Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 08:53
Gildas Girodeau

Gildas Girodeau

Collioure, Notre-Dame de Consolation

 

     l'écrivain Gildas Girodeau, Paborde, répond

 

 

Vous êtes Paborde, et avez souhaité réagir à mon précédent article sur l’Ermitage de Consolation, pourquoi ?

D’abord il est injuste de mettre en cause Vincent Cantié, qui donne énormément de son temps et de son énergie à l’Ermitage de Consolation. Traditionnellement les Pabordes, représentants élus de l’association propriétaire du site, ne s’expriment pas. C’est une vieille histoire qui plonge ses racines dans l’après révolution française de 1789, où des citoyens se regroupent pour racheter le site à l’Etat afin de lui garder sa vocation spirituelle. Au fil des siècles leur regroupement s’est transformé jusqu’à devenir une association 1901. Leur action s’inscrit dans la durée, pas dans la polémique instantanée. Je voulais m’exprimer à titre personnel, puisque les Pabordes ne le feront pas, et qu’une ligne rouge a été franchie.

 

Laquelle ?

Je constate l’organisation d’une cabale par l’actuel gérant de la partie commerciale, visiblement destinée à prendre le contrôle du site à son profit, ce qui pose problème.

 

Comment sont les relations avec la gérance de la partie commerciale ?

Comme des relations de bailleur à locataire. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais les points de litige s’accumulent et ces attaques systématiques n’arrangent pas les choses : sur de nombreux points la confiance est rompue. Il faudra donc retrouver le sens du dialogue, ou se séparer.

 

Quelles sont les perspectives ?

Les Pabordes ne sont pas autistes, ils agissent concrètement au quotidien et sans faire de tapage, avec les moyens qui sont les leurs. Et par exemple, contrairement à ce que votre précédent article affirme, des négociations sont bien engagées avec la mairie de Collioure pour la mise à concession d’une partie du site au travers d’un bail emphytéotique. Cela a déjà permis d’apporter un début de solution aux problèmes de sécurité incendie et de contrôles de la qualité de l’eau qui sont imposés par l’évolution des réglementations.

Pour le reste, certaines choses doivent être redéfinies et repensées sur le fond. Des contacts sont engagés avec d’autres sites du même genre, comme l’abbaye de Fontfroide à coté de Narbonne, mais aussi d’autres, plus ressemblants en taille et vocation, afin d’envisager les meilleures solutions pour assurer la pérennité du lieu dans la durée. Tout ça prend du temps. Je comprends les impatiences, mais ces sujets ne peuvent pas s’improviser. Ces polémiques ne sont pas positives, elles font juste perdre un temps précieux.

 

Un souhait ?

J’aimerais rappeler à tous que l’Ermitage de Consolation est un lieu essentiellement dédié à la sérénité et à la spiritualité. Dans le monde d’aujourd’hui, de tels lieux sont des trésors qu’il faut absolument préserver. Plus que d’alimenter des polémiques qui n’ont pour but que d’accélérer la commercialisation incontrôlée du site, j’aimerais que les amoureux sincères de cet endroit magique soutiennent davantage l’action des Pabordes.

 

Propos recueillis par J.P.Bonnel



* Gildas Girodeau est romancier, marin, oléiculteur, directeur du salon du livre de Collioure.


** Antonia, de Gildas Girodeau 
        Éditeur : Au-Delà du Raisonnable



Né à Collioure, Gildas Girodeau, passionné de mer et de voile, breveté de la Marine Marchande, a participé à de nombreuses compétitions et traversées de l'Atlantique en voilier.
C'est au lycée Arago de Perpignan que son enthousiasme pour l'écriture puise ses sources, ainsi que dans le bouillonnement politique et culturel des années 1970.
Cet auteur engagé,également producteur d’huile d’olive bio à Argelès, militant catalan, inscrit souvent ses personnages dans les ambiances et décors catalans, qu’il utilise pour délivrer un message plus universel, sur le nucléaire, la françafrique, les relents du franquisme par exemple. Curieux de nature,passionné d'Histoire,de politique,il passe avec bonheur et plaisir,du Polar social (pour lequel il a obtenu de nombreux prix) à l’Heroic Fantasy, voire au Roman. 


Quelques mots au sujet d' "Antonia" - Au delà du raisonnable édition entre roman et polar :
"En montrant son souci du détail humaniste qui rend les personnages attachants, Gildas Girodeau, après un diptyque intelligent sur l'implication française en Afrique, offre ici un roman sensible et attachant".


Gildas Girodeau nous rappelle que la grande Histoire, l’officielle, est d’abord un récit écrit par les vainqueurs, et que l’Histoire, la vraie, est celle qui marque les hommes dans leur mémoire, qui chamboule leurs vies et redistribue les rôles."


Surnommée la Pistolera par la presse des années 70, Antonia une jeune activiste, et ses camarades des Brigades mettent tous les carabiniers d’Italie sur les dents. Contrainte de fuir son pays, la jeune femme se jette dans une carrière d’humanitaire au sein d’une congrégation religieuse. Mais la traque que mettent en place les deux officiers italiens qui la pistent est faite pour durer toujours. Dans sa cavale effrenée, Antonia est tiraillée entre la force inaltérable de ses engagements, son amour pour son cousin Anselme, prêtre dont elle ne partage pas la foi, le devoir de garder le silence pour sa survie et l’impérieux besoin d’agir dans les pays qu’elle traverse. Au Rwanda, elle crie pour chasser les premiers fratricides… Il était une fois une lanceuse d’alerte, elle s’appelait Antonia.


Bibliographie non exhaustive :
Antonia, éd. Au delà du raisonnable, 2015 (roman).
Tempête sur la Belle Maria, éd. du Jasmin, 2013 (polar).
La Paix plus que la vérité, éd. Au-delà du raisonnable, 2012 (roman).
Les Cafards se rebiffent, éd. Cap Béar, 2011 (policier).
La Saga de Xavi El Valent, Volume 1, Le glaive de justice, coauteurs François Darnaudet et Philippe Ward, éd. Black Coat Press, 2010 (SF).
Pas de répit pour les cafards, éd. Cap Béar, 2009 (policier).
Nuclear parano à Port-Vendres, éd. Cap Béar, 2008, version catalane, 2009 (policier).
La Dernière fanfare, éd. Mare Nostrum, 2007 (nouvelles).
Malaguanyat : terminus Béar, éd. Cap Béar, 2006 (policier).
Rouge tragique à Collioure, éd. Cap Béar, 2005 (policier).
*** 


Gildas GIRODEAU


http://gildasgirodeau.wix.com/ecrivain

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans patrimoine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens