Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:38
Passage DOISNEAU à Perpignan (côté dégradé) - photo JPBonnel

Passage DOISNEAU à Perpignan (côté dégradé) - photo JPBonnel

P.JUDE - D. SAMBLANET - FONTCOUVERTE (Aude) -
P.JUDE - D. SAMBLANET - FONTCOUVERTE (Aude) -
P.JUDE - D. SAMBLANET - FONTCOUVERTE (Aude) -
P.JUDE - D. SAMBLANET - FONTCOUVERTE (Aude) -

P.JUDE - D. SAMBLANET - FONTCOUVERTE (Aude) -

Je suis heureux d'avoir reçu ces deux commentaires d'ados gitans de Perpignan : cela donne de l'espoir. Les quartiers Cassanyes, Vernet...ce n'est pas que saleté, dégradations, trafic de drogues, vols, condition inadmissible de la femme et absentéisme à l'école...

C'est l'écriture, la musique, la vie de famille, les traditions...

La mairie dégrade, elle aussi : elle perce le quartier, abat des maisons, fait des trous, la noire souris... Où est la cohérence ? Le projet architectural d'ensemble..? 

 

Le but, pour le maire PUJOL ou le maire virtuel ALIOT, c'est de raser : tout doit disparaître ! Les Gitans disparaissent peu à peu : sida, obésité, consanguinité, déménagement vers le Moulin à Vent ou HLM du haut Vernet... Mort lente...

Ethnocide annoncé...

Et si on construisait un village catalan, typique, avec artistes et artisans à partir de la place du PUIG et de l'admirable ancienne caserne de cavalerie (à rénover encore)..???

Projet immobilier, certes, qui est dans les têtes de "nos" élus..? Pour qui, des Bobos, des copains..? Pour quoi, des pots de vins..? On voudrait savoir jusqu'où va aller la destruction... Vous avez dit "génocide" des Gitans de Perpignan ..? Là, vous exagérez, monsieur !!!

 

J.P.Bonnel

 

** Enfants gitans de Perpignan :

réactions à mon article publié en sept 2012 :

 

-gitan du puig

Commentaire envoyé au blogabonnel, le 23/10/2016 06:31

 

fierré de etres gitan méme si on c'es pas exprimé comme vous les voiyer mtn je j'amais alles à l'ecolle je aprie tout seul à savoir un peux liré est ecrire est je 19 ans je rien je eseyer de cherches un travall ilt me fermé les porté psk ilt le voix que je sui gitan la vie gitan c'es dur parseque on est mal vue on est cretiquer tout ça mes on à un crans ceour est on est pas contres les francais au contrerait je voudres con soit plus crétiquer con vollé con tué tout ça parseque tout seque ilt dizer sessont de l'amechansité est c'es pas vrait est STP née en parles pas de setté baggare qui à hu psk ça peux déclanches un otres truck feaux désactive les commenter merci d'avance que dieu soit avec vous amen .... est j'sui du puig v

ivé les gitan enforce

 - - -

carli

commentaire du 31/08/2015 19:57

 

Bonjour, c'est article est exact, mais je voudrais , approfondir un point qui est " l'échec scolaire " des gitans.

 Quand un enfant gitan viens au monde , la première ( langue ) qu'il entend est la (langue des gitans ) .Comme ils ne vont pas à l'école maternelle, quand ils arrivent en CM1, ils ne possèdes que très peut de mots en Français , et donc ils ne peuvent intégrer une classe normale. ils sont donc orientés dans des classes ou ils sont en majorité de la même communauté.

 

D'après certaines études un enfant issu de la classe moyenne connaît environs 900 mots quant il rendre en CM1, un enfant gitan ne connaît même pas 150 mots. Quand je passe dan la rue et que j'écoute ces enfants gitans , ils ne s'exprime j'aimais en français quel que soit leur âge. J'ai des amis gitans qui font ce même constat ( il y en a peut ). Je pense que la seule solution est de scolariser dès la maternelle les enfants gitans, pour qu'ils intègrent ensuite une classe normale , sinon rien ne pourra changer. Mes propos ne visent qu'a trouver une solution pour arrêter cet échec total et qui dure depuis trop longtemps.

 

Ces propos ne sont pas de nature communautaire ( le sang est rouge pour tout les humains et plus encore ). Mais certaine fois , je me demande pourquoi des évidences aussi simple , si logique ne sont pas appliquées ? 

 

Bien à vous Carli . " 

ps "désolé pour les fautes d'orthographes" , moi même je ne suis pas trop allé à l'école , mais j'avais une passion " la musique " comme les gitans " j'ai compris très vite que pour réaliser mon rêve , je devais travailler pour apprendre le solfège, il n'y a pas que le don pour être musicien , il faut être doué bien sur , mais il faut beaucoup travailler aussi . Bien à vous Carli

 

* Référence : voir le blogabonnel : article du 12 SEPTEMBRE 2012

PERPIGNAN (7) LES ENFANTS GITANS DE LA PLACE DU PUIG

 

***Céret - Galerie Odile OMS

 

du 26 octobre au 31 décembre  2016, nous vous invitons à venir découvrir l' exposition de :

 

Patrick JUDE :

« Feixes i llaques  »

 

Vernissage en présence de l’artiste, le vendredi 4 novembre à partir de 18 h.

 

Vous pouvez dores et déjà découvrir aussi les œuvres sur le site de la galerie :

 

http://www.odileoms.com/fr/expositions/patrick_jude_2821/patrick_jude/oeuvres/oeuvre_2822/

 

 

***MÉMOIRE DE GRIOTTES SUR L'ÉTANG ... DES CERISES -Guy Jacquet -

 

Attirés par les infra-sons gutturaux des mâles prats-de-molo-molos, c'est dans les vallées ensommeillées du Pallesvir Antigua que, comme chaque année bi-sexe-t'Île en temps immémoriaux (et incalculables en base 10), les femelles poussées par un instinct mystérieux, mais d'une infaillibilité avérée (à Céret aussi..), femelles donc, partent quérir LA CERISE, fruit rouge, rond et pour tout dire, un peu con(!) que la nature dispendieuse offre aux espèces sauvages et autochtones de ces contrées. 

(Répetez 10 fois cette phrases, sans respirer) 

La Cerise, donc, outre son aspect décoratif aux oreilles, juteusement (dégueulasse pour les T-shirts), est en fait le principal élément nutritif de ses peuplades grégaires (mais guère moins), qui vivent parfois aux confins du Conflent, à contre-flancs (c'est leur mœurs), sur des troncs de chênes-liège, pourtant si loin de la Belgique. (mais ils sont cons tels des flans, ''man'' !)

Cela ne manque pas d’entraîner de bizarres autant que pittoresques comportements, telle cette façon particulière et unique au monde de faire des confitures directement sous les arbres, en envoyant les fruits au moyen d'un étrange outil dont la forme se perd dans la nuit des temps et dans quelques strings ! (ci-contre le document rupestre où la cheftaine-paysanne, Isma Payague, fille et arrière petite fille d'une lignée de frappeuses de cerises, fait démonstration du style spécifique Vernetois, dit ''cop sul cap'', Encore utilisé, mais très technique et réservé à des frappeuses éprouvées au Col d'Ares, par marinade!) 

 

Mais le danger guette ! 

Vont-ils disparaître, ces témoins patrimoniaux sous les assauts répétés et dépités des tribus adverses, hordes frontistes mal marinées: j'ai nommé les Fachos de la fache foutrement instrumentalisés par les gourous cynégétiques-anemiste-phaloïdes de la secte Fache-Lèche-Paturés-Trés-Trés-Cons (à la devise ''Nihil Obstacle : Pan !'')  

 

A l'instar des baleines franches (donc pas politiques !),du fan-club d'André Claveau et Chnatal Goyave, 

des langoustes communistes cubaines, des éléphants républicains américains, des somaliens obèses,

des œuvres cons-blettes d'Ariel Dombale, des chaises électriques au Texas, des poésies mortifères de Simon Casas (bandeur en chef des arènes de Nîmes), des performances de Guy*più* Jacquet aux 400 mètres couché, du souvenir lepenien de Pétain, des lamas chauves de Montauriol, des trotskistes new-yorkais ou de la crise de la langue brésilienne au Bois de Boulogne … c'est encore un témoignage  unique et ancestral légué par des aïeux-anciens-d'avant nous, qui risque de disparaître poussé par la folie mercantile des génomes (et jeunes femmes,,, y'a pas d'raison !), génération futile MacDoïsée, issue d'un «paléolithisme posé en postulat (non,pas là: là !) néo-lacanien d'obédience post-moderniste dans la sémantique structurelle du langage ''Fuck Mac'' et ''Big-Shit'',pressenti par Ferdinand de Saussure lors de la période support-surface de l'oeuvre de B.H.L.

  

(Bourdieux / Matamoros - in My Cherry is rich, fill meu – Edition du Bidon)

Déjà, cygne ineffaple (de la Fontaine, hélas tarie), l'école supérieure hantée et diluvienne des LBCBV (lanceuses-batteuses-cerisières-du bas-Vallespir), périclite faute hémorragique de moyens (les grandes sont déjà mariées). 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans débat - polémique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens