Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 09:02
Denis SAEZ, discret mais efficace directeur de la culture à Perpignan

Denis SAEZ, discret mais efficace directeur de la culture à Perpignan

 

Perpignan, destination cultuelle..?

Culture le dimanche

 

Avec l'ouverture annoncée de la FNAC tous les dimanches à partir du 25 mars, la culture à Perpignan est un atout majeur pour le concept de "Perpignan, destination touristique". 
Cette ouverture dominicale, utile pour promouvoir la ville comme "destination", leitmotiv de l'actuelle majorité de Jean-Marc Pujol et de Michel Pinell, adjoint en charge de la culture et de la médiation, doit aussi et surtout bénéficier aux habitants. Du moins aux plus pauvres, ancrés dans des situations précaires (solitude, dépourvus de voiture, de possibilités de sortir de la ville lors des jours fériés, handicapés...) : c'st ainsi que la médiathèque et les bibliothèques de quartiers devraient être ouvertes tous les jours de la semaine; en effet, une bibliothèque, désormais, est moins un lieu de lecture, de documentation, d'information, qu'un lieu de vie aux activités diverses et protéiformes : accès à internet, expositions, rencontres, jeux, conférences…

Le citoyen en situation difficile peut rencontrer du monde et oublier le silence d'une cité devenue "ville morte" les dimanches et lundi et lors des longs week-end fériés.

Bien sûr se pose alors le problème de la présence de salariés -et de leur salaire- dans les médiathèques ! Cette décision est du ressort du maire, qui ne doit pas oublier que les bibliothèques constituent le premier lieu culturel du pays …

En outre, avec l'émulation du privé (ouverture de la FNAC, de galeries de peinture…), la mairie devra trancher : ouvrir plus et mieux, fournir du personnel, des conseillers et non de simples gardiens, jouer la politique de l'offre pour que la vie culturelle de la ville soit présente partout et non simplement place de Catalogne.

Il faut en outre savoir que la médiathèque d'une ville française n'est ouverte - en moyenne- que 40 heures par semaine contre 98 jeunes dans certains pays européens, le Danemark, par exemple…

Avant de devenir une "destination", Perpignan doit apporter du contenu. Touristique, certes, et c'est le plus simple, avec les atouts locaux: patrimoine, animation, soleil, proximité de la mer… Le plus dur est d'offrir un fonds culturel de QUALITE ! Cela va exiger une présence active des musées (exposé, conférences, visites des scolaires, participation des artistes, partenariats divers…), du conservatoire de musique : l'Etat envisage le versement de 25 millions d'euros pour "sécuriser les conservatoires de ludique" et aussi "80 millions pour financer la gratuité des musées tous les dimanches"… On parle aussi de plus en plus d"un "pass culturel" pour les jeunes : en Italie, il est doté d'un crédit de 500 euros et donne droit à des livres, de la musique, des spectacles, des entrées aux musées…Le candidat Macron a lancé l'idée du "bonus culture"…A Bobigny la Maison de la culture 93 a créé un "pass illimité comme pour le cinéma…

Qu'n dit la ville de Perpignan..?

JPBonnel

(à suivre)

 

Association W. BENJAMIN :

 

* JEUDI 23 mars, café philo, aux 9 caves, à Banyuls : W.Benjamin et les femmes importantes de sa vie.

(entrée libre)

 

 

- - -

 

***Le Mémorial du Camp de Rivesaltes organise les

 

JOURNÉES D’ÉTUDES DES 23 et 24 MARS 2017

 

« MÉMOIRE ET ENGAGEMENT »

 L’association entre « mémoire » et « engagement » est rare, aussi bien dans le langage scientifique que dans le langage courant si ce n’est, par exemple, quand on parle de « militants de la mémoire » comme Serge Klarsfeld en France. Le sujet est pourtant majeur si l’on veut bien l’explorer dans toute sa dimension et en croisant les disciplines pour mieux le comprendre. 

Le Mémorial du Camp de Rivesaltes était particulièrement bien placé pour cela compte tenu de l’histoire du camp et de la nature des journées d’études qui sont organisées chaque année avec son conseil scientifique.

 

Nous aborderons le sujet sous trois angles complémentaires et quelquefois croisés :

 

Pour qui travaille sur la mémoire, la question de l’action est cruciale. Les psychologues et neuroscientifiques mettent en avant deux circuits différents dans le cerveau, l’un qui mobilise l’émotion, le pathos, la victimisation, l’autre la réflexion et l’action. Deux zones du cerveau différentes sont ainsi mobilisées mais, au-delà des neuroscientifiques, les sciences humaines et sociales sont aussi confrontées à cette dualité quand elles travaillent avec des témoins ou sur des parcours muséographiques.

 

La mémoire de l’engagement est une autre façon d’aborder le sujet. Qu’il s’agisse de la guerre d’Espagne, de la Résistance ou de la guerre d’Algérie, pour prendre ces grands événements qui ont marqué le camp de Rivesaltes, la mémoire ou plus précisément des mémoires se sont construites et ont façonné des générations jusqu’à aujourd’hui. Il sera intéressant de s’y arrêter, bien sûr, mais aussi de les comparer avec d’autres grands moments de l’histoire du temps présent qui ont façonné ou façonnent encore la mémoire collective.

 

Enfin, puisque nous parlions de « militants de la mémoire », il y a aussi la mémoire comme engagement. Ce questionnement n’est pas d’hier car après chaque événement majeur, des hommes et des femmes, mais aussi des institutions, des Etats, se sont engagés sur le terrain mémoriel. Il suffit de penser à la place de la mémoire dans le débat politique ou au rôle de ceux et celles qui ont considéré qu’il fallait en faire un combat, il suffit de voir le succès d’une formule comme « le devoir-de-mémoire » pour mesurer l’importance de ce chantier.

 

Ce sont ces trois approches qui structureront les journées d’études 2017 du Mémorial du Camp de Rivesaltes. Nous avons la chance de disposer au sein du conseil scientifique de compétences variées et complémentaires qui nous permettent de toutes les aborder de front, mais cela ne nous interdira pas de solliciter d’autres collègues français ou étrangers. 

 

 Denis PESCHANSKI, Président du Conseil Scientifique du Mémorial 

 

 

    PROGRAMME

JEUDI 23 MARS 2017

APRES-MIDI

 

LA MÉMOIRE DE L’ENGAGEMENT 

Présidente de séance : Jacqueline EIDELMAN (Sociologue en Museum Studies, diplômée en sciences de l'Education, chercheur au CNRS, chef de département de la politique des publics à la Direction Générale des Patrimoines du Ministère de la Culture et de la Communication)

 

14H30/ 15H Katy HAZAN  (Agrégée d'histoire, responsable du service « Archives et Histoire » de l'œuvre de Secours aux Enfants) : les œuvres de secours au camp de Rivesaltes

 

15H / 15H30 Alicia ALTED (Professeur au Département d'Histoire Contemporaine, directrice du Centre d'Etudes des Migrations et des Exils à l'Université Nationale d'Enseignement à Distance de Madrid)  : La société civile espagnole contre l’oubli 

 

15H30 / 16H Pause

 

16H / 16H30 Jacques WALTER (Directeur du Centre de Recherche sur les médiations à l'Université de Lorraine spécialisé sur la médiatisation des conflits, la médiation mémorielle et la sociologie des pratiques d'information et de communication) : le rôle des media 

 

16H30 / 17H Isabelle CHAUDIEU (Neuroscientifique et épidémiologiste Chercheur Inserm dans l'unité 1061 de Neuropsychiatrie, spécialisée dans l'étude des troubles post-traumatiques et de la résilience) : Les traces de la mémoire traumatique: De la maladie psychiatrique et/ou somatique à la résilience. Que nous en disent les neurosciences ?

 

17H / 18H Échange : modératrice Geneviève DREYFUS ARMAND (Docteur en Histoire, conservateur général honoraire des bibliothèques, présidente du Centre d'Études et de Recherches sur les Migrations Ibériques)

 

18h30 / 20h Nuit du Mémorial avec Jean Claude GAYSSOT (Maire de Drancy, député de Seine Saint Denis, ministre de l’Équipement, auteur de la loi du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout propos raciste, antisémite ou xénophobe)

 

 

 

VENDREDI 24 MARS 2017

 

MATIN

 

MÉMOIRE ET ENGAGEMENT 

 

 

Président de séance : Alain CHATRIOT (Agrégé d'histoire, diplômé de l'IEP de Paris, professeur des Universités à Sciences Po, docteur de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales) 

 

9h30/ 10h Jean Claude GAYSSOT: La mémoire au cœur d’une action du Parlement :  fabrication de la loi du 13 juillet 1990

 

10h / 10h30 Michel AGIER (Ethnologue, anthropologue, directeur de recherches à l’Institut de Recherche pour le Développement, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) : La construction de la mémoire dans l'accueil des migrants

 

10h30 / 11h Pause

 

11h / 11h30 Fatima BESNACI LANCOU (Historienne ayant vécu dans le camp de Rivesaltes, éditrice, essayiste, fondatrice de l'association « Harkis et droits de l'Homme »)  : La mémoire des harkis au coeur de l'engagement associatif 

 

11h30 / 12h30 Échange : modératrice Brigitte SION (Docteur en Performance Studies de l'Université de New York, enseignante, écrivain, universitaire spécialiste des pratiques mémorielles, de la mémoire publique et de la mémoire post-génocidaire)

 

 

APRÈS-MIDI

 

LA MÉMOIRE COMME ENGAGEMENT 

Président de séance :  Thierry DUCLERC (Historien, IPR/IA d’Histoire-Géographie au Rectorat de l’Académie de Montpelier) 

 

13h30 / 14h Alain CHATRIOT et Denis PESCHANSKI :  La construction étatique mémorielle comme engagement 

 

14h / 14h30 Johanna BARASZ (Historienne diplômée de l'IEP de Paris, déléguée adjointe, Conseillère Education et Transmission à la Direction Interministérielle de Lutte Contre le Racisme et l'Antisémitisme) : La mémoire au coeur d'une action de l'Etat 

 

14h30 / 15h Pause

 

15H/ 15H30 Anne MUXEL (Sociologue, directrice de recherches en sciences politiques au CEVIPOF, Centre de Recherches Politiques de Sciences Po) : Mémoire et transmission

 

15H30 / 16H30 Échange 

 

16H30 / 16H45 Synthèse des travaux par Denis PESCHANSKI

 

16H45 Conclusion des journées d’études par la Présidente de l’EPCC, Carole DELGA Présidente de la Région Occitanie-Pyrénées Méditerranée (sous réserve), en présence des membres du Conseil d‘Administration du Mémorial

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens