Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 08:53
Le Presbytère de la Cathédrale Saint-Jean, de Perpignan, par André Scobeltzine

Le Presbytère de la Cathédrale Saint-Jean, de Perpignan, par André Scobeltzine

* André, merci pour ce message et ce dessin :
 
 
"Bonjour Jean-Pierre,

 

Je vous joins un croquis de l'ancien presbytère ainsi que le commentaire ci-dessous.

 

Bien cordialement. André Scobeltzine.

 

Le presbytère de la Cathédrale sera détruit aujourd'hui.

 

Je suis allé le dessiner hier.

 

C'était un petit chef d'œuvre de délicatesse construit en 1900 qui s'intègre parfaitement dans le quartier, en cadrant les vues, et en mettant en valeur, par son échelle réduite et sa belle maçonnerie de briques et de galets, le clocher de la grande église.

Il témoigne d'une délicatesse et d'un savoir faire urbain dont on est bien incapable aujourd'hui.

 

On aurait pu le consolider et le rénover sans difficulté.

 

Les Barbares en ont décidé autrement.

 

"André SCOBELTZINE" <a.scobeltzine@wanadoo.fr>  (lundi 21 décembre 2015-)

 

 

 

- - - 

 

 

Podemos, Yes we can, nous pouvons !

 

Que pouvons-nous..? Le citoyen de base se laisse conduire, se fait le plus souvent mouton, se contente de râler, d'aller voter contre ou par défaut, ou pas du tout, mais c'est tout…

Depuis longtemps, Montaigne et La Boétie, nous savons tout de la "servitude volontaire"…

 

Il se console comment, alors, le citoyen moyen..?

 

Il se fait des illusions, il se met soudain à croire en un espoir, à l'émergence d'un nouveau mouvement. C'est ainsi avec "Podemos" en Espagne, l'intrusion de la jeunesse dans un pays dirigé encore par les nostalgiques de la dictature et une droite dure. 

 

L'intelligence et la générosité de Pablo Iglesias, qui jaillissent de ses yeux d'adolescent utopique, de sa vision gauchiste d'une société juste, libérée du carcan des vieilles lunes idéologiques, staliniennes et franquistes, redonne une espérance à une Ibérie en crise, à une Europe du Sud dévastée par le chômage et le passage des migrants. Pablo pense, on l'espère, à la Grèce et au désenchantement, si âpre et si puissant, à la hauteur du rêve entrevu.

 

Il va falloir être réaliste, en effet, magré ces utopies qui poussent la jeunesse… Il va falloir innover entre une droite ne pensant qu'au passé et une gauche refusant le présent, croyant inventer une avenir indépendantiste avec un parti au pouvoir miné par la corruption et la pratique de  l'austérité. 

 

De même, la France insulaire qui a voté, par défaut, pour les Indépendantistes corses, sait qu'on ne peut espérer en un mouvement qui s'est nourri du clientélisme, de réseaux mafieux et criminels (une cinquantaine de morts, dus aux Indépendantistes).

 

L'espoir et la justice peuvent naître des yeux de milliers de Pablo Iglesias. 

 

Podemos. Réellement, pouvons-nous ? Sommes-nous capables de sortir de notre confort bourgeois, de notre état d'assistés sociaux, de nous libérer de nos machines d'assistance respiratoire…?

 

JPB.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens