Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 11:06
Identité catalane - JLSolé/J.Iglesis - le FN et le Catalan - Banyuls : salon de la rando, festival du film documentaire
Identité catalane - JLSolé/J.Iglesis - le FN et le Catalan - Banyuls : salon de la rando, festival du film documentaire
Identité catalane - JLSolé/J.Iglesis - le FN et le Catalan - Banyuls : salon de la rando, festival du film documentaire

Identité catalane ...? 

 

Pour la région "Occitanie", 

 

C. Delga a choisi une dénomination historique, politique, référence à la langue d'oc et à un territoire annexé par la royauté (1) : le Languedoc, après l'écrasement de l'hérésie albigeoise, est par héritage rattaché à la couronne de France (2).

 

Référence à une Occitanie qui restera une utopie…

 

En attendant, l'existence du "pays catalan" disparaît dans la nouvelle appellation…

 

C.Delga pense peut-être que la langue catalane n'est qu'une branche de l'Occitan..? Même si ça peut être discuté, ce n'est pas une raison pour gommer le nom de Catalogne française !  JPB

 

-

 

(1) Le traité de Verdun, en 843, partage l'empire de Charlemagne entre Louis (la Bavière, la Bohême…), Lothaire (la Provence,Toscane, Lorraine…) et Charles (France au nord, Aquitaine, Bretagne, Navarre, de Toulouse à Barcelone).

 

Au 13° siècle, 4 super-états débordent de leurs territoires : l'Espagne des Almohades, l'Empire angevin des Plantagenêts, l'empire de Philippe-Auguste et un empire occitan en puissance grâce à l'entente entre Toulouse, Sarragosse et Barcelone

 

(cf. Fernand Braudel, L'identité de la France, Arthaud, 1986, pages 282…)

Or les Chrétiens repoussent les Arabes en 1212 et en 1213, Simon de Montford est victorieux, à Muret, du Conte de Toulouse et de Pierre II d'Aragon… 

Fin des rêves catalans et occitans; "la grandeur française" s'impose lors de la bataille de Bouvines (Philippe-Augiste l'emporte sur Jean Sans-Terre)

 

(2) Braudel, opus cité, page 287.

 

***

 Aquest text serà ben aviat interpretat pel meu amic Joan Llorenç Solé,                                                                                    artista i cantautor emèrit que l'ha musicat
 i a qui em permeto donar les meves gràcies i oferir el meu respecte...
Farà l'objecte d'una cançó de lluita i d'afirmació de la nostra identitat...
Hem esdevingut un poble humiliat, enganyat i menyspreat... 
Però sempre quedarem drets...
Visca Catalunya!...
 
 
 

No sem occitans!... Sem catalans!...

La gran i nova regió
Ha entrat en religió
A fi d'encertar un nom
Que pugui plaure a tothom.
Sota el buf del vent d'Espanya,
S'ha escollit Occitània,
Oblidant la veu ufana
De la terra catalana.

Hem escrit la nostra història
Sense perdre la memòria.
El cant dolç de la senyera
Riu de la mala frontera.
Drets, de cara a l'opressió,
Avui sem una nació.
Escoltem la veu ufana
De la terra catalana.

Volem a sota la neu
Contemplar el Pirineu,
Seguir camins ramaders,
Rics de records verdaders.
Volem a vora del mar
Viure el caliu de la llar,
Entendre la veu ufana
De la terra catalana.

Canviar d'identitat?
Ser descatalanitzat?
Esborrant un nom, un lema,
Es pot resoldre un problema.
Si el rei fa la lliçó,
Sempre ens queda una cançó
Per sentir la veu ufana
De la terra catalana.

Refrany
No volem ser occitans!...
Des de temps d'or i de sang,
Caminem sempre endavant...
Sem i serem catalans!...

 

Joan Iglesis

 

 

- - -

 

firma_mails-copie.png

 

ALIOT ET LE FN : LE MEPRIS DU PAYS CATALAN CONTINUE

 

Une force politique nouvelle, large et de rassemblement, naîtra lors du Congrès de fondation de OUI au Pays Catalan. Cet événement ouvert à tous se déroulera le 15 octobre à 15 heures au Mégacastillet, à Perpignan. Ce parti politique sera issu de la volonté de centaines de Catalans ayant la ferme intention de résister à l’écrasement de notre territoire par l’Occitanie. Il s’agit de se battre politiquement pour défendre notre espace géographique et proposer une alternative à l’abandon que proposent les partis du système en place. Cet élan populaire, constructif et rassembleur, fait grincer des dents le vice-président du Front National, Louis Aliot. L’Ariégois traite d’« d’indépendantistes » les personnes mobilisées par le devenir de notre territoire.

 

Depuis son parachutage chez nous, M. Aliot a multiplié les agressions contre notre culture et notre identité, par ses déclarations et ses votes en assemblée. Monsieur Aliot, être catalan ne relève pas du folklore, barretina incluse, pour amuser vos amis jacobins de Paris. Vous ne nous comprenez pas, vous voulez nous faire disparaître, mais les Catalans ne l’accepteront jamais. Uni à l’immobilisme aux forces immobilistes des Pyrénées-Orientales, vous faites pression et tentez nous confondre. C’est peine perdue : dans notre Pays Catalan, l’envie de construire, l’envie d’avenir et de changement sont plus forts que le mépris, l’abandon et le centralisme dont vous êtes le porte-parole.

 

Contact presse : 06 75 74 25 49.

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens