Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 06:57
François Fillon -

François Fillon -

   Les droites identitaires, de France et de Catalogne

 

   Si Robert Ménard à Béziers, s'est débarrassé de son directeur de cabinet issu du bloc identitaire *, l'idéologie nationaliste, raciste opère de façon plus discrète dans le discours de la droite primaire (Sarko et les Gaulois) qui "débat" dans les médias, ces temps-ci...

   Français avant tout nous serions, et désignant le seul islam comme menace, le confondant avec l'islamisme, comme pour faire venir vers soi les extrêmes (Carl Lang, ancien du FN...), et prêts à inscrire "nos racines chrétiennes dans la Constitution française", selon une proche de F. Fillon, Valérie Boyer...

  L'ancien premier ministre de Sarko, "collaborateur" (qu'aurait-il fait en 1940, sous Hitler et Pétain..?), et larbin du président, s'identifiant comme catholique pratiquant, voulant des crèches dans les mairies et vantant l'action passée de la France colonisatrice : "La colonisation fut une volonté de partager notre culture."

Il désire renouer avec le "récit national" déroulant une chronologie qui fait la part belle au mythe face à la vérité historique, objective, mais difficile à trouver, car science "humaine" (comme l'a bien dit Alain Juppé)  dérouler les hauts faits de nos ancêtres francs et gaulois, les Clovis, C.Martel, Charlemagne...tous ces maîtres (de Napoléon à De Gaule) qui ont mené les citoyens à la guerre et conservé le peuple dans l'anonymat et le mépris...

 

   Les peuples minoritaires de nos régions, colonisées et annexées au Moyen-Age et au XVII° siècle (Traité des Pyrénées) exigent de revenir sur le passé et les frontières; cette revendication nationaliste est parfois portée par le racisme et l'idéologie identitaire dangereuse...

(article ci-dessous)

*homme jeune qui m'a reçu dans son bureau, à la mairie de Béziers car je voulais rencontrer R. Ménard pour comprendre le "renversement" d'un homme de l'extrême gauche à la droite extrême, et du "retournement" de la société française, de l'union nationale de 1945 à la tentation fasciste de la dernière décennie...

JPBonnel

 

- Resistència, la droite identitaire voit le jour en Catalogne Nord

 

 Ils étaient une quarantaine samedi dernier à Rivesaltes pour la première réunion de Resistència, un nouveau mouvement politique identitaire qui vient d’apparaître en Catalogne Nord. Lengadoc Info est allé à la rencontre de Llorenç Perrié Albanell, son fondateur.

Lengadoc Info : Vous avez lancé ce samedi 5 novembre un nouveau mouvement catalaniste qui s’appelle Resistència, en quoi consiste t-il ?

 

Llorenç Perrié Albanell : L’idée est de se positionner sur des thèmes où les autres partis catalanistes refusent de se positionner, celui de l’insécurité et de l’immigration galopante. On ne se base pas uniquement sur les partis catalanistes mais aussi on regarde du côté du parti qui fait le plus de votes dans notre département, le Front National, qui lui reste cantonné à des positions jacobines qui sont insoutenables en Pays Catalan. Nous voulons créer un centre identitaire qui pourrait réunir tout à la fois les personnes issues du catalanisme traditionnel mais conscientes du danger migratoire et les personnes qui ont pour habitude de voter populiste mais qui ne se retrouvent pas sur des positions jacobines.

 

Resistència c’est également une plateforme de contact et d’action identitaire qui met en relation le « grand Sud », les Pays d’Oc dans son ensemble et les mouvements identitaires catalans.

 

Lengadoc Info : Est-ce que l’affaire du nom de la région avec le refus des socialistes d’intégrer la notion de Pays Catalan, n’a pas relancé la dynamique catalaniste ?

 

Llorenç Perrié Albanell : Oui totalement. On a eu le premier round avec la Septimanie de George Frêche, le deuxième avec Carole Delga et la je pense qu’on va marquer l’essai. Là ça a vraiment réveillé les gens. Avec la Septimanie on était resté sur une victoire mais les catalanistes de l’époque étaient mous et n’ont pas su saisir l’opportunité qui leur était offerte. Là on a une dynamique qui est beaucoup plus forte, on a quand même eu dix mille personnes qui sont descendues dans la rue au mois de septembre.

 

On doit voir le positif dans cette affaire, grâce aux socialistes, ils ont relancé malgré eux la dynamique catalaniste. Par analogie on pourrait comparer ça avec l’arrivée des socialistes au pouvoir en France qui a réveillé le peuple de droite dans son ensemble avec, par exemple, la création de La Manif Pour Tous, les gens qui ont des valeurs traditionnelles et conservatrices sont redescendues dans la rue. C’est le point positif dans tout le malheur que les socialistes nous ont apporté.

 

Lengadoc Info : Le gouvernement français a fait savoir son inquiétude auprès de son homologue espagnol après le vote au parlement catalan réclamant que la Catalogne Nord fasse partie du processus d’autodétermination. Comment vous positionnez-vous par rapport à ce processus d’autodétermination en Catalogne du Sud ?

 

Llorenç Perrié Albanell : Resistència dans sa déclaration de principe soutient le processus d’autodétermination du Principat de Catalogne. Dans le nationalisme catalan traditionnel on parle de réunification des Pays Catalans, mais ça reste de la théorie parce que l’on sait que c’est compliqué. 

La Catalogne Nord est sous administration française et si demain il y a un vote pour l’autodétermination de la Catalogne du Nord dans un cadre indépendantiste, on sait très bien que ça ne passera jamais. Pour des raisons politiques, géo-stratégiques et de prestige international, la France ne laissera jamais faire la sécession de la Catalogne du Nord. En revanche, ce qui nous semble plus réalisable c’est de réclamer un statut de collectivité territoriale unique, un statut qui, comme en Corse, sera tourné vers l’autonomie. Là nous pourrions ré-articuler les Pays Catalans en passant outre les états, en faisant de la collaboration trans-frontalière, de l’échange culturel, de la mutualisation des moyens sécuritaires et de santé. Mais la France n’a pas de raison de s’inquiéter, la démarche du gouvernement actuel est plutôt de faire un coup médiatique et montrer son opposition au processus d’autodétermination de la Catalogne du Sud.

 

Publié par : Jordi Vives 10 novembre 2016 dans Politique 3

10/11/2016 – 15h00 Rivesaltes (Lengadoc-info.com) –

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans polémique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens