Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 09:14
Bernard Martinez (à gauche) - © M. Rudelle

Bernard Martinez (à gauche) - © M. Rudelle

* Le syndicaliste Bernard Martinez contre le maire

Canet en Roussillon : 

 

Mairie de Canet en Roussillon : « GUERRE DES CHEFS ’’ » ??

« DUEL JUDICIAIRE » ??

« REGLEMENT de COMPTES » ??

 

Le Syndicaliste Bernard MARTINEZ,

Fondateur du Syndicat FAFPT 66,

Doyen des Ingénieurs territoriaux des P.O.

Médaillé d’Or du Travail par Mr. le Préfet

Traduira-t-il Bernard DUPONT

actuel Maire de Canet,

 actuel Vice-Président de la Communauté Urbaine,

Actuel Conseiller de la Région Occitanie …

Devant le TRIBUNAL CORRECTIONNEL ??

                        

Septembre 2016

    TRACT N°1

 

C’est par ces titres énigmatiques en forme de clin d’œil, de dérision ou de « ras le bol » que le Fondateur et Doyen du Syndicat Départemental FAFPT 66 démarre son combat contre un fléau national et local que représente «  la Discrimination Syndicale » 

 

La genèse de cette histoire remonte déjà à 9 années et réside dans le fait que l’actuel Maire de Canet refuse de promouvoir le militant syndicaliste Bernard Martinez au grade d’  « Ingénieur en Chef de classe normale » qui correspond au plus haut niveau des cadres d’emplois de la filière technique au sein des collectivités territoriales.

  

Voilà déjà 9 années, depuis le 01/12/2007  que B. Martinez âgé de 64 printemps, « Ingénieur Principal »  remplit tous  les critères                         lui permettant d’être nommé au grade d’  « Ingénieur en Chef de Classe Normale ».

 

Il est bon de souligner également que ce n’est pas la Ville de Canet qui rémunère B. Martinez car les permanents syndicaux sont rémunérés par les Centres de Gestion de la Fonction Publique Territoriale ou par le Ministère de l’Intérieur.

 

Tous ses collègues beaucoup plus jeunes ont déjà été nommés et B. Martinez reste le dernier des « oubliés » et le plus âgé  des Ingénieurs à subir un blocage illégal de sa carrière professionnelle.

 

ALORS POURQUOI

 Bernard DUPONT,  le Maire actuel    

s’acharne-t-il sur le blocage de la carrière

 Du syndicaliste à temps plein Bernard MARTINEZ ???

 

Les réponses résident sûrement dans les démonstrations et hypothèses suivantes et dans  le fait que B. Martinez est le fondateur en 1995 du Syndicat Autonome Départemental des fonctionnaires Territoriaux des PO et qu’il a fait plusieurs fois  condamner la Ville de Canet en Roussillon devant les tribunaux administratifs et correctionnels.

 

A noter que le  Syndicat précité est arrivé en  1ère place aux dernières élections professionnelles de décembre 2014 dans tous les PO avec 49% des sièges dans les Comités Techniques des PO représentant 41% des votes exprimés alors que 5 listes étaient en compétition avec 8462 agents inscrits sur les listes électorales.                      

 

1ère hypothèse sur le blocage de la carrière :

 

Années 1997 à 2000 : Serait-ce la période où Mr Bernard DUPONT était haut-fonctionnaire de la Ville de Canet, et l’époque où les créations de Communautés de Communes fleurissaient de partout. Bernard DUPONT et 3 autres fonctionnaires voulaient bénéficier, à tous prix, de cumuls d’emploi sur la Communauté de Communes « TËT-MEDITERRANEE » ?

Ces cumuls ont été annulés par 3 fois par le Tribunal Administratif de Montpellier grâce à l’action du syndicat dont B. Martinez était le Secrétaire Général.

 

Ce contentieux a nécessité  quatre requêtes contre chaque fonctionnaire de la part du syndicat soit un total de 16 requêtes :

 

-     Requête n° 9701322-2 pour annuler la délibération adoptant le principe des cumuls suivie du  jugement final du 25 mai 2000 qui annule cette délibération.

 

-   Requête n° 983553 pour annuler un premier arrêté du 23/07/1997 attribuant 2500 francs mensuel à M. DUPONT

 

-   Requête n° 984530 pour annuler un 2éme arrêté  du 1er avril 1998 qui ramenait à 2000 francs le cumul  mensuel de M. DUPONT.

 

-   Requête n° 99531 pour annuler un 3éme arrêté du 1er décembre 1998 qui annulait l’arrêté précédent du 1er avril 1998 MAIS qui a nouveau octroyé à M. DUPONT un nouveau Cumul mensuel de 2000 francs.

 

Le jugement final du 12 juillet 2000  qui annule tous les cumuls de M. DUPONT regroupe les 3 requêtes  N° 983553 + N° 984530 + N° 99531 citées ci-dessus.

 

Voua avez dit « UBUESQUE ??? » ou bien « MACHIAVELIQUE ??? » :

 

En effet, à chaque fois que le syndicaliste B. Martinez attaquait un arrêté de cumul, en qualité de secrétaire général du Syndicat, sans le ministère d’avocat et que le Tribunal donnait raison au Syndicat, M. Bernard  Dupont fonctionnaire  faisait prendre un nouvel autre arrêté de cumul, pour lui-même et les 3 autres fonctionnaires, en croyant que personne ne se douterait de sa ruse. », ce qui confère à ce contentieux une connotation et un état d’esprit assez « tortueux »

 

Mais comme dit le poète : « A malin  et demi, Malin trois quart ».

2ème Hypothèse :

 

Ou encore, ce blocage de carrière serait-il dû au fait que B. Martinez ait défendu un policier municipal sanctionné à tort et pour qui il a  introduit un recours devant le tribunal de Montpellier ( requête n°1200652-3 et ordonnance du 24/09/2012) qui n’a finalement  jamais jugé ce contentieux car la ville de Canet, se sentant fautive, avait finalement annulé la sanction avant l’audience ?

 

Ce policier avait fait l’objet de tracasseries administratives anormales et avait reçu une double sanction pour les mêmes motifs fallacieux .Malheureusement il y a 2 ans passés environ, ce policier a mis fin à ses jours et selon la volonté de la famille du défunt, le  Maire de la ville s’est vu interdire sa présence aux obsèques.

 

 

3ème Hypothèse :

 

Ou pour conclure, serait-ce également  parce que B. Martinez avait découvert en 1997 que le futur Directeur (présenti) des Services Techniques (DST) avait falsifié par deux fois des diplômes de l’académie de Bordeaux pour se présenter à un concours sur titres

(diplômes) et que Martinez en avait informé, à la cantonade, une grande partie des fonctionnaires de la ville lors d’une grande réunion où ce pseudo DST devait être intronisé Directeur ?

 

Pour cette prise de parole devant le personnel et les élus politiques de la ville, B. Martinez a été sanctionné par un blâme qui ne lui a jamais été notifié mais qu’il a fortuitement  découvert dissimulé  dans son dossier individuel géré par la DRH plusieurs mois plus tard. Le Tribunal de Montpellier  a condamné la Ville de Canet à lui verser une indemnité de 9000 F au titre du préjudice moral (requête n°9443303 et jugement du 20/11/1997). A noter que  le fonctionnaire tricheur avec ses faux diplômes n’a jamais été inquiété par une  quelconque sanction en raison peut-être de l’importante place tenue par son épouse dans une administration située à PERPIGNAN et n’est jamais devenu « Directeur des Services Techniques »

 

Avec ces premiers éléments factuels et d‘autres à venir s’il le fallait plusieurs  délits sont déjà ici clairement caractérisés et consommés. (discrimination syndicale, abus d’autorité, rupture d’égalité, pertes de plusieurs chances ….) qui permettront d’introduire une « Citation Directe » près le Tribunal Pénal de Perpignan avec l’appui de la Fédération Autonome et du Syndicat Départemental FAFPT66  contre l’actuel Maire de Canet, Bernard DUPONT.

 

 

     MARTINEZ contre DUPONT ??........... DUPONT contre MARTINEZ ??

   LA « GUERRE des CHEFS » AURA BIEN LIEU !!!

et

                                    LA JUSTICE TRANCHERA.                      

 

     Syndicat  Autonome Départemental 

Fonctionnaires Territoriaux des P.O.

2 bis, rue du Pardal – 66140 Canet-en-Roussillon

Tél.  06.63.52.11.92.

 

- - -

20e Anniversaire de la FAFPT 66, passation des clefs du Syndicat Départemental

 

Les 153 membres du Bureau Départemental se sont réunis à l’Écoute de port à Canet pour la présentation des résultats des dernières élections professionnelles organisées par le Centre de Gestion des P.O. Celles-ci ont permis au Syndicat Autonome Départemental des Fonctionnaires Territoriaux des P.O. de remporter la 1ere place départementale avec 41.60 % des voix et 49 % des sièges lors de la consultation des 225 communes et des 125 établissements publics soit pas moins de 8534 agents.IMG_20150224_163825 (Copier).jpg

 

Après cet énorme succès, est arrivée l’heure pour Bernard Martinez, âgé de 63 printemps, d’annoncer qu’il ne se représentait plus au poste de Secrétaire Général. En effet, les forces jeunes et nouvelles du Syndicat étaient prêtes à prendre la relève en la personne de Laurent Rovira. Il avait, pour cela, mené une exemplaire campagne électorale avec la présentation de 442 candidats parmi les 226 villages de plus de 50 agents.

 

Par son charisme, son talent fédérateur, son sens des valeurs fondamentales, son attachement à la notion de la parole donnée et au respect de la dignité humaine, le Bureau Départemental dans son unanimité a donc plébiscité le nouveau Secrétaire Départemental en la personne de Laurent Rovira.

 

Après les discours et congratulations de circonstances Bernard Martinez a donc remis symboliquement  les clés du local syndical à son successeur.

 

© Monique Rudelle (9/3/2015)

 

 

A Zaragoza o al charco! Aragon 1936-1938. Récits de protagonistes libertaires

RENCONTRES AVEC LES GIMENOLOGUES 27/09/2016

 

A partir de 18h à LA LIBRAIRIE TORCATIS. 10 Rue Mailly, 66000 Perpignan

> Dix ans après, les Giménologues présentent les nouveautés contenues dans la réédition des "Fils de la nuit, souvenirs de la guerre d'Espagne" (mille pages, avec le CD de leur feuilleton radiophonique, chez Libertalia).

> François Godicheau en a rédigé la préface.

 

> Grâce aux multiples rencontres réalisées avec des protagonistes aujourd'hui disparus, les giménologues ont publié leurs témoignages dans un deuxième ouvrage : "A Zaragoza o al charco !Aragon 1936-1938. Récits de protagonistes libertaires".(L'Insomniaque)

 

**   http://www.cnt-f.org/cnt66/spip.php?article1291

 

 

- - - 

 

 

 

Observatoire pour le respect des droits et libertés démocratiques

L'Observatoire pour le respect des droits et libertés démocratiques organise une réunion publique sur le thème « Des Goodyear à l’état d’urgence, pour le respect des droits et des libertés démocratiques » ce jeudi 29 septembre à partir de 19h à la salle Le Casal (23 avenue du Lycée - à proximité du Lycée Arago) à Perpignan.

Intervenants : Juristes, militants associatifs et syndicaux dont un des 8 Goodyear condamnés à 9 mois de prison

Pour tout contact : observatoirelibertes66@laposte.net

Plus d'info : ici et affiche en pièce jointe

 

 

 

**MONTPELLIER/ AIX-EN-PROVENCE-MARSEILLE,  27/09/2016

 

L’exposition itinérante sur Ramon Llull « La vérité ineffable » arrive aux universités françaises

 

A l’occasion du 700 anniversaire de sa mort, l’Institut Ramon Llull divulgue l’œuvre du philosophe à travers une exposition présentée dans des universités du Royaume-Uni, Allemagne et France offrant des enseignements et participant à la recherche en langue et littératures catalanes. Entre septembre et décembre 2016, pourront en profiter les étudiants des universités Ruhr-Universität de Bochum, Otto-Friedrich-Universität de Bamberg, Albert-Ludwigs-Universität de Freiburg, Humboldt-Universität de  Berlin, University of Leeds, University of Birmingham et Queen Mary University of London. En France, l’exposition se posera aux universités Paul-Valéry de Montpellier  et Université de Provence Aix-Marseille.

+ info >>

 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens