Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 08:19
Langues régionales ) L'Expulsion, de M. LLORY
Langues régionales ) L'Expulsion, de M. LLORY

Langues régionales ) L'Expulsion, de M. LLORY

 

 

****Le blog de l’occitan / Lo blòg occitan

L’occitan sous toutes ses coutures / L'occitan espepissat, espiat… de cada costat!

BLOG

08SEP

Tiens, revoilà les langues régionales dans un projet de loi

Le texte est presque passée inaperçue, durant l’été. Un projet de loi relatif à l’égalité et à la citoyenneté a été adopté en juillet en première lecture. Un projet porté par Victorin Lurel député PS de Guadeloupe et défendu par plusieurs de ses confrères dont Paul Molac. Dans son article 45 ce projet stipule :

 « Les œuvres musicales interprétées dans une langue régionale en usage en France constituent au minimum 4 % de cette proportion d’œuvres musicales d’expression française. »

 

Un quota refusé par les radios privées et certainement retoqué au Sénat

Un article voté contre l’avis du gouvernement et contre l’avis du président de la commission culture et qui contraindrait les médias à mettre des artistes occitans, bretons, basques, catalans, corses etc…dans leur programmation. Aujourd’hui, tout ceci resurgit dans la presse… Pourquoi ? Tout simplement parce que les radios privées font campagne -via leur syndicat- pour mettre la pression sur les élus et exiger le retrait de cette obligation. Dans Les Echos, on peut même lire cet argument imparable :« Pour les radios privées, ce quota n’est pas applicable parce que les chansons en Corse ou en Créole ne sont pas dans leur ligne éditoriale mais aussi, selon elles, parce qu’il n’y a pas assez de morceaux pour se conformer à cette obligation. » Plus sérieusement, le texte devrait être examiné au sénat début octobre (certainement le 4) et n’a quasiment pas de chances d’être adopté. Dans ce même texte, on trouve aussi d’autres éléments relatifs aux langues régionales, comme par exemple le fait qu’il ne peut pas y avoir de discrimination à l’embauche basée sur le fait de parler une autre langue que le français. Pas de quoi faire la révolution!

langues_regio

Un autre projet de loi avant la fin de l’année à l’Assemblée Nationale

Toujours pas de révolution mais le groupe PS travaille sur un nouveau texte, porté par la députée PS des Côtes-d’Armor Annie Le Houérou. Un projet qui reprend certains éléments de la proposition de loi de Paul Molac soumise au vote le 15 janvier dernier. Le groupe PS s’était alors illustré en faisant voter les absents tant et si bien que les articles avaient été adoptés lors de la séance, mais rejetés lors du vote final grâce à des délégations de vote!

Ce nouveau texte viserait à « promouvoir les langues régionales, non seulement en dotant notre pays d’un cadre juridique stable et renforcé, mais aussi de nouveaux moyens d’enseignement des langues régionales. L’objectif est en effet d’offrir aux collectivités territoriales des instruments de promotion du patrimoine linguistique, notamment dans les domaines de l’enseignement, des médias, de la culture… » selon l’un des co-sigantaires du texte, l’Alsacien Eric Elkouby, lui aussi député (PS). Selon nos informations, le texte pourrait être présenté courant novembre. Pas sûr là-aussi qu’il aille jusqu’au bout…

Lo Benaset

 

***EXPULSION à Elne ???

Info provenant de M. Nicolas GARCIA, ancien maire, vice-président du CD66 -

On attend la réponse de la mairie;;; en attendant, relisons le très beau roman de Michel LLORY :

ELNE : de manière honteuse et illégale la commune déménage de force une employée communale licenciée sans raison. (la personne est qui plus est mère d'une jeune fille souffrant d'autisme et donc handicapée)

Contacts :

Sylvaine CANDIILLE (déléguée du personnel) : 06-13-55-15-45

Ou Katie DENEUVILLE : 06-48-46-94-25

Lundi 12 septembre au matin le maire d’Elne et sa majorité veulent procéder à un déménagement de force de Mme Katie Deneuville concierge à l’Espace Gavroche et disposant d’un logement de fonction in situ.

Mme Deneuvillle licenciée (à compter du 10 septembre) sans raison après plus de 5 ans de bons et loyaux services à la mairie d’Elne est maman d’un jeune fille souffrant d’une forme d’autisme et donc handicapée. Mme Deneuville et sa fille sont bien connues des Illiberiennes et illibériens et en tout cas de celles et ceux qui fréquentent l’Espace Gavroche. Un logement ne correspondant pas à la situation de Mme Deneuville lui a été proposé, mais Madame Deneuville n’a pas pu faire autrement que de le refuser. Du coup elle a été convoquée par le maire, un de ses adjoints et des agents communaux, en présence d’une déléguée syndicale et il lui a été notifiée un déménagement forcé pour lundi 12 septembre. Des employés communaux rentreront chez elle de force, « embarqueront » ses meubles pour les amener dans un appartement qu’elle ne veut pas. C’est tout bonnement incroyable et digne de la pire des dictatures. Voilà pourquoi j’ai alerté le Prefet avec la lettre ci-dessous. Mais d’ores et déjà nous appelons tous les républicains, les humanistes… à venir lundi 12 septembre dès 8:00 du matin à l’Espace Gavroche (rue Ledru-Rollin) pour empêcher cet acte inhumain. Mobilisez-vous nombreuses et nombreux.

Lettre envoyée au Préfet des Pyrénées Orintales depuis la fête de l’Huma à Paris, vendredi 9 septembre 2016 à 18:00.

« Monsieur le préfet
Par la présente j’attire votre attention sur une nouvelle situation qui intervient à ELNE et qui va provoquer des réactions dans la presse et probablement des manifestations. Mme Katie Deneuville, maman d’une jeune fille autiste, employée de la mairie d’Elne, disposant d’un contrat de travail incluant un logement de fonction depuis plus de 5 ans à L’Espace Gavroche situé en face l’Hotel de Ville d’Elne s’est vue notifier ce jour devant une représentante du personnel par Monsieur le Maire d’Elne un déménagement de force devant intervenir lundi 12 septembre. Mme Deneuville était concierge de cet espace multigénérationel de la ville d’Elne et à ce titre y occupait donc un logement. La ville a mis un terme à son contrat de travail et donc à son logement. Pourtant, de fait, Mme Deneuville a un bail, et aucune décision de justice n’ayant été prononcée à son encontre, tout déménagement ou toute expulsion de force serait de mon point de vue illégal
.


Mme Deneuville refuse ce déménagement vers ce nouveau logement. D’une part il est inadapté à sa situation et surtout à celle de sa fille. D’autre part, il est situé dans un immeuble susceptible d’être mis à la vente.


Il y aura lundi matin un rassemblement citoyen devant l’Espace Gavroche pour empêcher le déménagement forcé de Cathy Deneuville et de sa fille.
Monsieur le Préfet, comme dans la récente occupation de l’ancienne gendarmerie d’Elne, la commune trouble l’ordre public et crée une situation conflictuelle qui pourrait pourtant se régler rapidement avec un peu de réflexion
.


Je vous demande donc, Monsieur le Préfet, de bien vouloir intervenir auprès de Monsieur le Maire d’Elne pour lui rappeler toutes les règles de l’Etat de droit et celles élémentaires d’humanité.
En espérant que vous pourrez faire en sorte que sur ELNE la loi soit respectée par les élus en premier lieu, je vous prie de croire Monsieur le Préfet en mes plus respectueuses salutations.
Nicolas Garcia.
Vice président du Conseil Départemental 66
Secretaire départemental du PCF66.
Maire d’Elne de 2001 à 20
14. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens