Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 09:37
D.Bowie

D.Bowie

 

Mort de David Bowie :

 

Nous mourons plus et mieux quand meurt une idole, un chanteur qui a incarné une époque, notre temps utopique de l'adolescence (Delpech). 

Quand un homme a résumé un temps, a donné un visage humain à un contexte historique précis (quand mourra J.Halliday, "l'idole" des jeunes...il sera temps, pour nous aussi, de partir !)

 

Quand l'icône représente la célébrité et la beauté (Romy S.), l'humour (Galabru), le romantisme inquiétant (Pierre Clémenti, décédé aussi, ces jours-ci), nous pleurons ces personnalités "people", ou plus discrètes, que nous avions l'impression de bien connaître, et c'est, bien sûr, nous-même, notre condition d'être mortel, que nous pleurons.

 

Nous pleurons plus quand le mort est proche : un membre de notre famille ou un acteur médiatisé. Nous pleurons moins les masses anonymes qui sont écrasées sous les bombes en Orient ou ailleurs : spectateurs de la mort quotidienne, nous sommes comme blasés…

 

Parfis, la mort lointaine et anonyme peut avoir sur nous un impact fort: les victimes innocentes de Paris, de Charlie ("innocents", les caricaturistes..?), du Bataclan, sont le symbole d'une jeunesse épicurienne, d'une France belle et créatrice, d'un peuple qui veut vivre hors des contraintes de l'idéologie religieuse : l'unité se fait auteur d'elles et je me fonds dans la mort plurielle, et j'oublie ma petite personne dans le destin collectif...

 

D.Bowie, homme trouble, transsexuel, aux mille visages, c'est la musique et le talent protéiforme, que nous admirons; c'est surtout à un être solitaire, correspondant bien à une décennie (2010/19) qui se cherche, qui s'interroge sur son identité, sur son ancrage dans un territoire, dans des frontières ou qui rêve de grand large...

 

David B. a enfin trouvé son image, son visage...

JPB

 

- - -

 

**Au théâtre de l'Archipel, Perpignan :

 

Publié le 07/12/2015 à 11:12 par leblogcultureldyl

 - merci à Y.Lucas

87051ff1.png

 

La rémanence des lucioles.

 

Rencontre avec Marie Clavaguera-Pratx, auteur et metteur en scène.

 

Rémanence : selon Google, Persistance d’un état après la disparition de sa cause.

J’avais rencontré Marie Clavaguera-Pratx et son frère Vincent Clavaguera lors d’une résidence à Alénya il y a quelques années. Je l’ai retrouvée en résidence pour la deuxième année au Théâtre de l’Archipel où elle prépare son deuxième spectacle La rémanence des lucioles. La création de la pièce aura lieu au Carré de l’Archipel le 12 janvier prochain.

 

Rencontre au foyer du théâtre.

 

Si vous le voulez bien, Marie, un bref retour sur votre itinéraire.

 

J’ai d’abord suivi un premier cycle au Conservatoire supérieur de Montpellier sous la direction d’Ariel Garcia Valdès. Je me suis formée ensuite pendant trois ans à l’École professionnelle supérieure d’Art dramatique de Lille sous la direction de Stuart Seide.

Depuis six ans j’ai travaillé comme assistante à la mise en scène auprès d’Yves Beaunesne, actuel directeur du Centre dramatique national de Poitiers.  J’ai aussi participé à la mise en scène faite par Stuart Seide de L’Annonce faite à Marie et à Intrigue et Amour de Schiller, par Yves Beaunesne. Ces deux spectacles ont été présentés au Théâtre de l’Archipel.

 

Vous avez aussi créé la Compagnie de la Lanterne.

 

C’est elle que vous avez rencontrée à Alenya où nous sommes installés. Avec mon frère Vincent Clavaguera qui est danseur nous cherchons à dépasser les limites du verbe, à travers la danse et le théâtre, afin d’en dégager une puissance expressive commune. Nous avons ainsi réalisé A l’approche du point B, créée à Alenya (2012) et présentée aussi en Poitou-Charentes, dans le Nord et à Avignon.

 

Parlez-nous maintenant du spectacle dont la préparation s’achève : « La rémanence des lucioles ». Evoquer les lucioles fat inévitablement penser à Pasolini, s’inquiétant de la « disparition des lucioles ». Divers auteurs abordent à leur manière le retour ou la réapparition des lucioles. Qu’est-ce donc pour vous que la « rémanence » des lucioles ?

 

C’est sans doute très différent d’autres approches. Il y a trois ans que je travaille sur ce projet. L’idée m’en a été donnée par un fait divers. La découverte en Russie d’une population vivant sous terre allant jusqu’à former des réseaux clandestins. J’ai enquêté et découvert qu’il existe dans le monde de nombreux groupes de population vivant sous terre. Il y en a à New-York, à Las Vegas, en Pologne…

Les ayant découverts, les gens « du dessus » veulent les faire exister. Mais ils ne sont pas attirés par l’extérieur. Il leur fait peur. La confrontation entre eux et ceux du dessus se révèle négative. Ils ont une organisation, leurs propres modes de vie, construits et structurés. Ils sont capables de nous surprendre, et sortis du « dessous » continuent à vivre avec leurs préjugés. D’où l’idée de rémanence.

 

Comment se présentera le spectacle ?

 

J’ai entièrement écrit la pièce. Elle sera jouée par une comédienne, un circassien (le guetteur), un danseur et un comédien trisomique. N’oublions pas les deux régisseurs. Nous partons du noir (les gens du dessous sont nyctalopes) au niveau du sol, et le décor se crée avec les lumières. La pièce sera présentée en création mondiale le mardi 12 janvier 2015 à 19 heures et rejouée le mercredi 13 à 20h30, au Carré de l’Archipel à Perpignan.

 

Propos recueillis par Yvette Lucas

 

**

Web-Invitation-Expo-Pages-Ombrella-.jpg

 

Bernard Dupont

Maire de Canet-en-Roussillon

 

Catherine Wanschoor

Adjointe au Maire, Déléguée à la Culture

 

le Conseil Municipal

 

vous invitent à découvrir l’exposition des peintures de

 

Muriel

Pages

Jacques

Ombrabella

 

Du 16 janvier au 07 février 2016

 

Galerie

Des

Hospices

• Canet-Village

Av. Sainte-Marie

Ouvert tous les jours de 15h à 18h

Entrée libre

 

Vernissage samedi

16 janvier à 18h30

Un apéritif clôturera

cette manifestation

 

Renseignements :

04.68.86.72.60

facebook.png

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans Arts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens