Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 10:31
Pochette du dernier enregistrement de J.L Solé

Pochette du dernier enregistrement de J.L Solé

Solé Joan-Llorenc

 

J'avais déjà parlé  dans mon blog : Deux artistes : Joan-Llorenç Solé et Guy Jacquet - Le ...

leblogabonnel.over-blog.com/.../deux-artistes-joan-llorenc-sole-et-guy-ja...

de cet artiste original.

 

Rencontré à la mairie d'Elne lors de réunions de l'association "les amis du festival de piano Fortissimo" dirigée par Nicolle et Michel Peus, j'ai voulu connaître ses chansons et j'ai participé à la souscription, appelée aujourd'hui "crowdfunding", mot détestable que tout Catalan -et Français- devrait bannir…

 

Ce nouvel opus musical et poétique est un hommage à Estavar, à la Cerdagne, à toute la Catalogne, célébrée à travers ses paysages (la "sacrée" montagne "Meu CANIGO", traduit en français avec un jeu de mot, sans doute involontaire, "Mon(T) Canigou", et à travers ses écrivains, de Muntaner au regretté Giné, de Llull à Cayrol de Saillagouse, d'Eximenis (redécouvert grâce à P.Gifreu) à Jacint Verdaguer, chantre épique du Canigou…

 Sans oublier Jordi Barre, bien sûr, présent dans tous les albums, ami à la voix chaude, dont J.L.S. chante le fameux "JO SOC de PERPINYA")

 

Le disque est envoûtant, grâce à la voix ample et nuancée à la fois de ce chanteur-compositeur raffiné et cultivé.

Bien sûr, il verse dans la défense des valeurs catalanes : le mont sacré, on l'a dit, religieux comme le pas du "regidor qui ouvre la marche pour le vendredi saint" (dans le poème de l'ami  Jean Iglesis), dans le symbole des couleurs ("Sang i or", sang et or -mais pourquoi la graphie Sang et non Sanch, comme pour la procession..?)…l'artiste devra se libérer un peu plus de ces "symboles" devenus "poncifs" d'une nation (mais la Catalogne, si elle a été un Etat, avec l'Aragon et Majorque, a-t-elle été une nation ?) plus ouverte, plus européenne.

 

Ouverte sur monde -hors du microcosme paradisiaque d'Estavar, où "les horloges sont muettes", le temps arrêté permettant de jouir de la vie, ouverte sur la France : Jordi Barre, tout en célébrant le pays catalan, s'ouvre à ce "là-bas" : "je vais jusqu'à la France d'en-haut, dans les pays voisins…"

 

Si l'influente mélodique de Monsieur Georges Barre, l'ancien typographe de l'Indép., est bien présente - et c'est un plaisir réel d'écouter cet enregistrement, né d'une voix unique et d'un ensemble orchestral talentueux "Amoga", l'idéologie "passéiste" est, hélas, toujours sous-jacente.

C'est ainsi que Jean Iglesis le poète chaleureux est convoqué pour le dernier texte "Il me reste le passé", une poignée de souvenirs : l'avenir est-il donc si bouché aujourd'hui ? De même, ce "chant d'amour aux Pyrénées" s'attarde à la marmite de grand-mère, à l'hommage aux troubadours, même si Joan-Llorenç se qualifie de "chansonnier moderne et populaire"…Nostalgie passéiste décrite dans le poème "Vestida de nit" : "…du passé, de ce monde regretté…les anciens me parlent…de ces heures vécues…"

 

On aime, on se laisse bercer, on comprend que le Catalan poursuive toujours sa quête identitaire tant qu'il n'a pas obtenu l'indépendance dont il rêve. A pâtir de ce matériau de rites, de valeurs, de traditions, de littérature, de coutumes ancestrales, l'auteur moderne doit aller plus loin, dans la révolte et le cri plus subversif. On sait que J.L.Solé a la capacité d'aller de l'avant, en tuant le conformisme et en inventant une chanson, une poésie inédites, en accord avec un peuple contemporain qui, tout en vivant chez lui, dans l'ultralocal autonome d'Estavar, veut vivre à l'unisson de l'immense village du monde…

 

J.P.Bonnel

 

 

 

 

Joan-Llorenç Solé artiste du Pays Catalan a enregistré son 6ième album en Cerdagne à Estavar : ce petit village des hauts-cantons l’inspire beaucoup.

 

Il est accompagné par l’orchestre Amoga, formation de Catalogne du Sud.

 

Joan-Llorenç Solé a pu produitre cet album grâce à un financement participatif sur le site Sud-Catalan TotSuma.

 

 

Né en 1978, Jean-Laurent Solé révèle dès son plus jeune âge des talents d'artiste: élève de fiscorn à l'école de musique de Céret et au conservatoire de musique de Perpignan, il rentre à la cobla Perpinyà vers l'âge de 16 ans, de laquelle il deviendra le mandataire. Très jeune, vers l’âge de 12 ans, il se met à composer ses premiers balbutiements de sardanes. Quelques années plus tard, il excellera dans cet art avec des sardanes comme "20 Anys à les Alberes", "L'Irene" ou "25 Aniversari". En 1996, il obtient un bac Littéraire option musique au Lycée Jean Lurçat de Perpignan puis suit des cours de chant lyrique aux Conservatoires de Toulouse. Entre 2000 et 2005, il intègre la cobla orchestre « Els Casenoves » dans laquelle il joue et exerce par dessus tout sa grande passion: le chant.

 

Renouveler la scène musicale catalane est le pari engagé du jeune artiste illibérien Joan-Llorenç Solé. Sa voix de baryton, travaillée dans les années 90 au conservatoire de Toulouse, offre un répertoire chaleureux empreint d’une vive émotion. Il lance sa carrière solo en 2008 en présentant au public son premier album intitulé « per tu ploro » (pour toi je pleure), puis en 2010 un deuxième opus, « I si l’amor fos un conte… » (et si l’amour était un conte). Accompagné de musiciens de talents comme Olvier Marquès à la Tenora ou Sébastien Barbé au Tible, l’ensemble de ses compositions sont arrangées par son fidèle ami Richard Bassole. Auteur, compositeur et interprète, Joan-Llorenç sort en ce début d’année son 3ème album « Somni de Revolta » dans lequel il tient à souligner sa révolte, sa rage face à des sujets d’actualité… Le cadet roussillonnais de sa catégorie a enregistré avec Jordi Barre, et plus récemment avec Esther Ribot Moliné, chanteuse lyrique de la province de Barcelone. La culture catalane se voit ainsi offrir un nouveau visage, une image « jeune » tournée vers l’avenir, qui montre toute l’énergie, la force et l’envie des jeunes artistes des Pyrénées-Orientales.

 

*autre disque : Somni de Revolta est le 3ème album de Joan-Llorenç Solé.

"Somni de Revolta, Un opus qui donne à voir, ou plutôt à écouter, toute sa sensibilité, face à d'épineux sujets d'actualité (les exilés, les insoumis, la liberté, entre autres), mais aussi toute sa tendresse de père (Timoteu), son vertige des espaces et de la nature, sa fidèle mémoire à son grand-père ou sa reconnaissance à Jordi Barre, avec qui il avait enregistré. Un CD tout en catalan, dans lequel sa voix profonde, tour à tour grave ou suave, semble épouser les mille facettes de ce Roussillon qu'il chante si bien. Accompagné de musiciens de talents comme Olivier Marquès à la tenora ou Sébastien Barbé au tible, l'ensemble de ses compositions sont arrangées par son fidèle ami Richard Bassole. Une musique variée autant qu'originale, des instruments traditionnels, claquants de sons ensoleillés, comme l'âme catalane. Un véritable plaisir qui se coule à l'oreille pour parler à l'esprit.

Coffret : écologie, esthétisme et tradition 

Quant au coffret, modèle unique, une merveille d'inventivité qui joint écologie, esthétique et tradition. Imaginez un escargot, fabriquez de manière artisanale par les artistes David Ventura et Neus Hosta, dans leur atelier de Navata, en Catalogne Sud, à base de carton recyclé. Et terminé (peinture et écriture) par l'artiste et son épouse, coffret après coffret, comme un cadeau personnalisé à chacun des auditeurs. La culture catalane se voit ainsi offrir un nouveau visage, une image "jeune" tournée vers l'avenir, qui montre toute l'énergie, la force et l'envie des jeunes artistes des Pyrénées-Orientales..." l'indépendant du 3 février 2012

cd de 12 titres :

1-LLibertat

2-Indigneu-vos

3-somni de revolta

4-Timoteu

5-Venim del nord, venim del sud

6-La revolució

7-La revolta d'un cargol

8-La Santa Espina

9-Ara

10-Toquen les hores

11-Recepta simple

12-L'estaca

 

 

***LYCÉE FRANÇAIS DE BARCELONE

 

 

Au théâtre de la Rencontre dimanche 20 mars, à 16h. 

Voici une petite présentation du projet:

 

Il s'agit de pièces de théâtre présentées par l'Atelier Théâtre du Lycée

Français de Barcelone, atelier composé d'une vingtaine d'élèves allant de

la 2nde à la Terminale et dirigé par Christian Renault, professeur de

théâtre, metteur en scène et acteur.

Cette année l'Atelier présente DEUX pièces de théâtre suivies. L'une est une adaptation d'*un après-midi de chien,* film avec Al Pacino, l'autre est

une adaptation de *Elephant Man*, film de David Lynch.

 

*Un après-midi de chien *raconte l'histoire d'un braquage de banque mené par des malfrats pas si professionnels que ça... Censé durer quelques minutes, le braquage s'éternise... En plein dans notre époque cette pièce est une tranche haute en couleurs et en goût!

 

*Elephant man*, pièce plus sombre, raconte la triste histoire de  John Merrick, un homme complètement déformé et traité comme un monstre de foire,

jusqu'au jour où le Docteur Treeves le repère... Une pièce "en noir et blanc", sans pathos, mais pleine de sentimentalité lucide, courageuse et digne ..

 

Nous avons déjà représenté les deux pièces 3 fois à Barcelone, les retours des spectateurs sont très positifs. Trois représentations supplémentaires sont prévues en avril.

 

 

Merci beaucoup de nous avoir lu et ...à dimanche

Cordialement à tous

 

Christian Renault, professeur de théâtre et metteur en scène,

Célia Weil, professeur de français et aide mise en scène

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans chanson
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens