Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 10:24
Al meu pais - 10 septembre 2016, à 15 h, place de Catalogne, pour "Occitanie/Pays catalan"
Al meu pais - 10 septembre 2016, à 15 h, place de Catalogne, pour "Occitanie/Pays catalan"

Al meu pais - 10 septembre 2016, à 15 h, place de Catalogne, pour "Occitanie/Pays catalan"

***Manifestation du 11 septembre :

 

SEM Catalunya Nord

VOLEM un estatut, una institució - VOLEM més competències

 

e89b9d6d-fb68-499f-932f-4c5b59d39021.png

 

Objecte: Manifestació 10 de setembre

En català

El Co·lectiu SEM participarà i crida els seus seguidors a la manifestació del 10 de setembre a les 3 de la tarda a Perpinyà, Plaça de Catalunya. Totes les expressions catalanes seran les benvingudes impulsant un moviment col·lectiu per afirmar, alt i clar, l’arrelament de tot un territori i dels seus habitants a valors del nostre passat, del present i del futur.

Més enllà  del nom «Occitània-País Català» que sostenim, ens preocupa i mobilitza el futur de Catalunya Nord. Si no volem que aquest futur s'assembli al passat, cal un canvi de mentalitats i de polítiques públiques i un estatut particular. 

Aquest estatut, el preveu la llei, és factible si el volem. No farem res de nou amb el vell. És el que cridarem aquest dissabte demanant el respecte i el desenvolupament de la identitat catalana i d'un país on els seus ciutadans, siguin quin siguin els seus orígens, poden viure millor si decideixen ells mateixos.

 

En français

Le Col.lectif SEM participera et appelle ses soutiens à la manifestation du 10 septembre 15h à Perpignan (15H, Plaça de Catalunya). Toutes les expressions catalanes seront les bienvenues dans un élan collectif pour  affirmer haut et fort l'attachement de tout un territoire et de ses habitants à des valeurs du passé, du présent et du futur.

Au-delà du nom Occitanie Pays Catalan que nous soutenons, il nous importe de préparer le futur du Pays Catalan. Ce futur si nous ne voulons pas qu'il ressemble au passé passe par un changement dans les mentalités et les politiques publiques et par un statut particulier en Catalogne Nord. Ce statut, prévu par la loi, est possible si nous le voulons. On ne fera pas du neuf avec du vieux.C'est ce que nous clamerons ce samedi pour le respect et le développement de l’identité catalane et d'un territoire où ses habitants, quelles que soient leurs origines, peuvent mieux vivre s'ils décident par eux-mêmes.

El Col·lectiu SEM

 

- - -

* CATALOGNE :

 

Plus de 2000 ans d’histoire catalane

 

1 – Nos ancêtres…les Ibères

 

La civilisation ibère s’est développée entre le VIème et le Ier siècle avant Jésus-Christ sur le littoral méditerranéen entre l’Andalousie et le Languedoc. Elle fut la première à se doter d’une écriture et d’un système monétaire propre aux terres catalanes. Cette civilisation fut le résultat des contacts des peuples ibères avec tout d’abord les Phéniciens et les Grecs, puis avec les Carthaginois et les Romains. Les Ibères installées en Cerdagne étaient les Cérétans, ceux de la plaine du Roussillon se nommaient Sordons, ce furent eux qui bâtirent Illibéris (Elne) ou Ruscino (Château Roussillon

 

2 – Made in Grèce...made in Roma

Afin de développer le commerce avec les Ibères, les Grecs fondèrent Empuries au début du VIème siècle avant J.C. La seconde guerre punique permit ensuite aux Romains de soumettre les Ibères et de conquérir le territoire catalan (218 – 195 avant J.C.). Avec l’occupation romaine, commença le processus de romanisation, c'est-à-dire d’adoption par les Ibères de la langue, du droit, de la culture, de la religion et de la manière de vivre avec les conquérants, ce qui eut pour conséquence d’intégrer pleinement la Catalogne à la civilisation romaine.

 

3 – Il y a longtemps que nous parlons catalan

Comme le français, l’espagnol ou l’italien, le catalan est une langue qui est née de l’évolution du latin parlé entre les Vème et IXème siècles sur la terre catalane. Ainsi, on parle catalan depuis le IXème siècle, même si la langue écrite était encore le latin à cette époque. Le catalan fut assez tôt la langue du pouvoir, ainsi qu’une langue de culture et de création. Sa première manifestation littéraire date du XIIème siècle. Au XIIème siècle, elle devint la langue de la Chancellerie Royale Catalane. Peu après, Ramon LLull fut le 1er philosophe européen à écrire ses œuvres dans une langue dite vulgaire – le catalan – au lieu d’utiliser le latin.

 

4 – Le drapeau aux quatre barres

La Catalogne est née en l’an 988 de la désintégration de l’Empire Carolingien. Ce fut Guifré el Pelós (ou el Pelut), comte de Barcelone, de Cerdagne, du Conflent, de Girona et d’Urgell (878 – 897) qui fonda la dynastie royale qui gouverna la Catalogne jusqu’en 1410. La légende rapporte, que mortellement blessé, Guifré reçut la visite de l’empereur carolingien qui, en reconnaissance de sa loyauté et de son héroïsme, dessina 4 barres de ses doigts ensanglantés sur le bouclier doré du comte. La Senyera est l’un des plus anciens drapeaux au monde. Les barres peintes apparaissent sur des sarcophages royaux dès le XIème siècle.

 

5 – Quand les Catalans inventaient la paix….

En Catalogne, la paix fut pour la première fois en Europe, un sujet de réflexion collective des puissants. En 1027, à Toulouges, l’abbé Oliba réussissait à limiter la violence féodale dans l’espace (en imposant un droit de refuge à l’intérieur et autour des églises) et dans le temps (en suspendant la guerre à des dates précises du calendrier liturgique. C’est ainsi qu’est née le Pau i Treva de Deu (Paix et Trève de Dieu) qui petit à petit s’est répandue à travers toute l’Europe. Les assemblées de Pau i Treva furent l’embryon du système parlementaire catalan, l’un des plus anciens d’Europe.

 

6 - … Et la conquête de la Méditerranée

Au XIIIème siècle, Jaume le Conquérant, l’un des rois les plus importants de Catalogne, impulsa l’expansion catalane en Méditerranée. Jaume Ier conquit les royaumes musulmans de Majorque et de Valence et les repeupla de Catalans, ce qui explique que l’on parle catalan dans ces territoires. Plus tard, aux XIIIème et XIVème siècles, les Catalans soumirent la Sicile, la Sardaigne, Naples et Athènes. En ce temps-là, la Catalogne contrôlait la Méditerranée et l’on disait que même les poissons portaient les 4 barres sur leur flanc.

 

7 – La Generalitat de Catalogne

La Généralitat est née en 1359, sous le règne de Père III le Cérémonieux, en tant qu’organe permanent des Corts Catalanes. Elle a gagné en poids politique jusqu’à devenir, au XVème siècle, la principale institution de gouvernement de la Catalogne. Elle avait pour fonction de veiller à ce que la monarchie et les institutions royales respectent les Constitutions ainsi que l’ensemble des droits catalans. Au cours des siècles elle fut présidée par certains Nord Catalans (ex Joan Desgarrigues de 1419 à 1422).

 

8 – La Catalogne en deux morceaux

A partir de 1635, la Catalogne devint l’un des champs de bataille de la France et de la Castille pour l’hégémonie européenne. Les abus des troupes castillanes provoquèrent la Guerra dels Segadors (Guerre des Moissonneurs ou des Faucheurs -1640) dans toute la Catalogne ainsi que la proclamation de la République Catalane (1641). Au final, les Catalans furent vaincus et la France et l’Espagne signèrent le 7 novembre 1659 le Traité des Pyrénées qui permit à la France d’annexer le Nord de la Catalogne. Perpignan, à cette époque-là, était la 2ème ville la plus importante de Catalogne.

 

9 - « Interdit ! »… »Prohibido ! »

En 1700, le Roi Louis XIV interdit l’usage officiel de la langue catalane en Catalogne Nord par le biais d’un édit dans lequel il est dit, textuellement, que l’usage du catalan « répugne ». Parallèlement, en 1716, après la défaite de la Catalogne Sud dans la guerre de Succession, le roi Philippe V d’Espagne abolit, par le décret de la Nueva Planta, les institutions catalanes et inicie une longue période de répression contre la langue et les cultures catalanes. Cette répression, mis à part quelques parenthèses démocratiques, doit perdurer jusqu’à la fin de la dictature franquiste.

 

10 – La Catalogne Sud récupère son gouvernement

La Généralitat de Catalunya fut restaurée par Francesc Macia en 1931. Après la défaite de 1939 et la dictature, les Catalans du Sud obtinrent en 1977 le rétablissement de la Generalitat en tant qu’institution de gouvernement. La Géneraitat a un pouvoir législatif (la capacité pour le Parlement de voter des lois) et des compétences exclusives dans des secteurs importants, telles que la santé ou l’éducation. Elle dispose d’une télévision ainsi que d’une police, les Mossos d’Esquadra.

 

11 – Nous sommes plus de 10 millions !

Nous sommes plus de 10 millions à parler catalan, un nombre qui fait de notre langue la 10ème la plus parlée de l’Union Européenne. Le catalan est l’unique langue officielle d’Andorre et langue coofficielle en Catalogne Sud, aux Baléares et au Pays Valencien. Elle est parlée dans la partie orientale de l’Aragon, dans la ville sarde de l’Alguer et bien sûr, en Catalogne Nord. Le catalan est aussi la 2èmelangue la plus utilisée sur Internet. Le catalan est une langue moderne utilisée dans tous les domaines : économie, presse, politique …

 

12 – Un espace commun de vie…

Dans le cadre de L’Union Européenne et avec la volonté d’atténuer les obstacles crées par la frontière, les administrations ainsi que les acteurs sociaux, économiques et culturels impulsent depuis quelques années toutes sortes de projets de coopération entre Nord et Sud Catalans. C’est la raison d’être de l’Eurodistrict de l’Espace Catalan Transfrontalier.

 

© Texte de la Generalitat de Catalunya -Casa a Perpinyà 

 

 

14237618_10154610709344255_5428768296742275032_n.jpg

 

 

 

- - -Jean IGLESIS :

 

Sem una nació!...

Sempre endavant!... Mai morirem!... Sem una nació!... Poden canviar el nostre

nom... Mai no apagaran la nostra fe lluminosa, la nostra llengua que refila,

xiuxiueja i raja com un riu del Canigó cap al mar. No ocultaran la nostra cultura

més que mil·lenària... Ara bé: angelets que esdevenim, caliu que ens estem,

lluitem contra un obscurantisme que es pot assimilar - usant de mètodes

subreptícis, viciosos i perversos - al racisme, al negacionisme, fins a arribar al

revisionisme... Ens poden batejar occitans, gripaus, ratolins o pallagostins...

Nosaltres aquí (gràcies a Joan Cayrol i a Jordi Barre!...) parlem català!...

No s'adonen del gravitat del que fan... Comprometen la història catalana,

l'ensenyament de la llengua tant per a la mainada, com per als adults, les

tradicions populars, el patrimoni més que vigent i perenne ....

I més encara la visió i la percepció que el Principat, el País Valencià, les Illes

Balears, Andorra, l'Alguer, el Vall d'Aran tenen de Catalunya Nord.

Com en tenen aquesta mateixa percepció tots els països i pobles del món que

consideren Catalunya com un exemple de democràcia i de tolerància, de terra de

passió, de fe i d'esperança, com la supervivència de la llibertat, del respecte

individual i de la força dels objectius comuns: els que ens obliguen, els que ens

animen, els que ens conviden a viure...

Visca Catalunya... Terra sagrada, única i imprescindible, si bé tan rica del passat i

també molt més confiant en el demà que s'anuncia...

Joan Iglesis

 

Nous sommes une nation !...

Toujours en avant !... Jamais nous ne mourrons… Nous sommes une nation !...

Ils peuvent bien changer notre nom…Ils n’éteindront jamais notre foi lumineuse, notre

langue qui chante, susurre et s’écoule, telle une rivière depuis le Canigou jusqu’à la mer.

Ils n’occulteront pas notre culture, laquelle est plus que millénaire…

De fait : si nous en sommes réduits à l’état de braises,  nous n’en sommes pas moins la

chaleur.

Nous luttons contre un obscurantisme qui use de procédés subreptices, vicieux et pervers :

méthodes s’apparentant au racisme, au négationnisme, voire au révisionnisme.

Ils peuvent bien nous baptiser occitans, crapauds, souris ou sauterelles…

Nous tous ici (merci à Joan Cayrol et à Jordi Barre !...) nous parlons catalan !...

Ils ne mesurent pas la gravité de leurs actes… Ils compromettent l’histoire catalane,

l’enseignement de la langue -dispensée aussi bien aux enfants qu’aux adultes-, les traditions

populaires, le patrimoine, aussi vivace qu’il est pérenne.

Et plus encore la vision et la perception que la Catalogne, Valence, les Iles Baléares,

l’Andorre, l’Alguer, le Val d’Aran ont de la Catalogne-Nord.

Comme en ont la même perception tous les pays et tous les peuples du monde qui

considèrent la Catalogne comme un exemple de démocratie et de tolérance, comme une terre

de passion, de foi et d’espérance, comme la survivance de la liberté, du respect individuel et

de la force des objectifs communs : ceux qui nous guident, ceux qui nous animent, ceux qui

nous invitent à vivre…

Vive la Catalogne… Terre sacrée, unique et indispensable, si riche de son passé, mais

encore bien plus confiante en l’avenir qui se profile…

 

Joan Iglesis

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans Catalogne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens