Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 10:22
Terrasse du café-restaurant de Consolation (J.P.Bonnel)

Terrasse du café-restaurant de Consolation (J.P.Bonnel)

Alerte pour Notre-Dame de Consolation

 

Après avoir revu les gérants de Consolation (ci-dessous rencontre avec Agnès et Marcel, voir photos sur le blog), il me semble que le site est en danger.

 

Bien sûr, on comprend la volonté de l'association des Amis de N.D.de Consolation de conserver le site entre leurs mains, entre Catalans et Colliourencs, pour qu'il ne devienne pas la propriété d'un groupe qui pourrait défigurer ce lieu patrimonial magnifique : église, platanes, sources, dépendances, gîtes).

 

Cependant l'association qui gère et propose des soirées passionnantes (concerts dans l'église, avec Josp Cabré...) ne dispose pas de beaucouo d'argent et ne procède donc pas aux travaux indispensables. Une toiture qui s'effondre récemment...Des chambres, sous les arcades, fermées car non mises aux normes... Si une administration vient inspecter les installations, la fermeture est inéluctable...

 

Le président Vincent Cantié (Domaine de la Tour Vieille) joue la sourde oreille et ne veut pas entamer des travaux... Pourtant la gérance rapporte 1200 euros par mois...

La mairie de Collioure veut bien gérer le site, mais l'Association refuse...

 

Faire l'autruche, attendre...la catastrophe, ce n'est pas une solution. Et quand les gérants, sympathiques et dynamiques, vont faire leurs valises, après la saison de l'été 2016, que va devenir Notre-Dame...?

 

 

Qui va nous "consoler"..?

 

J.P.Bonnel

 

- - -

 

 

* Article du blogabonnel : 10 SEPTEMBRE 2015
LIEU INSOLITE : COLLIOURE, NOTRE-DAME DE CONSOLATION, RENCONTRE AVEC LES GÉRANTS AGNÈS ET MARCEL




Agnès et Marcel à Consolation -hôtel, restaurant- photos J.P.Bonnel - Tableau d'Alain Vilacèque, peintre à Collioure
Collioure - L'ermitage de Consolation, portraits d'Agnès Cerdan et de Marcel Marty 
 
 
 
Un lieu calme, convivial, avec hôtel, restaurant, emplacements pour des grillades, paradis pour les grands jours : mariages, fêtes…
 
 
Ce couple sympathique gère le site paradisiaque de Notre-Dame de Consolation, sur les hauteurs de Collioure, depuis deux ans. Marcel Marty, originaire de Collioure, était déjà gérant en 2003/2004. Militaire, puis viticulteur, il est revenu à Consolation pour l'amour du lieu, des pierres, pour profiter du contact avec les gens : 
"On a ici un brassage de personnes intéressantes, déclare-t-il. Elles viennent du monde entier, de Colombie, d'Australie, de Californie, récemment…"
 
 
Marcel est passionnant car il connaît bien l'histoire de Collioure : les visiteurs sont contents d'avoir un interlocuteur savant, plutôt qu'un simple hôtelier ! En effet, M. Marty a dans sa famille des personnalités célèbres, tel l'abbé Eugène Cortade, érudit, historien de Collioure et ancien président de l'Association de l'Ermitage, reprise par sa soeur Andrée jusqu'en janvier 2015. Andrée Cortade, âgée à présent de 80 ans, est une mémoire essentielle de Collioure et de cet ermitage tranquille, lieu de méditation et de repos parmi les arbres protecteurs…
 
La compagne de Marcel est Agnès Cerdan; cette jeune femme dynamique est de la famille de Marcel Cerdan : son grand-père était un cousin de l'ancien boxeur, mort jeune dans un accident d'avion (*); ils habitaient dans le même quartier de Casablanca, au Maroc. Agnès est originaire de Bordeaux, mais elle habite dans la région depuis très longtemps; elle y rencontre Marcel et le suit pour cette belle aventure à Consolation…
 
Le couple gère donc le restaurant et l'hôtel, composé de onze chambres (de 55 à 75 euros pour deux personnes, petit-déjeuner compris). Par rapport à l'ancienne gestion, il a apporté la possibilité de se restaurer le soir (20 euros, plat, dessert; une personne vient s'occuper des repas et le couple fait venir des groupes, du département ou de l'extérieur); ce qui est nouveau, aussi, ce sont les concerts (par exemple, le 1er août, soirée théâtre), la privatisation du site pour les mariages, baptêmes…et surtout l'ouverture du lieu durant toute l'année. 
 
 
Se restaurer dans ce petit paradis ! Prendre son café sur la terrasse, avec vue sur la mer, Collioure se montrant au loin, perdue dans l'infini du ciel et de la mer… Paradis du bien vivre et du bien manger maison, aussi, avec des salades, des omelettes, des tapas, des glaces, des clafoutis aux fruits de saison, toutes ces merveilles préparées par Agnès !
 
Le couple voudrait développer le système des chambres d'hôtes, avec des produits du terroir, mais, pour l'instant, l'association de l'Ermitage de Consolation s'y oppose. Sans doute, pour ne pas dénaturer le site, sans doute (il y eut le précédent de l'installation de la réception avec bar et appartement privé, à l'entrée, à droite…) et préserver le calme du site. 
 
Ici, Agnès et Marcel ne manquent pas d'arguments pour attirer les visiteurs : lieu retiré, ombragé, absence de voiture sur le site (seules les deux roues sont autorisées pour se garer); le succès est là : le 15 août prochain, un rassemblement de scooters aura lieu ici : deux cents personnes vont manger sur la place du bas. A ce propos, pour les emplacements, il faut réserver un espace barbecue, des grilles : l'entrée est de un euro par personne, jusqu'à 25; ensuite, c'est deux euros pour les groupes au-delà de ce chiffre : il s'agit d'entretenir le site, nettoyer, sortir les containers, s'occuper des toilettes…
 
Les grands jours de Consolation, ce sont le premier mai et le 18 août (**) : six cents personnes s'installent sur les aires de pique-nique, les fanfares restant sur la terrasses; ces deux jours de liesse sont ponctués par une messe, l'intervention d'une cobla sur la place, la prestation d'une fanfare devant le bar. Le 8 septembre est important aussi car c'est la fête de la Vierge…
 
 
 
Jean-Pierre Bonnel 
 
(envoyé au journal L'Indépendant début juillet, non publié)
 
- - -
 
(photo JPB, d'Agnès et de Marcel)
 
- - -
 
 
(*) Le livre du romancier Adrien Bosc retrace, dans une belle écriture, les derniers moments de ce destin tragique ( Constellation, édition Stock, Paris, 2014, 18 euros).
 
(**) La littérature s'est emparée du site de Consolation. Le livre La Dame de Consolation, polar psychologique, est en vente à la réception (10 euros). 
 
Il faut noter le texte intéressant de Jean Carroitg, dans Collioure, proche et lointain, portraits, chroniques (Editions Massana, n°50, 1990) , évoquant la fête de Collioure se terminant, selon la tradition, à Consolation : "Le dernier jour de fête, on quittait Collioure pour ND de Consolation. De bon matin, avant la chaleur, les femmes, les paniers de provision aux bras, les hommes, les fagots de sarments sur le dos et les grills à la main, les enfants en tête, lentement, calmement, on se dirigeait vers l'ancien ermitage…Au fond de l'allée, un site enchanteur… Ite misa est, disait le curé. C'était l'heure du "fil" (de l'anis, du pastis)…moment convivial, presque sacré…"
 
 
- - -
 
Contacts : 04 68 82 17 66 - 06 16 32 39 32 - 06 09 93 88 20 -
Site : ermitage-de-consolation.com
ermitagedeconsolation@gmail.com



- - -


L’ermitage de Notre-Dame-de-Consolation est un ancien ermitage comprenant une chapelle, situé sur le territoire de la commune française de Collioure dans les Pyrénées-Orientales, à 3 kilomètres au sud-ouest de la ville.




L’ermitage et sa chapelle sont situés face à la mer Méditerranée, dominant l’anse de Collioure, sur un plateau à 147 mètres d’altitude1. La colline est réputée pour ses sources2,3; la plus proche se trouve à 50 mètres au nord de la chapelle, et s’écoule à travers une construction de maçonnerie datée de la restauration de 18113.
Les bâtiments sont situés à 200 mètres à vol d’oiseau de la voie Domitienne. Le refuge est signalé sur les cartes du GR10.



L’intérieur de la chapelle
Un temple dédié à Neptune, puis à Poséidon, a été dressé par des marins à cet emplacement, en raison des sources d’eau1. La chapelle est édifiée au xiie siècle par des moines dominicains et cisterciens1. Le lieu est mentionné en 1496 sous le nom Maria de Consolacio4[réf. insuffisante], puis en 1549 comme étant une « chapelle d’ermite » (capella heremitana)4[réf. insuffisante].
L’ermitage est bâti au xviie siècle ; des fêtes votives sont célébrées le 15 août5 et le 8 septembre (fête patronale6). Il devient bien national sous la Révolution française, en 1790. Il rouvre en 1805 et est restauré en 18114. Les ermites sont alors des laïcs ; il y en a jusque dans les années 1950. Le bâtiment est restauré en 1975, et occupé par un hôtel4.




La chapelle abrite de nombreux ex-voto, parmi lesquels se trouvent des crocodiles empaillés, ainsi qu’un retable du xviiie siècle classé monuments historiques au titre objet avec un ex-voto de marin et les bijoux de la vierge7. Dans le cimetière attenant, on trouve deux croix anciennes, des xive et xvie siècles.
La barque de pêche catalane Notre-Dame-de-Consolation, classée à titre d’objet aux monuments historiques8, tient son nom de cet ermitage ; elle a été construite à Collioure en 1912, mais est aujourd’hui hébergée à Port-Vendres.
L’auteure française Mme Amable Tastu (1798 † 1885) a écrit au sujet de l’ermitage un poème intitulé L’Ermitage de Notre-Dame-de-Consolation (disponible sur wikisource), paru dans le recueil Poésies publié en 1826.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Depuis Juin 2015, une amie nous avait parlé d'un lieu superbe pour notre mariage prévus le 21/05/2016, quelle en connaissait les gérants, Monsieur Marty Marcel et Madame Cerdan Agnès, l'Ermitage de consolation sur les hauteurs de Collioure, en effet quand nous sommes allés visiter le lieu, c'était une évidence que nous ferons notre bénédiction laïc et notre fête de mariage ici, car ça correspondait tout à fait à notre thème pour notre inscription à l'émission de télé réalité « 4 mariages pour une lune de miel » "St Rita et ses roses rouges" c’était l'endroit rêvé et idéal . (Les gérants, n'ont pas contactés l'association, pour l'autorisation du tournage), ils ont signés l'accord eux même, nous ne savions donc pas, ont leur à fait entièrement confiance, tout était ok.<br /> Seulement notre joie et engouement à tourné plutôt mal, car comme nous avons eu des différents avec eux, ils nous menaces de faire annuler la TV la diffusion du tournage rien que pour nous embêter. Nous sommes très très déçu des gérants, (un couple d'apparence très gentil), mais pas du lieu... Petite parenthèse le lieu va passer à la TV pour l'émission de "4 mariages pour une lune de miel" bientôt et l'accord de diffusion ne dépend pas des gérants, ils ont signés l'accord sans contacter l'association au préalable, pas très correct les gérants actuels. On espère qu'une chose c'est que la diffusion de notre plus beau jour de vie aura lieu et que St Rita sera encore avec nous...
Répondre
C
J'ai visité ce "quartier" Dur pour y arriver piéton! Pourquoi problèmes avec municipalité? Je suis neutre!
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens