Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 07:21
Littérature et peinture

    Littérature et peinture

 

 

 

Je lis L'un et l'autre, publié par Gallimard : il s'agit de la rencontre subjective entre un écrivain et un peintre qui lui est proche.

 

Pour moi, la peinture est un stimulant créateur, c'est le viagra de la littérature !

 

Les écrivains du 18° étaient fascinés par l'art de peindre; je les comprends ! Il n'y a qu'à relire les Salons de Diderot… A partir de là, la peinture n'est plus mimerais, imitation de la peinture; elle est plus, autre chose, un au-delà… 

 

Elle n'est plus l'art mécanique du Moyen-Age. Elle devient, du 18°au début du XX° une peinture littéraire. Et la littérature une écriture picturale… Puis vint Manet, qui abandonne les grands sujets, qui supprime les correspondances entre les deux genres. Lire l'étude de Pierre Bourdieu sur le concepteur de L'origine du monde.

 

 

Et au XX°, la peinture est d'abord un cadre, une surface, de la matière : support-surface !

 

Plus de sujet, plus de figuration : portrait d'un seigneur, d'un religieux, d'un bourgeois, d'un riche, d'un maître du monde comme au Moyen-Age et à la Renaissance. La peinture prend son autonomie et la littérature se débarrasse de son manteau de métaphores et de fleurs de rhétorique…

 

 

La littérature ne rivalise plus avec la peinture pour décrire le beau. La beauté, un gros mot, une grosse pute, désormais ! Et quid du sublime..? Allez voir ailleurs. 

 

Cependant quelques grands créateurs -Picasso, Chagall- puisent dans les textes et, réciproquement, des écrivains s'inspirent de la peinture, sont fascinés par la peinture : Proust, Aragon, Breton, Char et ses "alliés substantiels"…

 

 

Quelques personnalités insolites firent cohabiter les deux arts en eux, tels Michaux, W. Blake…

 

Certains auteurs -les Cubistes, Apollinaire, Braque, Picasso- jouent avec les collages, des lettres de journal insérées dans le poème, des idéogrammes -signes orientaux- utilisés par Claudel et Victor Segalen…

 

 

La peinture, pour les littérateurs, est un tremplin afin d'aller vers une réflexion esthétique : c'est ainsi que Proust met la mort de Bergotte en rapport avec Wermeer…

 

Au XXI° siècle, le souci pictural existe-t-il toujours chez les écrivains..? Les romans décrivant des moments historiques comme des fresques picturales sont-ils d'actualité ? Où se trouve la modernité : dans un nouveau Rimbaud définissant les voyelles comme des couleurs..? Chez un paysagiste à la Chateaubriand embrassant le siècle, comme Hugo pouvait décrire le cinéma d'un champ de bataille napoléonien..?

 

 

Ricardou et le Nouveau Roman ont pu tuer la littérature comme Duchamp a pu mettre fin à la peinture en tirant la chasse depuis sa célèbre "fontaine"…

 

JPBonnel

 

 

(texte écrit à l'occasion de ma paticipation à un débat au salon du livre de Collioure, 3 septembre 2015 : avec Didier Goupil, Henri L'Héritier, Nicolas Caudeville, Hellen Hall...)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens