Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 09:15
OUI au Pays catalan : manifestations et chanson de Joan IGLESIS - Les FRAC montrent leurs oeuvres : disparition du FRAC Languedoc/Roussillon ? - El Conde de Torrefiel au Festival d’Automne à Paris -

Les FRAC ouvrent leurs portes

 

Les 23 Fonds Régionaux d'Art Contemporain (FRAC), symboles de la décentralisation culturelle, de la nécessité d'une médiation (d'un échange, d'une pédagogie) entre les artistes et le public, ouvrent leurs portes et mettent en valeur leurs acquisition, ces 5 et 6 novembre 2016.

 

Rencontres, performances...mais, pour nous, Catalans, Montpellier, ce n'est pas à côté, et Toulouse non plus... En outre, les locaux du Frac de Montpellier sont exigus et inadaptés à un large public. Alors, le Fonds prête des oeuvres : on l'a vu lors des (rares) dernières expos d'art contemporain à Perpignan, au CACWB et aux Minimes.

 

L'administration veut économiser et éliminer des Frac comme elle a supprimé des Ecoles des Beaux-Arts (à Perpignan, où la municipalité n'a pas eu le courage de créer une école d'art municipale, alors que ça marche bien, à Sète et à Carcassonne - on pense alors à des locaux pour étudiants en centre ville, après rénovation des BA, avenue Foch...)

 

Le FRAC de Montpellier, avec le chambardement et l'emprise d'Occitanie, va-t-il disparaître..? Ce serait encore nier l'identité catalane, vibrante et réelle à Barcelone, Palma de Majorque...mais ici, à Perpignan, l'art contemporain peut-il être qualifié de "catalan"..? 

La disparition du Frac Languedoc/Roussillon serait une erreur et un crime : en effet, ce fonds artistique nourrit culturellement les nombreux modestes lieux d'art du territoire et tente de créer du lien là où le désert pictural s'est imposé…

 

JPB

Frac-platform.com

 

** Manifestation pour la langue catalane, prévue ce samedi 5 novembre à Perpignan, et la journée de Résistance proposée ce dimanche 6 novembre à Prats de Molló.

SAMEDI 5 NOVEMBRE ET DIMANCHE 6 NOVEMBRE, MANIFESTONS A PERPIGNAN ET PRATS DE MOLLÓ

 

Oui au Pays Catalan appelle à participer au Correllengua, ce samedi 5 novembre à 15h30 au départ de la Place de Catalogne, à Perpignan.

 Cet évènement commémorera l’anniversaire du funeste Traité des Pyrénées, signé le 7 novembre 1659 par les monarchies française et espagnole, coupant la Catalogne en deux. Il sera l’occasion de promouvoir la langue catalane comme outil d’intégration identitaire, selon la charte de notre mouvement. Nous dénoncerons l‘Office de la langue catalane inventé par la Région «Occitanie», destiné à acheter les enseignants. Face au défi de la reconquête culturelle de notre département, le budget ridicule de futur «machin» révèle qu’il s’agit d’un sparadrap administratif. 

Habile en communication, la présidente de la région, Carole Delga, ne présente aucune volonté sincère de soutenir la langue catalane dans les établissements scolaires et associations. 

Nous vous donnons aussi rendez-vous à l'Aplec dels Angelets de la terra, ce dimanche 6 novembre à Prats de Mollo. En rappel de la Résistance catalane, cet événement comportera une marche des Angelets à 9h et la projection de la comédie musicale «Angelets de la Terra», de Jordi Barre,  à 10h30. Cette journée revendicative et festive sera complétée par un apéritif ouvert à tous, un repas et une ballada de sardanes.

 

Arguments et prises de position : www.ouiaupayscatalan.com

Vidéos : www.ouiaupayscatalan.tv

Contact : admin@ouiaupayscatalan.com 

Tel. 04 68 35 34 54

Contact presse : 06 75 74 25 49

- - -

*CHANSON, par Joan IGLESIS :

 

Un morceau écrit sur un ton ferme comme une peine de prison, doux comme un poème et piquant comme l'abeille. Et en Catalan, s'il vous plaît.

"Joan Iglesis m'a demandé d'écrire ce texte en juillet. Mais comme je ne suis pas intermittent du spectacle - je fais de la musique par plaisir - j'ai composé la mélodie, et c'est lui qui a écris le texte, explique Joan Llorenç Solé, qui a lancé un appel sur les réseaux sociaux afin d'enregistrer avec le maximum de voix. Pour "fem pinya", précise-t-il: "Faire corps tous ensembles, donner un effet de masse".

Une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel, et 10 d'entre eux sont venu enregistrer en studio. "L'idée n'était pas d'enregistrer un coeur, mais un par un, par créneau d'une demi-heure chacun."

"Mon pays, ma force, ma culture"

Son morceau, l'artiste originaire d'Elne l'a voulu résolument engagé. Bien que le décret sur le nouveau nom de Région a officialisé "Occitanie", pour lui, le combat pour la promotion de l'identité catalane n'est ni vain ni terminé: "Notre langue, notre territoire, il était important de la défendre. Le combat n'est pas fini, il n'est pas trop tard", défend celui qui fut de toutes les manifestations pour la reconnaissance du "Pays catalan".

Alors, pour les deux compères, le choix d'écrire le morceau uniquement en langue catalane était tout naturel: "Mon pays est là, c'est ma force, ma culture,confie Joan Llorenç Solé. Mes grand-parents viennent de Catalogne sud. Le lien il est là. Ça me noue l'estomac". S'ils tenaient avant tout à "marquer le coup", gageons que ce plaidoyer pour la catalanité sera sur toutes les lèvres lors des prochaines manifs.

Plus d'informations sur Joan Llorenç Solé sur son site internet.

 

Paroles de No sem occitans!... Sem catalans!...

La gran i nova regió

Ha entrat en religió

A fi d'encertar un nom

Que pugui plaure a tothom.

Sota el buf del vent d'Espanya,

S'ha escollit Occitània,

Oblidant la veu ufana

De la terra catalana.

Hem escrit la nostra història

Sense perdre la memòria.

El cant dolç de la senyera

Riu de la mala frontera.

Drets, de cara a l'opressió,

Avui sem una nació.

Escoltem la veu ufana

De la terra catalana.

 

Volem a sota la neu

Contemplar el Pirineu,

Seguir camins ramaders,

Rics de records verdaders.

Volem a vora del mar

Viure el caliu de la llar,

Entendre la veu ufana

De la terra catalana.

Canviar d'identitat?

Ser descatalanitzat?

Esborrant un nom, un lema,

Es pot resoldre un problema.

Si el rei fa la lliçó,

Sempre ens queda una cançó

Per sentir la veu ufana

De la terra catalana.

 

Refrany

No volem ser occitans!...

Des de temps d'or i de sang,

Caminem sempre endavant...

Sem i serem catalans!...

 

Traduction en Français

Nous ne sommes pas occitans!... Nous sommes catalans!...

La grande et nouvelle région

Est entrée en religion

Afin de se doter d’un nom

Qui puisse plaire à tout le monde.

Sous le souffle du vent d’Espagne (1),

Il a été choisi Occitanie,

En oubliant la voix fière

De la terre catalane.

 

Nous avons écrit notre histoire,

Et ce sans perdre la mémoire.

Le doux chant de notre drapeau

Se rit de la frontière malsaine.

Bien droits face à l’oppression,

Aujourd’hui nous sommes une nation.

Nous écoutons la voix fière

De la terre catalane.

Nous voulons, dessous la neige,

Contempler les Pyrénées,

Suivre les chemins de transhumance,

Riches de souvenirs authentiques.

Nous voulons, près de la mer,

Vivre la chaleur de notre foyer

Et entendre la voix fière

De la terre catalane.

Changer notre identité?

Être « décatalanisé »?

En effaçant un nom, un lemme (2),

On peut résoudre un problème.

Si le roi dicte la leçon,

Il nous reste une chanson

Pour percevoir la voix fière

De la terre catalane.

Refrain

Nous ne voulons pas être occitans!...

Depuis des temps de sang et d’or,

Nous allons toujours de l’avant...

Nous sommes et serons catalans!...

(1) vent d’Espagne : vent d’autan, dans la région de Toulouse-Midi-Pyrénées

(2) lemme : appellation ou slogan 

- - -

 

*Oui au pays catalan:

RN 116 : NOUS SOMMES LES INVISIBLES DE LA REPUBLIQUE !

(Communiqué de presse · Perpignan, 20 octobre 2016)

 

Lundi 17 octobre, la préfecture des Pyrénées-Orientales a avoué l’abandon du projet d’aménagement à quatre voies de la Route Nationale 116 entre Ille-sur-Têt et Prades. Souvenons-nous : en 2005, lors de la présidence de Jacques Chirac, cet axe est resté national car des élus de droite ont manigancé. Conservant sa titularité d’Etat car échappant au Conseil général de gauche dirigé par Christian Bourquin, la 116 devait être élargie jusqu’à Bourg-Madame, par miracle ! Cette promesse pharaonique illustre la duperie réservée au Pays Catalan, terrain de jeu des partis claniques.

 

Aujourd’hui, nous subissons l’effacement de la classe politique locale sur les grands dossiers : pas de TGV vers le Nord, aéroport de Perpignan déclassé, port de Port-Vendres oublié, Cité judiciaire au rabais. Les 300 millions d’euros nécessaires à la RN 116 ne sont pas mobilisés car les ogres Toulouse et Montpellier partagent peu et mal. Au final, nous faisons partie des invisibles de la République, car les élus traditionnels n’incarnent pas notre territoire à Paris. Aujourd’hui, il s’agit de la secrétaire d’Etat Ségolène Neuville, patronne du PS des Pyrénées-Orientales, et du maire de Prades, Jean Castex, ami de Nicolas Sarkozy. Face à eux, les extrêmes nous considèrent cyniquement comme un laboratoire politique et comptent les points. Ils composent tous le même système, et nous n’avançons pas.

 

Sur le dossier majeur de la RN 116, comment nous faire entendre ? En créant une Collectivité Territoriale Unique (CTU), comme le Grand Lyon et la Corse. Cette structure moderne et efficace contenue dans l’article 72 de la Constitution s’inscrit dans une République des territoires, capable de résoudre les problèmes de ses ressortissants. Oui au Pays Catalan est porteur de ce projet, au bénéfice de tous.

 

Dans l’immédiat, sur ce même axe, nous exigeons la déviation de Marquixanes, qui préservera des vies humaines. Nos décideurs ont eu la décence de ne pas la sacrifier.

 

*********

 

***CATALOGNE à PARIS :

PARIS,  05/11/2016

 

El Conde de Torrefiel au Festival d’Automne à Paris

 

Après avoir présenté La posibilidad que desaparece frente al paisaje en première en France au festival Actoral de Marseille en octobre, la compagnie catalane amène la pièce au Festival d’Automne à Paris du 3 au 5 novembre au Centre Pompidou.

Institut Ramon Llull/ Newsletter # 67

NOVEMBRE 2016

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans Catalogne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens