Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 12:16
Carme Miquel - Le soleil à travers le judas (J.P.Bonnel) - Expo du musée de Collioure - Rue Cortot, par Gérard Jacquet
Carme Miquel - Le soleil à travers le judas (J.P.Bonnel) - Expo du musée de Collioure - Rue Cortot, par Gérard Jacquet
Carme Miquel - Le soleil à travers le judas (J.P.Bonnel) - Expo du musée de Collioure - Rue Cortot, par Gérard Jacquet
Carme Miquel - Le soleil à travers le judas (J.P.Bonnel) - Expo du musée de Collioure - Rue Cortot, par Gérard Jacquet
Carme Miquel - Le soleil à travers le judas (J.P.Bonnel) - Expo du musée de Collioure - Rue Cortot, par Gérard Jacquet

Carme Miquel - Le soleil à travers le judas (J.P.Bonnel) - Expo du musée de Collioure - Rue Cortot, par Gérard Jacquet

* Avec Carme Miquel : Carmen comme guide...

 

 

Pour la nuit des musées il fait jour à Collioure. Et même soleil couchant énergique comme je ne l'avais jamais vu de ces fenêtres du musée Peské... 

 

Ouvertes pour créer des reflets, des ombres des jeux de lumière et de pénombre au second étage du musée de la colline. Le souvenir de Matisse (fenêtres ouvertes) et de Derain (la lumière comme  des bâtons de dynamite) hantaient les lieux que les visiteurs ont pu découvrir avec les six artistes présents : j'ai eu la chance d'avoir comme initiatrice Carme Miquel.

 

Carmen l'envoûteuse à la main de soleil rouge, main pleine des galets flamboyants de la plage colliourencque...

 

Ce travail collectif étudie les perspectives, les lignes, les couleurs. Ils ont recherché des décors et des matériaux de Collioure à Port-Bou, et plus haut, à St-Laurent de Cerdans.

 

Un long fil à plomb traverse le musée : ses rayures changent à mesure que l'on monte l'escalier : suivre le sens de la projection de la couleur... Thésée, je monte dans le labyrinthe…

 

 

Dans la salle sombre, il s'agit de récréer l'horizon avec comme seuls repères des petits morceaux de mur de schistes : travail parfait d'architecture en pierres sèches.

 

Le visiteur, dans ces échanges de lumières devient, à partir de ses propres ombres, un personnage à part entière de l'installation Il peint en se promenant, il il crée des images fantomatiques sr les murs, et cet oeil de lumière, dans le judas insoupçonné du mur oriental lui perce le coeur...

 

Il faut saluer le travail des équipes, les oeuvres fragiles qui suggèrent l'idée d'horizon. Les vitrines sont autant de tableaux dans le tableau : cette évocation d'un bateau avec son mât, ses voiles légères, les dégradés des couleurs orangées montre que l'installation désire sortir de son cadre.

 

Aller plus loin, plus haut : du moulin, la perspective sur la mer catalane…


JPB
 
------
 
 

***   Rue Cortot

 

Est-ce ici, est-ce ailleurs ? un jour qui vient, une nuit en départ ? 

Peu importe, j'y ai vécu !

 

 

Sur un kiosque à trois pieds Brel remaille le pays plat...dans l'oeil de Robert Loî

une femme sentinelle, frontière l’horizon,
essorant l’envers d’un regret que Dalida prolonge

Sous un ciel sans croissant
s’effacent les cantates de Thibhirine,
et un rire piétine les rêves d’Anne Franck.

Est-ce  Ostende ou bien Bercy... par Issy  ?
Dans cet entrelacs où mûrissent les Poulbots,
Léo habite la rumeur et demande à Caussimon"...Si c'est utile/Et puis surtout si ça vaut l'coup / Si ça vaut l'coup d'vivre sa vie."

Loin, en Tamise, la voix de Radio Londres se dissipe,
rue Cortot sur un flot de pavés le siècle ferme ses utopies.

Est-ce hier ou maintenant
Une nuit de gare, un jour sans train ?

Montand music-halle son Olympia

Quai des revers de vie et des regards goulus
dans un ailleurs où la mémoire s’assoupit
un wagon plombé de souvenirs pend dans la brume d'en dessous.

L’heure demande : Où vont ces voix, d'où sort la vie 
Nul ne sait...nul ne peut ...ne  veut parier
s’il est encore bon de rallumer le jour.

Est-ce ici, est-ce ailleurs ?
Est-ce un jour qui s'en vient, une nuit en départ ?

Rue Cortot le siècle pourrait faire mal.

Mais le bonheur peut passer autour des lampadaire et sauter les rambardes....sollicitant les toits.

 

 

 

G.più (Gérard Jacquet)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens