturelle essentielle a lieu dans la pénombre de ce navis à la nef modeste...

 

 

Florence Casanova-Delaunay est à l'origine du projet "Le chemin du Fauvisme", parcours sur les pas des "Fauves" Matisse et Derain, à partir des panneaux signalant les ateliers et les lieux hantés par les peintres. Ensuite, la guide et spécialiste du patrimoine a travaillé à L'hospice d'Ille-sur-Têt dédié à l'art sacré, pendant douze ans. 

 

A présent, appelée par la nouvelle municipalité, elle revient à Collioure pour des visites, pour communiquer autour du Chemin du Fauvisme et surtout pour re-dynamiser le projet initial. Grâce à de nouveaux moyens financiers : un local nouveau pour l'association, des études préparant la réfection des panneaux, des moyens numériques (diffuser en plusieurs langues) elle va repenser l'itinéraire, organiser des visites guidées plus amples et plus diversifiées; de même, un parcours individuel sera ainsi possible, permettant une promenade au rythme de chaque visiteur. Enfin, une visite virtuelle est envisagée. Des initiatives suggestives à suivre…

 

J'ai suivi le groupe du 24 juillet afin de découvrir l'itinéraire du barque dans l'église Notre-Dame des Anges.

 

Le discours de F. Casanova fut passionnant, à la fois historique, artistique, religieux…

 

Le retable de Collioure, oeuvre de Joseph Sunyer, originalre de Manresa, en Catalogne, est un modèle de la naissance et du développement de l'art baroque. L'église est insolite car "flottante" : c'est en 1672 que l'église paroissiale d'origine fut rasée sur ordre de Vauban, afin d'aménager les glacis du château. Après bien des péripéties, Louis XIV  offrit un emplacement près du phare et une somme d'argent pour la construction de la nouvelle église : elle sera bénite, cet édifice méridional à nef unique et quatre chapelle latérales, le 6 avril 1691…Consacré, ce lieu sacré, bâti sur le modèle de la cathédrale Saint-Jean de Perpignan, avec son vaisseau et les  chapelles qui la ceignent. 

 

A la fin du 17° siècle, l'architecture est simple, avec ces chapelles qui constituent des niches où s'insèrent les signes du baroque : à comparer avec l'église des Jésuites de Rome.  C'est l'époque, alors, du grand schisme religieux : la réforme  et l'église catholique de la contre-Réforme…

Le baroque va illustrer la contre-Réforme. 

 

Avec ce courant artistique original, le thème de l'extase se développe, pensons aux "orgasmes" spirituels de Sainte Thérèse d'Avila, entre autres… L'iconographie se transforme : le saint devient un "séducteur" qui attire les fidèles (pensons aussi à la représentation de Saint Sébastien qui, du martyr réaliste, évolue vers l'image de la beauté). 

 

C'est Ignace de Loyola qui, retiré dans le premier couvent jésuite d'Europe, va réfléchir à l'impact de l'image dans la liturgie : le relation à dieu se fait en fermant les yeux et en imaginer Jérusalem. Il s'agit de créer un théâtre intérieur. 

 

En 1698, Sunyer reçoit une commande : il s'engage à exécuter le travail en quatre ans. Il réalise d'abord la sculpture, puis les dorures : il obtiendra environ 15 000 euros pour le retable de Collioure; on lui octroyait aussi chaque matin une ration de thon…Il réalisa en outre les barques reliquaires…

 

Le triptyque de J. Sunyer s'ouvre comme un grand livre, avec la victoire de la Vierge sur les forces du mal. Au-dessus, Saint-Pierre, incarnation de tout le pouvoir du Vatican et enfin, tout en haut de l'oeuvre d'art, Dieu.

Sur les côtés, les saints entourés d'angelots, de végétaux, de poissons avec, en bas, le symbole de Collioure : les trois tours, une barque catalane). Voici la puissance de l'émotion, grâce à l'image !

 

Le premier retable du maître-autel, composé par Sunyer, est d'abord installé à Prades, puis c'est la consécration : 25 retables sont installés dans les églises du Roussillon. 

 

 Baroque : ce mot à l'étymologie portugaise, était à l'origine un terme de joaillerie; puis le mot est chargé d'un sens péjoratif, exprimant l'ostentatoire, la lourdeur, la brillance excessive. Il retrouvera ses lettres de noblesse à partir de 1960 grâce à Eugenio d'Ors, penseur catalan né à Barcelone, à la fin di 19° siècle; il va côtoyer Dali et l'architecte Josep Puig i Cadafach. D'ors écrit que c'est un art éternel, art récurrent quand la société est en crise; il parle de Baroque pour l'art romain décadent et pour le gothique de la cathédrale de Milan…

 

Le baroque va s'exprimer pleinement à travers les volutes et architectures osées de Gaudi ainsi qu'avec les métamorphoses que Picasso fait subir au corps humain…

 

Tant à dire sur ce sujet ! Il faut se rendre aux itinéraires fauves, baroques et historiques de Florence Casanova-Delaunay (contacter l'office de Tourisme de Collioure)…

 

 

 

J.P.Bonnel (visite du 24.7.2015)

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans Arts
commenter cet article

commentaires

Robert 05/08/2015 19:24

Merci pour le bon plan

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens