Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 09:53
Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours
Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours
Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours
Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours
Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours
Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours
Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours

Grégoire Delacourt - Camille - Tony - Pauline - Theo - Nadia - Le guide Euroséjours

***Vive la jeunesse! (un mal dont nous guérissons, hélas! un jour...)

Dieu fasse que cet instant survienne le plus tard possible!...

Nous commettons l'erreur égoïste de nous croire éternellement 

jeunes, et sempiternellement éternels (mieux vaut formellement tomber dans un pléonasme, que se perdre dans l'absurdité foncière de la pensée!...)

Nous luttons contre le temps...

Nous déclarons tuer le temps; alors-même que c'est le temps                  qui nous tue...

"Le portrait de Dorian Gray" - roman d'Oscar Wilde- ,                                  "La beauté du diable" - film de René Clair-,

"La damnation de Faust" - opéra et oeuvre symphonique 

d'Hector Berlioz -, voilà autant de témoignages qui louent,

exaltent et magnifient la jeunesse, comme un élixir que l'on                   souhaite découvrir, comme l'alpha et l'oméga de la connaissance, 

comme la quête paradoxale, insensée et désespérante de l'éphémère vers l'éternité...  

et bien au-delà l'humilité de vivre, de s'exprimer et de créer

Et ce dans l'ombre salutaire des cerisiers de mai,                                   dont Guillaume Apollinaire a mille et une fois écrit et chanté les vertus,       les qualités, les louanges...

La jeunesse est là pour nous survivre et pour nos prolonger, 

dans nos actes, dans nos convictions et dans nos valeurs, 

certes  de liberté, d'égalité et de fraternité, mais plus encore - vive, vivace et vivifiante -dans nos conceptions actuelles de ce que sont

le respect, la solidarité et l'altruisme... 

Acceptons nos rides!... 

Domptons nos regrets et nos remords!... 

Ne regardons plus dans le rétroviseur!... 

Les soleils que nous avons enfantés, 

les cieux dont nous avons rêvé,

les terres que nous nous sommes promises,

les illusions dont nous devons guérir, au risque d'éteindre

nos passions, au couvre-feu de nos âmes, enfouies telles d'inutiles breloques que l'on jette aux orties, la mort dans l'âme,

les certitudes établies à l'aune de logiques démises,

à la rupture de pensées auxquelles nous avons prêté allégeance

et auxquelles nous nous sommes lâchement soumis :

tout cela n'est que chimère!... et pis encore : que misère!...

 

Oui! poussons individuellement et consciemment vers l'avenir - uniquement et richement  vêtus  et  pourvus que nous sommes

de notre humble condition et de notre intime et imprescriptible               force d'homme - la porte de l'espoir!..

"La jeunesse du coeur refuse de mourir"

Jean Iglesis

(aux côtés de Grégoire DELACOURT, président de la cérémonie qui s’est déroulée hier soir au Palais des congrès de Perpignan)

La troisième édition du concours des Trophées de la Jeunesse s’est déroulée hier, vendredi 5 mai, au Palais des congrès de Perpignan, sous la présidence de l’écrivain Grégoire DELACOURT. Cet évènement est mis en place par la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, Boitaclous, l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD)et le Centre Méditerranéen de Littérature (CML) en partenariat avec la Ville de Perpignan, le Département des Pyrénées-Orientales, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, le journal l’IndépendantFrance Bleu Roussillon, les clubs de rugby USAP et  Dragons catalansCinémovida,  McDonald’s, l’hôtel-restaurant La Villa Duflot

Pour Nacera BENOSMAN, directrice départementale de la Caisse d’Epargne, accompagné de Nicolas BALERNA,  «  les jeunes ont envie de réussir, rêvent de construire une belle carrière professionnelle, d’un travail stable et épanouissant. Ils ont beaucoup d’ambition, de talent, de compétences et de qualités qui ne trouvent malheureusement pas toujours leur place sur le marché du travail actuel.  Ces trophées ont l’ambition de mettre chaque  année en lumière des parcours exemplaires qui reflètent le caractère bien « trempé » des jeunes catalans. » La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités, parmi lesquelles Eliane JARYCKI, conseillère régionale, présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Christine MOULENAT et Caroline FERRIèRE, adjointes au maire de Perpignan, Ségolène NEUVILLE, secrétaire d’Etat en charge des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion,  vice-présidente du Conseil Départemental es Pyrénées-Orientales, Jean-Michel MERIEUX, directeur général de McDonald’s…

C’est autour du roman de Grégoire DELACOURT « La liste de mes envies » (JC Lattès) qu’est née en 2015 l’idée de création des « Trophées de la Jeunesse » dans les Pyrénées-Orientales, dont le but était de proposer aux jeunes d’écrire « la liste de leurs envies pour réussir leur vie ».  Pour Grégoire DELACOURT, la force de la jeunesse c’est d’avoir la liberté de tout inventer, et comme il aime le rappeler : « Que risque-t-on quand on risque tout ? ». Une célèbre phrase de son roman La liste de mes envies peut être perçue comme le fil rouge de cette belle action : « J’aimerais avoir la chance de décider de ma vie, je crois que c’est le plus grand cadeau qui puisse nous être fait ».

Grégoire DELACOURT a profité de sa venue sur Perpignan pour présenter son dernier roman Danser au bord de l’abîme (JC Lattès). Après « On ne voyait que le bonheur », Grégoire DELACOURT explore dans ce roman virtuose la puissance du désir et la fragilité de nos existences.

Le palmarès 2017 :  5 histoires vraies

Camille MERLEVEDE, installé à Saint Féliu d’Amont, a créé sa marque de nœuds papillon « Maison Camille » en 2016. Depuis un an, il  peaufine ses créations, toujours en quête de nouveauté, il a développé de nouvelles techniques pour aboutir à un produit au design et aux codes inédits. Dans ses recherches il s’est fortement intéressé aux textiles et aux imprimés sur matière.  En quête d’originalité et d’exclusivité, il a développé une technique assistée par ordinateur de design textile, pour créer ses propres tissus.

Tony SREETBALL de son nom de scène, vit sur la commune d’Estagel et propose    de par son art de Freestyler Football, des vidéos d’apprentissage sur sa chaine YouTube. Il met son talent au service de différents prestataires et donne des cours d’initiation au freestyle football pour tous niveaux, tous les samedis au Stadium Five Center de Perpignan.

L’art qu’il pratique depuis ses 13 ans, allie plusieurs sports: la danse, le basket, la jongle et le foot. Il souhaite à court terme ouvrir une école de football freestyle sur le département et le développer par la vente d’accessoires et de vêtements.

Étudiante en première année du Master Miro à l’Université Perpignan Via Domitia (ce master est une formation pluridisciplinaire en management culturel et création de projets innovants). Pauline TROUGNOU, en marge de ses études a créé une page Facebook « Pauline raconte l’art ». Cette jeune femme qui vit à Cabestany, y fait la promotion des expositions et manifestations culturelles qu’elle part découvrir dans le département ou la région.  Sa découverte de l’art s’est faite progressivement. C’est donc tout naturellement qu’à la suite de ses trois années de Licence d’Espagnol, elle a  commencé une Licence Histoire de l’Art et Archéologie (obtenue en deux ans grâce aux acquis et compensations).

Après un bac STI Arts appliqués entre Montreuil et Nîmes, Théo CAMPREDON, originaire de la commune de Millas,  poursuit ses études à Bruxelles. Il est aujourd’hui en dernière année de licence en graphisme à l’école de recherche graphique. Grâce à la pluridisciplinarité des cours, il a pu pratiquer la vidéo, la peinture, le dessin, et la photographie.  Son projet est le résultat d’un coup de foudre pour le Train Jaune, qui depuis 113 ans agite détracteurs et conservateurs. Théo a eu l’envie par la photographie et l’édition d’exprimer sa passion pour un des atouts du patrimoine départemental et régional.

Son ouvrage « Atlas Train Jaune » (en cours d’édition) se veut un trajet d’où on ne descend pas  et où l’altitude grimpe au fil des pages.

Nadia RAYMOND est actuellement animatrice auprès d’enfants dans les écoles primaires et auprès d’adultes en situation de handicap en séjours adaptés. Photographe amatrice depuis 4 ans, elle aime partir à l’aventure et photographier les plus belles merveilles du monde. Sensibilisée par la situation des réfugiés, elle a effectué une mission humanitaire en mars 2016 auprès de l’association « L’Auberge des migrants » dans les camps de Calais et Grande-Synthe. Dans ces camps, elle a rencontré beaucoup de mineurs qui étaient accueillis dans des conditions inhumaines. Elle a voulu illustrer quelques articles en photographiant la réalité : entre une déchèterie et un maraichage de boue, elle nous offre des regards d’innocents qui ont su parfois garder leur sourire d’enfant.

 

Jean IGLESIS

 

- - -

Un musée pour booster le tourisme culturel

19 Janvier 2017 -

 

Publié par Jean-Marc Pujol

A cinq mois de l’ouverture du Musée d’Art Hyacinthe Rigaud, l’édifice est déjà dans (presque) tous les plans médiatiques du moment. « Plus dynamique », « Plus attrayant », etc.-etc., il est au centre d’un inventaire (inter)national quand il s’agit de nommer les lieux qui font l’économie d’un territoire à partir du « tourisme culturel », comme il existe un « tourisme d’affaire ».
A l’évidence, aujourd’hui, le « tourisme culturel » est un maillon fort dans l’industrie touristique. Il est une destination. De nombreuses enquêtes le démontrent, légendées par des chroniqueurs de tous bords : l’art dans sa diversité, le patrimoine artistique en général – avec les musées « en tête de gondole » comme on dit dans un espace commercial – est un atout décisionnaire pour le grand public quand il s’agit de bouger, de choisir d’entrer en scène le temps des loisirs.
C’est l’époque qui le réclame. Et les statistiques qui le confirment : la Culture, les chantiers culturels, rapportent… et pas seulement de l’argent, mais aussi des emplois !
 

- - -

Tourisme culturel (suite) Perpignan et sa région

 

Parution de la 14ème année du guide français, anglais, allemand,

Euro-séjours et Tourisme en Pyrénées-Roussillon.

 

Le guide « Euro-séjours et Tourisme en Pyrénées-Roussillon» vient de paraître pour sa 14ème année consécutive. Vitrine du département, cette édition 2012 est désormais disponible. Seul guide trilingue (français, anglais et allemand), le «guide nouveau» - encore plus haut de gamme et toujours plus apprécié - place au-devant de la scène les professionnels qualitatifs qui font autorité par leur savoir-faire dans les Pyrénées-Orientales. Il témoigne dans sa démarche d’un activisme socio-économique régional qui, à force de sérieux et d’expérience, a gagné ses titres de noblesse jusqu’'à devenir référentiel, aussi bien auprès des autochtones que des citoyens de 13 pays de la communauté européenne. « Euro-séjours et Tourisme en Pyrénées-Roussillon » est une publication gratuite, intégralement conçue et fabriquée en France, éditée avec des concepteurs, annonceurs et partenaires régionaux à non moins de 18 000 exemplaires. Le guide est diffusé dans près de 180 points répertoriés en Pyrénées-Roussillon et en Catalogne (principaux bureaux du tourisme, points d’information touristiques, sites de visites), dans quelques points en France et dans 13 points culturels confirmés à l’étranger. Le guide présente les spécificités historiques et culturelles de notre département. Fourni en rédactionnel et en photographies, il ne traite pas moins de 500 sites, 60 Regards sur.., choisis pour leur pittoresque et leur richesse. 

 

Réalisé par la société Orvaloris (Micheline Muller, Jean-Claude Robin, Olivier Robin – concepteur-gérant), il bénéficie du concours de divers partenaires fidèles et fidélisés depuis 14 ans. Une parution qui fait avancer l’image culturelle et touristique des P.O., avec une quête constante d’évolution sur plus d’une décennie, ce qui démontre une fiabilité et un savoir-faire singuliers, soutenus par de solides moyens pour produire ce qui se fait de mieux. A noter : le système d’impression respectueux de l’environnement, qui affirme un sens de la perfection et un respect de l'’écologie.


 « Euro-séjours et Tourisme en Pyrénées-Roussillon» allie, dans sa conception, la qualité de l’édition au respect de l’environnement : réalisé par un système d’impression certifié ISO 9001 et 14001, qui intègre un management environnemental dans sa politique globale, il utilise des encres végétales et le procédé C.T.P., la limitation des solutions chimiques polluantes. Il a en outre fait le choix d’un papier blanchi sans chlore, certifié PEFC (garantie d’un engagement pour l’amélioration continue de la gestion forestière). Bref : une publication atypique qui met les Pyrénées-Orientales à la proue de l’'aventure culturelle conjuguant haut de gamme et respect de l’'environnement

J.IGLESIS

 

 

***ASSOCIATION WALTER BENJAMIN

 

*Conférence d'André ROGER, psychanalyste, sur le thème des PASSAGES et des FRONTIERES, dans l'oeuvre et le destin de Walter Benjamin, mort à Port-Bou en septembre 1940.

 

Jeudi 11 mai, à 18h30, salle Jaurès (mairie de Banyuls, entrée par la place Dina Vierny) Entrée libre.

Exposé, dialogue avec le public, par l'Association W. Benjamin. Contact : 06 31 69 09 32, JPBonnel, président.

 

 PASSAGE à la FRONTIERE

 

L' homme est passé par ici, a disparu sans demander son reste; les illuminations de son esprit qui avaient essaimé chez quelques intellectuels de l'entre-deux guerres ont progressivement réapparues, et éclairent à nouveau et encore les problématiques historiques,politiques, sociologiques et artistiques de ce début du XXIe siècle.

 

Une tombe vide à Port-Bou, l'allégorie du mémorial de Dani Karavan exhument de l'oubli, le destin passionnant, passionné, passionnel d'un personnage énigmatique, humblement prophétique, dont le souvenir nous hante toujours, ici, à Banyuls,  instillant sa géniale présence au coeur des quêtes, des enquêtes des nouveaux défricheurs de la pensée contemporaine...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans tourisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens