Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 09:19
le bain du 1er janvier...

le bain du 1er janvier...

 

***RÀDIO ARRELS, PRIMÉE A PALMA DE MALLORCA

 

Ràdio Arrels a été distinguée par la structure Obra Cultural Balear, ce vendredi 29 décembre à Palma de Mallorca. Notre média, fondé en 1981 à Perpignan, est primé en vertu de son action envers la langue et la culture catalanes.

 

Ce vendredi 29 décembre, Ràdio Arrels a reçu le Prix Gabriel Alomar, parmi les « Prix 31 décembre » délivrés par l’Obra Cultural Balear (Oeuvre Culturelle Baléare, OCB). Cet événement s’est déroulé au Théâtre Principal de Palma de Mallorca lors de la Nuit de la Culture 2016 organisée par l’OCB. La distinction attribuée met en évidence l’engagement de notre média, fondé en 1981 à Perpignan, envers son territoire. Elle souligne 35 ans suivis d’émissions en langue catalane, une contribution décisive au regain linguistique et la progression de la dignité linguistique en Catalogne Nord. L’OCB met en exergue notre fonction pédagogique, informative, formatrice et divulgatrice des valeurs identitaires, culturelles et nationales catalanes, associées à l’amitié avec les autres Pays Catalans.

 

Le président de l’OCB, Jaume Mateu i Martí, a remis le prix à notre journaliste Laura Bertran, qui mis à profit cette occasion pour évoquer avec le public la situation du catalan en territoire français. Notre voix matinale a rappelé les liens unissant les territoires en citant le Royaume de Majorque et les milliers d’insulaires portant les noms de nos régions «Vallespir» et « Rosselló». Laura Bertran a estimé que que la considération que nous réserve l’Obra Cultural Balear est «un bonheur et un honneur, pour le pays et pour notre média».

 

Photographie :

Lauréats des Prix 31 de desembre 2016, Théâtre Principal de Palma, 29 décembre 2016 @ Ara Balears.

Communiqué de presse / Perpignan, 30 décembre 2016

- - - -

 

Légimité de Llull à Perpignan

 

(1276-1349): Perpignan: Capitale du Royaume de Majorque

 

1279/83: Ramon LLull à Perpignan.  "Lo Peccat de n'Adam"

"A la requesta del rey de Malorcha, fey Ramon aquests rims en la vila de Perpinyà, sobre'l precepta pausat per Deus á  n'Adam, éll seient havia de traspassar lo seu mandament, é que per ço sdevendria la dampnacio de mante gent".

"Un senyor rey qui bé entén,

se maravella molt soven

que Deus qui es bo en quant es,

no fails en  neguna res

quan fe a Adam lo mandament

que'l fruyt no manjas, el scien t

c'Adam faria peccat

d'on mant hom seria dampnat,

aven totz temps pena e mal; (...)

 

Rencontre (imaginaire) avec le rabbin Menahem ben Solomon Ha-Meiri (1249-1316) (dit Vidal Salomon)

1435: Pierre Vidal (1848-1929). Repère une bibliothèque lulienne à Perpignan.

 

1857/58 : François Romain Cambouliu (1820-1869) in "Essai sur la litterature catalane" parle de Llull poète catalan.

 

1912: Création d'une rue Ramon Llull à Perpignan.

1915: Lluis Pastre (1863-1927), instituteur " Ramon Llull et son oeuvre pédagogique". (VIé Centenari)

 

1936: J.-S.Pons (1886-1962): Ramon Llull et le "Plant de notre dame Sainte Marie".

 

1938: Amédée Pagés (1865-1952). "El desconhort"/ le découragement de R. Llull.

 

1943: Henri Guiter (1909-1994): Grammaire de la lan gue de "Llibre d'Ave Maria"

 

1981:  Création du Prix littéraire "Ramon Llull 

Durand ces dernières trente années,

 

Gérard Rabat

(1952) fonde le Cercle Raymond Lulle)

 

Patrick Gifreu

(1952) lit, étudie, traduit et édite Raymond Lulle.

Un Centre Théologique se donne le nom de Raymond Lulle.

 

I) Ramon Llull: Le livre des Bêtes (Llibre de les bèsties), (París: Chiendent, 1985;

 

1986: l'Esprit d'Assise (Jean-Paul II) inaugure le dialogue des religions.

 

II) Ramon Lull: Livre de l'Ami et de l'Aimé (Llibre d'amic e amat), edició bilingüe (Montpeller: La Différence, 1989)

 

III) Ramon Llull: Le livre des Bêtes (Llibre de les bèsties), segona edició - París: La Différence, 1991)

 

IV) Ramon Llull: Le livre de l'ordre de chevalerie (Llibre de l'orde de cavalleria), (París: La Différence, 1991)

 

1995: "Le processus de Barcelone"

(Solidarité entre pays de la Méditerranée)

 

V) Ramon Llull: Felix ou le livre des Merveilles (Llibre de meravelles), (Monaco: Éditions du Rocher, 2000)

(Note: le père jesuite Miquel Batllori tenait  "Llibre de l'Orde de Cavalleria", "Llibre d'Ami e Amat" et "Llibre de Meravelles" comme trois oeuvres maîtresses de l'auteur.

 

2002 : Création par la Généralitat de Catalalunya "Institut Ramon Llull".

 

VI) Ramon Llull: Blaquerne ("Llibre d'Evast e d'Aloma e de Blaquerna son fill"), (Monaco: Éditions du Rocher, 2007)

 

2007 : Expo itinérante IMed/ Médiathèque Christianus Arabicus

(Ass. France/Algérie)

 

VII) Raymond Lulle, Le Livre des mille proverbes, Perpignan: Edition de la Merci,  2008)

2009: Conférence sur les "Mille proverbes" par Patrick Gifreu au Centre Théologique de Perpignan 

qui, depuis, porte le nom de Ramon Llull

 

VIII) Raymond Lulle, Le Livre de l'intention, Perpignan: Edition de la Merci, 2010 ) 

IX) Raymond Lulle, La Dispute des cinq sages, Perpignan: Edition de la Merci, 2013)

17 février 2016: Journée Ramon Llull à la Médiathèque de Perpignan,

dans le cadre du 7ème Centenaire  avec Lola Badia,  Dominique de Courcelles, Patrick Gifreu, Constantin Telenianu, Francesc Tous Prieto.

**L e classement de Perpignan et Béziers parmi les villes les plus pauvres du territoire français.

(C) Metbarran - Jacques Quéralt

 

- - - -

 

APRÈS BÉZIERS, PERPIGNAN ?

 

Selon une étude dévoilée le 21 décembre par le Centre d’Observation et de mesure des politiques sociales (Compas), Perpignan est l’une des 10 villes les plus pauvres de France. Son taux de pauvreté atteint 42,3 %, c’est-à-dire que 50 000 Perpignanais perçoivent moins de 60% du revenu médian. 100 km au Nord, la ville de Béziers détient un taux de 43,7 % et figure en toute première position en région “Occitanie”, suivie de Perpignan.

 

Les points communs entre Perpignan et Béziers sont nombreux : les deux villes regrettent leur gloire disparue et ne sont plus des centres de décisions. Leurs quartiers centraux, désincarnés, sont en souffrance. Le chômage de masse et la misère morale progressent. Le ciment social des cultures d'origine, autrefois enraciné et transmis, se délite à grande vitesse, tandis que le système d'intégration des flux migratoires du Nord comme du Sud fonctionne mal. La spoliation des ressources financières de l'Etat au profit de Montpellier capitale de région, et maintenant de Toulouse, accentue la paupérisation. Ce détournement de fonds publics agite un cocktail explosif à Béziers et à Perpignan.

 

Les difficultés sociales faisant monter les extrémistes de droite, Béziers les a choisis en 2014, à la faveur d’une alliance électorale composite. Perpignan, qui leur a offert alors plus de 50 % dans certains bureaux de vote, peut basculer aux élections municipales de 2020. Pour éviter cette outrance, il faut agir davantage pour la tranquillité publique et donner des racines en partage. Pour agir sur le fond, il est nécessaire de rétablir la centralité de Perpignan, en y établissant un pouvoir territorial fort. 

 

Il est démontré que le centralisme parisien et régional provoque l’abandon des populations excentrées, marginalisées par les grandes métropoles. Perpignan subit ce phénomène, que nous devons stopper en obtenant les moyens de la renaissance du Pays Catalan.

 

Communiqué de presse de "Oui au Pays catalan" -  Perpignan, 25 décembre 2016

- - -

 

ENSEMBLE, DEPASSONS L'OCCITANIE

 

Communiqué de presse · Perpignan, 29 décembre 2016

 

Le nom de région «Occitanie-Pays Catalan» a été rejeté par le Conseil d'Etat, mercredi 28 décembre. Cette instance ne transmettra pas au Conseil constitutionnel le «recours citoyen» diligenté par l’ancienne députée des Pyrénées-Orientales Renée Soum, qui refuse le nom  «Occitanie», étranger à notre territoire. Nous constatons que le Conseil d’Etat, avec la complicité de la majorité socialiste régionale dirigée par Carole Delga, reste sourd à la mobilisation de la rue, du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales et de certains de nos parlementaires. Dans ce contexte de démocratie malade, nous saluons les élus restés debout face à leur parti. Ayant ouvert les yeux, ils doivent nous rejoindre, car le traitement que nous réserve la République exige l’union.

 

Notre formation politique est née du mouvement populaire pour l’avenir de notre département, au printemps 2016. Conscients depuis l’origine que le nom «Occitanie-Pays Catalan» est une impasse, nous défendons un statut propre à notre territoire départemental. Une Collectivité Territoriale Unique (CTU), prévue par l’article 72 de la Constitution, est la solution concrète au malaise identitaire, économique et social des Pyrénées-Orientales.

 

Notre département n’est pas occitan, contrairement aux douze autres qui composent la nouvelle région. Non, le Pays Catalan, doté de 1000 ans d'Histoire, ouvert au monde, tolérant et entreprenant, ne mérite pas d'être effacé par les bureaucrates. L’utopie «Occitanie-Pays Catalan» étant évacuée, resserrons les rangs. Formulons une voix catalane, unique et consensuelle, de droite, du centre et de gauche, car notre département disparaîtra à l’horizon 2019 dans le cadre de la réforme de l’Etat. Ensemble, transformons-le en CTU, comme le Grand Lyon et la Corse. Sans cela, les Catalans de France disparaîtront à leur tour.

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans Catalogne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens