Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 10:40
Revue REGARDS, photos à L'Extension, galerie design, Perpignan.

Revue REGARDS, photos à L'Extension, galerie design, Perpignan.

Sur un même événement, je veux écrire deux textes contradictoires. En effet, j'ai le sentiment d'être en accord avec les deux positions :

-la défense du peuple corse (ou de ce qu'il en reste) face à l'occupation du territoire par le tourisme et ses dégâts, par les fortunes du monde entier, faisant de l'île de Beauté, un lieu de laideur et d'extension du domaine de l'argent... La tentation indépendantiste dépasse l'autonomie de cette région française et ce sont les citoyens qui le veulent puisqu'ils ont voté pour Siméoni et Talamoni. Le gouvernement a beau crier que l'île restera dans la République, c'est aux Corses de décider. C'est pareil pour les Catalans : leur destin est entre leurs mains, à eux seuls de décider.

Quant à l'intégrité de la République : le territoire français a longtemps évolué et l'Histoire n'est pas finie ! En outre une forme d'association entre la Corse et la France peut être trouvée. Quant à la langue -le français étant la langue de la République- le respect et la pratique des autres langues historiques des régions (avec traductions pour les documents officiels) ne peut pas troubler la culture et l'identité française, qui ne peuvent que s'enrichir en tolérant les parlers locaux.

 

-Cependant, le souverainisme "des Lumières" (pas le patriotisme frontiste) peut donner à réfléchir : à vous la parole !

 

 

** Corse et Pays Basque: on détricote l'unité nationale!

Communiqué de presse de Jean-Pierre Chevènement, Ancien ministre, Président de République Moderne, 17 décembre 2015.

 

 

Monsieur Jean-Guy Talamoni, intronisé il y a seize ans, dans le cadre du processus de Matignon, comme interlocuteur valable du Gouvernement, sans qu’il eût préalablement renoncé à la violence, est devenu aujourd’hui Président de l’Assemblée de Corse. 

 

Dans le même temps, M. Gilles Siméoni, fils d’Edmond, sacré « héros du nationalisme corse » par le journal Le Monde du 18 décembre 2015 pour avoir été, en 1975, à l’origine des incidents sanglants d’Aléria, devient le Président de l’Exécutif Corse. Tristesse. 

 

Voilà le beau résultat d’une politique de complaisance à l’égard d’un nationalisme corse (plus de cinquante victimes) dont les Corses, consultés par référendum en 2003, ne voulaient pas. Qu’importe ! On leur imposera dans deux ans la collectivité unique qu’ils rejetaient alors, dans le cadre d’une réforme territoriale sur laquelle ils n’ont pas eu à se prononcer 

 

Dans le même temps, le Préfet des Pyrénées Atlantiques prépare un projet de Communauté de Communes unique pour le Pays Basque. Si le Gouvernement envisageait de détricoter l’unité nationale, il ne s’y prendrait pas autrement ! 

 

Jean Pierre Chevenement

 

- - -

ARTS :

 

 

*Céret : Galerie Odile OMS : L’exposition « Pierre Brune et ses amis » est visible jusqu’au 31 décembre.

 

La galerie est ouverte de 10h30 à 12h30 et de 14h à 19 h 

du mardi au samedi et exceptionnellement le dimanche 20 décembre.

 

Bonnes fêtes à tous.

 

Odile Oms

 

odileoms.com

 

 

**Vendredi 20 décembre à 18H00 à la Librairie Torcatis

Jacques Lavergne signera son dernier polar

"Noël au charbon, Pâques au violon" paru aux éditions Mare Nostrum.

En présence de Jean Solé du Domaine viticole Pic Joan de Banyuls

 

images.jpg

 

Après "Peinture au pistolet à Céret" et "Barcelone, aller simple", l'avocat catalan signe un troisième polar très en verve, "Noël au charbon, Pâques au violon", une nouvelle aventure de son héros préféré, Pierre Pagès, conservateur du musée de Céret à temps plein, justicier à ses moments perdus... 

Plus question de trafic d'oeuvres d'art ici ou d'étudiant Erasmus disparu : ce sont les mafias géorgiennes qui vont venir perturber les fêtes de fin d'année de notre homme.

Noël à l'horizon, Pierre Pagès s'apprête à savourer un repos bien mérité dans sa maison de Banyuls mais son ami, le curé Nafaou Missabaou, va demander de lui venir en aide dans sa nouvelle paroisse de Montalba le Château.  Dans ce paisible village en lisière des Fenouillèdes, les meurtres se succèdent et le prêtre ne va pas tarder à disparaître... 

Pierre Pagès va donc se lancer sur les traces des ravisseurs dans cet arrière-pays catalan que l'hiver et la neige n'épargnent pas. Un quête qui va passer par la lointaine Tbilissi, capitale de la Géorgie, plaque tournante de tous les trafics...

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens