Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 10:50
Mairie de Banyuls, journées commémoratives par l'Association Walter Benjamin (sept.2015- Dany Karavan à Port-Bou, octobre 2015 (avec J.P.Bonnel)
Mairie de Banyuls, journées commémoratives par l'Association Walter Benjamin (sept.2015- Dany Karavan à Port-Bou, octobre 2015 (avec J.P.Bonnel)

Mairie de Banyuls, journées commémoratives par l'Association Walter Benjamin (sept.2015- Dany Karavan à Port-Bou, octobre 2015 (avec J.P.Bonnel)

* Rencontre littéraire à la librairie TORCATIS

Vendredi 5 février, à partir de 18h00

 

 

 

Présentation de l'association Walter Benjamin (Président d'honneur : Dany KARAVAN), à la librairie Torcatis, et lectures 

 

par quelques membres, écrivains, tels Madeleine Claus, Michèle Bayar,  J.P.Bonnel, psychanalyste comme Alain Badia, Marie-Laure et Jean-Maurice HAKIM, Michèle Martel, trésorière...

 

 

 

 

L'Association Walter Benjamin, transfrontière (créée par des Allemands, Catalans, Français, Espagnols), dont le projet est de faire connaître la vie et la pensée du philosophe juif allemand, mort à Port-Bou, en septembre 1940, présentera ses activités et procédera à des lectures d'extraits d'oeuvres de l'auteur de Enfance berlinoise. Les sujets abordés seront ceux de l'exil, de la traversée des Pyrénées, de la réflexion sur l'Histoire et sur l'oeuvre d'art.

 

A ce propos, Madeleine Claus parlera de son livre Communauté d'antifascistes allemands dans les PO 1934-1937 La Coume (Ed. Harmattan), Michèle Bayard de son dernier livre "Les combattants de l'Humanité", paru aux Presses littéraires, et J.P.Bonnel de "L'ultime chemin de W.Benjamin" (Cap Béar éditions).

 

 

 

Entrée libre.

 

(on peut se faire dédicacer un livre et/ou adhérer à l'association: 20 euros)

SAMEDI 6 FEVRIER A PARTIR DE 16H30 VINCENT CALVET présentera son recueil de poésie

De cendre et d'écume, une ville

éd. La Rumeur Libre collection "Plupart du temps".

"En présence de l'éditrice de la Rumeur Libre, Dominique Iacovella" et "accompagnement musical par Félix Lacquement (création de la musique, interprétation guitare) et Lucien Lacquement (interprétation clarinette)"

Après la thématique de la mer (Solitude des rivages, Encre et Lumière, 2006; La Haute Folie des mers, Cheyne, 2007; Coquillage limitrophe, Rafaël de Surtis, 2009) et celle de l'univers (Principe d'indétermination, éditions Gros Textes, 2012; Roses d'Espace, éditions du Petit Pois, 2015), voici le thème de la grande Ville, mais que j'oppose toujours à la mer et au ciel, à l'amour poursuivi (Continuum amoureux, Rafael de Surtis, 2011) comme son envers négatif.

De cendre et d'écume, une ville, se divise en trois parties. La première partie est intitulée "Sortir de l'Enfer?" et décrit la ville comme le lieu de la violence et de la fermeture existentielle, face négative de l'inconscient. La ville est le lieu de la chute d'une civilisation entière, celle de la modernité. La troisième partie, intitulée "Echappée vers le bleu", en est le contrepoint lumineux, face positive de l'inconscient. La mer, le ciel, les plaines d'Aubrac,la montagne, tous les horizons sans limites viennent offrir une échappatoire au sentiment d'enfermement et de violence engendré par la ville. La poésie est ce qui ouvre une brèche dans l'opaque, introduit de l'illimité dans le limité, ce qui fait que le réel, quel que soient nos expériences, reste fondamentalement un réel ouvert. La partie centrale, "Face au réel" est constituée de poèmes de type réflexif qui développent ce thème. Le langage humain, par la poésie, est un langage ouvert : la poésie est un clinamen réintroduit dans la langue, la maintenant en état d'ouverture sur le monde par la prolifération du signifiant, maintenant en état d'ouverture le réel lui-même, ce qui en permet le renouvellement permanent. La violence est le plus souvent une sclérose de la langue qui ferme le réel. La mer nous invite à ne pas oublier cet état d'ouverture de la langue et du monde. Le livre se termine par une postface : "Ethique et poésie". Comme le titre l'indique, j'y propose une vision de la poésie qui fonctionne avec l'éthique, l'opposé de la poésie étant la langue de l'oppression et de la violence. Vivre en poésie est ce qui rend possible un "Vivre ensemble", pour reprendre un titre d'un dernier livre de Léon-Paul Fargue, poète qui m'est cher.

VINCENT CALVET

Éléments biographiques :

Né le 9 novembre 1980 à Carcassonne, Vincent Calvet a grandi à Perpignan. Après des études de lettres modernes à l'Université du Mirail de Toulouse (mémoire de maîtrise sur l'expérience du temps dans l’œuvre poétique de Léon-Paul Fargue), il passe le concours des écoles. Il exerce actuellement comme instituteur spécialisé dans la région toulousaine, dans le cadre duquel il organise un Printemps des poètes et anime des ateliers d'écriture poétique à destination d'élèves déficients intellectuels légers, travail qui devrait donner naissance à un manuel pédagogique publié au CRDP.

A publié des poèmes dans deux anthologies publiées par la maison de la poésie à Paris : Les jeunes poètes font leur printemps (2001), Le nouveau printemps des jeunes poètes (2002). En 2005, il remporte le Grand Prix de la Ville de Béziers pour Solitude des rivages. En 2007, il est le lauréat du Prix de la Vocation de poésie organisé par la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet de Paris et le Printemps des poètes pour La Haute Folie des mers. Il donnera des lectures de ce texte dans divers lieux, en particulier à l'Alliance Française de Paris, présenté par Pierre Oster. Lectures publiques à Perpignan, Rodez, Toulouse, Pont-Saint Esprit, au Festival international de poésie de Saint-Martin d'Hères (Maison de la poésie de Rhône-Alpes), au Festival de la parole poétique en Bretagne et au Festival international de poésie actuelle de Cordes sur Ciel. Intreventions à l'école française et à l'Institut Français de Saint-Petersbourg, Russie. Il dirige la revue poétique Mange- Monde qui défend une certaine vision de la poésie tout en se voulant ouverte à la diversité des courants et des expressions (neufs numéros parus, biannuel), publiée chez Rafael de Surtis. Vincent Calvet est également dessinateur, caricaturiste, a réalisé diverses expositions de ses œuvres et illustré certains de ses recueils.

L'arrière-grand-père de Vincent Calvet, Édouard Mouly, était écrivain, bien connu des amateurs de la littérature aveyronnaise. Vincent Calvet a fait rééditer l'ouvrage principal de son aïeul, Alades, devenu introuvable dans l'édition originale, aux éditions Ixthus. Il prépare un volume d'inédits d’Édouard Mouly.

Articles sur la pédagogie de la poésie à l'école publiés dans Médiapart et sur la page Facebook du Printemps des poètes.

Bibliographie :

Les jeunes poètes font leur printemps (Collectif, Maison de la poésie de Paris, 2001). Le nouveau printemps des jeunes poètes (Collectif, Maison de la poésie de Paris, 2002). Solitude des rivages (Encre et Lumière, 2006).
La Haute Folie des mers (Cheyne, 2007).
Coquillages limitrophes (Rafael de Surtis, 2009).
Blasons (Encres Vives, 2010).
Du plu nu de nos voix (Collectif, Rafael de Surtis, 2010).
Femme-Océan (Trames, 2010).
Continuum amoureux (Rafael de Surtis, 2011).
Principe d'indétermination (Gros Textes, 2012).
44 grenouilles (éditions du Petit Pois, 2013).

Préface à De neige et d’écume 3 de Bruno Geneste et Serge Torri (Rafael de Surtis, 2014). Rose d'Espace (éditions du Petit Pois, 2015).
De cendre & d'écume, une Ville (La Rumeur Libre éditions, 2015).

À paraître :
Nouvelle solitude des rivage
s (Encre et lumière, 2016).

Publications en revue et Presse :

Inédit-Nouveau, Le coin de table, Lieux d'être, La revue du Rouergue, Arachné, Bacchanales, Ecrits du Nord, Sémaphore, Centre Presse (quotidien régional), Invece.

Lectures publiques :

Alliance française de Paris, Festival de poésie actuelle de Cordes sur Ciel, Festival de la parole poétique de Moëlan sur mer, en Bretagne, Festival international de poésie de Saint- Martin d'Hères (Isère), festival Humanisme et culture, Frontignan, librairies de Perpignan, Pont Saint-Esprit, Verdun sur Garonne, Rodez, Toulouse. Lectures pour 2015 : Toulouse, Perpignan, Pont Saint-Esprit, Aurillac (festival), Ille sur Têt (Galerie le 13). Institut français et école française de Saint-Petersbourg, Russie.

Expos de dessins :

Raphaël, salon de coiffure et dépendances, Perpignan, P.O, 2005. Office de Tourisme de Millau, Aveyron, 2006.
Petit château de Roquetaillade, Aveyron, 2006.
Église Troglodyte de Peyre, Aveyron, 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens