Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 10:12
Ne pas se soumettre à l'INSOUMIS (TORRETON)- Cité des Pyrénées à Pau : J.Pierre Bonnel et Paul Gérard présentent leur livre sur les communautés - Les Beaux-Arts de Sète -
Ne pas se soumettre à l'INSOUMIS (TORRETON)- Cité des Pyrénées à Pau : J.Pierre Bonnel et Paul Gérard présentent leur livre sur les communautés - Les Beaux-Arts de Sète -

***à PAU, Cité des Pyrénées - RENCONTRE AU SOMMET

Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan (1970-2000)

de Jean-Pierre Bonnel et Paul Gérard   LE VENDREDI 28 AVRIL A 18H A LA CITE DES PYRENEES.

La Maison de la Montagne

Tél. : 05 59 30 18 94

Émail: contact@lamaisondelamontagne.org

 

Cité des Pyrénées, 29 bis rue Berlioz 64000 PAU

http://www.lamaisondelamontagne.org

http://blog.lamaisondelamontagne.org/

 

Dans le sillage de mai 68, les années 1970 sont une formidable explosion de jeunesse, de désir, de libération. Le vieux monde craque de partout. C’est le temps rêvé des ruptures, des révoltes, des expériences.

 

Dans ces années-là, ils avaient 20 ans, ils voulaient échapper à la routine « métro, boulot, dodo », réagir contre le mode de production capitaliste et la société de consommation, s’associer avec d’autres pour vivre autrement et porter ensemble un projet commun libérateur. Ce fut le temps des communautés, rurales, urbaines, agricoles, artistiques et autres collectifs, d’esprit libertaire pour la plupart.

 

Dans ces années-là, en pays catalan, les 40 personnes qui racontent, dans ce livre, leur expérience communautaire, ont fait ce choix.

 

Ils ont loué des mas et des terres dans des espaces en voie de désertification. Ils y ont vécu, travaillé et mis en pratique leurs idéaux. Les Carboneras, le mas Julia, Vilalte, Montauriol, St Jean de l’Albère, Malabrac, Fontcouverte, Cailla, Opoul, le mas Planères, Canaveilles, Fillols… autant de noms qui claquent comme des symboles de liberté, de sens et d’humanité.

 

Ils témoignent, 40 ans après, des gestes simples, de la solidarité, des échanges, des rires et des drames, des rêves et de l’amour qui ont forgé leurs existences. Avec cette expérience, ils ont participé à l’évolution des mentalités, ils ont fait bouger les lignes et provoqué en quelque sorte les grands débats sociétaux de la fin du XXe et début XXIe siècles.

Ils sont les 40 auteurs de ce livre, un livre collectif, dont Jean-Pierre Bonnel a été le moteur, le scribe et le passeur et Paul Gérard le coordinateur attentif. Le temps d’une préface, Ronald Creagh a bien voulu joindre sa réflexion à la leur.

 

Les organisateurs

La Maison de la Montagne

 

La Maison de la Montagne, association loi 1901, est née en 2000 de la volonté partagée d’acteurs sociaux et économiques du quartier Berlioz, ainsi que de passionnés et de professionnels de la Montagne.

Elle développe des actions combinant intimement la culture, le social et la pratique de terrain dans une perspective résolue de partage, de transmission, de diffusion des valeurs que ces appropriations induisent.

http://blog.lamaisondelamontagne.org/

Le salon du livre pyrénéen de Bagnères-de-Bigorre

 

Le salon du Livre Pyrénéen est organisé par l’association Binaros (loi 1901), dont le but est « la promotion et la diffusion de l’édition, du livre, des œuvres graphiques et des médias ayant des sujets en rapport avec les réalités et les patrimoines pyrénéens. » 

Depuis 2010, elle organise ce rendez-vous des amoureux et curieux de livres consacrés ou ayant pour cadre les Pyrénées. Lors du salon, elle décerne des prix qui permettent de distinguer des ouvrages de style et de genres différents (études, essais, fictions, récits, guides et livres pratiques, jeunesse, art…)

http://www.salondulivre-pyreneen.fr

 

 

- - -

 

Le comédien s'adresse au leader de La France insoumise et au candidat du Parti socialiste.

 Cher Benoît, cher Jean-Luc,

 Voilà, c'est fait, on a perdu. La gauche regarde le deuxième tour de cette élection présidentielle sur le banc de touche. Je vous imagine travaillant déjà sur l'autre vote, les législatives, l'un s'arrachant les cheveux pour espérer survivre et l'autre planifiant sa revanche.

L'acteur Philippe Torreton. (Matt Carr/AFP)

C'était prévisible et nous étions quelques-uns à le craindre. Nous avons écrit, interpellé, manifesté, chroniqué, éditorialisé mais rien n'y a fait.Lettre ouverte de Philippe Torreton à Hamon et Mélenchon : "Et nous, on fait quoi ?Je n'ai jamais souhaité que l'un se retire pour l'autre, je n'ai jamais souhaité la capitulation de l'un devant l'autre. Vous incarnez tous les deux des idées, des idéaux, des priorités, vous représentez des hommes et des femmes, des engagements, des années de lutte et de militantisme.  Je voulais, avant toute chose, un programme commun et je pensais bêtement que deux candidats qui pourfendent le régime présidentiel de la Ve République, ainsi que la personnalisation des campagnes électorales qui en découlent, s'entendraient pour reconnaître qui était le mieux placé pour incarner ce programme dans ce système à bout de souffle.Je voulais une addition d'intelligences. Je voulais, c'est bête à dire aujourd'hui, que la gauche gagne. Nous sommes des millions à ne pas être fans de vous, des millions à vous trouver des qualités indéniables à l'un comme à l'autre, et c'est difficile de ne pas être fan, c'est beaucoup plus pratique intellectuellement de projeter tous ses espoirs sur quelqu'un.   Je ne vais pas faire ici l'inventaire de ce qui ne me plaît pas chez l'un et chez l'autre, d'autant que, par miracle, une chose était différente cette fois-ci, et cette chose, j'étais venu modestement te la dire, cher Jean-Luc, en direct et en face sur France 2 : pour la première fois, dans l'histoire de la Ve République, deux grandes forces de gauche avaient placé l'écologie au centre de leur programme. Les urgences écologiques étant criantes, hurlantes même, j'espérais que celles-ci vous imposeraient de faire front commun. Après tout, l'imminence d'un danger qui menace une collectivité unit, en principe, les membres de cette collectivité pour le combattre, qui que nous soyons et quelles que soient nos divisions, l'histoire nous l'a prouvé à maintes reprises : Valmy, la Résistance, la demi-finale France Allemagne en 1982, etc... mais cela, ce n'est que le bon sens et visiblement le bon sens en politique passe après les poitrines bombées et les mentons relevés.     Il va falloir expliquer aux gosses que la lutte contre la pollution et le combat contre des choix de société contre nature attendront au moins encore cinq ans, qu'il y avait visiblement une urgence plus impérieuse encore, mais cette urgence-là, je vous laisse le soin de l'expliquer à nos enfants, chers Benoît et Jean-Luc.     Maintenant que c'est fini pour la gauche, il reste un second tour. L'extrême droite est là, à un scrutin de l'Elysée, comme en 2002, sauf qu'en 2002 nous étions abasourdis, choqués et dans la rue pour faire front commun, c'était au temps où le sentiment du danger commun nous regroupait encore.   Dimanche soir, j'ai vu Benoît appeler à faire barrage au Front national sans ambiguïté mais nous avons été des millions à constater que la France insoumise est mauvaise perdante : elle boude et fait la gueule et se retrouve incapable d'appeler à voter Macron, comme son leader délégué général avait appelé du temps où il était cadre sup au PS à voter Chirac. Pourtant, en termes de probité et de batterie de cuisine aux fesses, entre Chirac et Macron il y a un monde.    Si la gauche avait été unie, la soirée de dimanche 23 avril n'aurait pas permis de montrer ce visage crispé de La France insoumise.    Un point me questionne : si Marine Le Pen et Emmanuel Macron c'est pareil, blanc bonnet et bonnet blanc comme disent les anciens, alors que dire de vous deux ? C'est de la gémellité ? Deux clones tristes? Alors pourquoi ne vous êtes-vous pas unis au premier tour ? Vous si proches?  Encore une interrogation pour vous Jean-Luc, ça fait quoi de voir ses électeurs dragués par l'extrême droite? C'est le plan B européen qui se met en marche ?    Je vous salue du fin fond de ma déception et de mon absence totale d'autosatisfaction d'avoir eu raison.   

Philippe Torreton

 

- - -

*** Association LABAS Les Amis des Beaux-Arts de Sète <labas.association@gmail.com>

Date : 4 avril 2017 à 21:38

Objet : Fwd: LABAS/ Les amis des beaux-arts de Sète vous invitent le samedi 29 avril 2017

À : labas.association@gmail.com

 

Cette année, l’association des Amis des Beaux- de Sète (LABAS) a besoin plus que jamais de ses forces vives pour mettre en œuvre tous les projets en cours et à venir !

Ce sera bien sûr un plaisir de continuer à accompagner ensemble cette belle école dans son rayonnement. Il nous faudra aussi soutenir activement le projet de restauration de la demeure qui l’héberge. Les nouvelles sont bonnes de ce côté, on peut dire qu’enfin ça bouge ! Le bâtiment sera sans doute inscrit au titre des monuments historiques par les services du patrimoine de l’Etat et un appel d’offre est lancé pour l’architecture du projet de restauration. Dans cette optique, les personnes intéressées par un travail historique sur l’école des beaux-arts sont encouragées à se manifester pour participer à ce projet.

 

Grâce à vos envies et idées, il y a aussi beaucoup de choses dans le carton.


Nous nous réunirons toute l’année autour du thème « Art et Paysage » et nous continuerons à prévoir de nombreuses activités :

  • Rencontres d’artistes, de collectionneurs, d’amateurs d’art ou de personnes institutionnelles
  • Conférences
  • Visites d’expositions ou de lieux de mémoire
  • Projets botanique et gastronomique autour du parc des beaux arts
  • Participation active à divers événements organisés par l’école
  • Échanges avec d’autres associations d’amis des arts/musées
     

Nous participerons à la journée de l’Europe organisée par Le Point Europe de la ville de Sète le 18 mai 2017 où nous animerons un stand.

Pour avancer, établir un calendrier, se réjouir et mettre la main à la pâte, venez en parler autour d’un verre et partager un repas simple

 

le samedi 29 avril à partir de 11 heures dans la cour de l’école des beaux-arts.

Merci de confirmer votre présence dès que possible par téléphone : 06 17 30 53 16 ou par mail : labas.association@gmail.com

 

Nous vous attendons nombreux et enthousiastes !

Note : On peut apporter du salé, du sucré ou une boisson, nous dire pour l’organisation.

Catherine Judell-Dufour

Présidente de l’association LABAS

Suivez-nous sur la nouvelle page Facebook: @lesamisdesbeauxartsdesete

 

- - -

***THEATRE :

 

Samedi 29 avril à 20h30 au Théâtre des Aspres

LE BOURGEOIS GENTILHOMME, par la Cie Philippe Car & Agence de voyages imaginaires (Marseille)

Théâtre – Comédie – Durée 1h30

"Une démesure originale et comique pour cette version de la célèbre pièce de Molière, à travers un jeu de masques, de marionnettes et de robots. Tout est permis pour surprendre le public avec un élan comique assuré."

 

Réservations : 04 68 84 67 87

Entrée : 12€ adulte, 10€ enfant jusqu'à 15 ans

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens