Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 10:38
Agnès et Marcel - Livre de M.Brunet (qui vient de disparaître, 16.6.2017) sur les contrebandiers - l'hostal, le restaurant
Agnès et Marcel - Livre de M.Brunet (qui vient de disparaître, 16.6.2017) sur les contrebandiers - l'hostal, le restaurant
Agnès et Marcel - Livre de M.Brunet (qui vient de disparaître, 16.6.2017) sur les contrebandiers - l'hostal, le restaurant
Agnès et Marcel - Livre de M.Brunet (qui vient de disparaître, 16.6.2017) sur les contrebandiers - l'hostal, le restaurant
Agnès et Marcel - Livre de M.Brunet (qui vient de disparaître, 16.6.2017) sur les contrebandiers - l'hostal, le restaurant
Agnès et Marcel - Livre de M.Brunet (qui vient de disparaître, 16.6.2017) sur les contrebandiers - l'hostal, le restaurant

Agnès et Marcel - Livre de M.Brunet (qui vient de disparaître, 16.6.2017) sur les contrebandiers - l'hostal, le restaurant

hostaldestrabucayres66@gmail.com

Hostal dels TRABUCAYRES : le paradis à votre portée-

Agnès et Marcel à Las ILLAS

 

L'hôtel, restaurant, bar des Contrebandiers, près de la frontière, entre Las Illas (partir de Maureillas, à gauche avant le Perthus) et la Vajol, est un hostal insolite, à l'écart de la foule et de la bruyante civilisation.

C'est un paradis à deux pas, si vous aimez marcher, un lieu de randonnées par le col de Lli, et le chemin historique de La Retirada, janvier/février 1939, avec l'exode des Républicains, pourchassés par l'armée franquiste. Ce n'est pas loin, non plus, en voiture, que vous veniez de Céret ou de Perpignan, et l'étroite route qui danse sur le balcon de la verte vallée vous mènera au pied de la frontière, pourvu que vous restiez prudents…

 

paradis ? pardi !

Agnès Cerdan et Marcel Marty ont opté pour ce coin de montagne, de passage, de haute solitude et grande spiritualité. Après le paradis de Consolation, au-dessus de Collioure, dans un autre nid de verdure, où ils ont géré le bar-restaurant et l'accueil (voir ce blog pour la polémique), les Colliourencs (Marcel a gardé ses cinq hectares de vignes et descend à Collioure chaque jour très tôt, puis revient à Las Illas...) ont choisi une autre vallée des Albères, un haut lieu historique.

 

Je parle au bar avec Marcel tandis qu'Agnès s'occupe des clients du restaurant : un sacré menu, ce jour, à base de cerises à tous les étages…je veux dire, à tous les plats ! Je reviendrai…

"Ici, c'est nouveau par rapport à Collioure; le travail et pour soi, pas pour un propriétaire qui laisse les bâtiments à l'abandon…Le choix est total, au milieu de la nature, sur la route du bout du monde…Mais qui, là-haut, près de la frontière, vous faire descendre vers un autre monde, envoûtant, la Catalogne…

 

C'est un choix de vie et de travail." 

On disait, dans les années 70 "Vivre et travailler au pays !" : le couple a les deux, et le bonheur d'être ensemble, dans un métier qu'ils aiment…

 

Ils cherchaient un lieu chargé d'histoire: "Pensez aux Trabucayres, ces contrebandiers du 19° siècle, cette auberge les a vu passer…C'est bien un lieu chargé d'histoire, avec la tragédie de l'exil républicain ! Parmi les anciens propriétaires, il y avait Dabouzy, une grande figure de la Résistance autour de Las Illas…"

 

Lieu de départ pour la rando, aussi : "Hélas, nous n'avons pas le temps d'en profiter. Dommage, il y a le GR10 - le HRP vers La Vajol, la stèle au col de Manrell, la statue de Luis Companys au col de Li…L'auberge qui a hébergé les gouvernements espagnol, catalan et basque…l'histoire mythique du 5° camion, contenant des lingots de la banque d'Espagne…"

 

L'autre point fort de l'hostal -avec les cinq chambres à l'étage, sans oublier la gestion du gîte communal- son positionnement dans la montagne- c'est bien la gastronomie, dans un décor rustique, évoquant la chasse au sanglier. Le couple travaille avec les producteurs locaux; il a trouvé un accord avec les chevriers de Las Illas, la fromagerie, route de Fontfrède, le vacher de Serralongue, l'éleveur de brebis de Saint-Laurent de Cerdans et quelques éleveurs du coin… 

"On met en avant les anchois (on en pêche encore un peu sur la côte au mois d'août) et les vins de Collioure et Banyuls. Sans oublier les bières, blanches, blondes et ambrées : "blaoblank, d'un jeune de Maureillas et la bière du Vallespir. Les spécialités: le sanglier maison, les desserts, la meringue cuisinée par Agnès…un menu qui changent trois fois par semaine, pour le prix de 21 à 26 euros (28 euros quand il y a une zarzuela)…

Et l'hostal est ouvert tous les jours, qu'on se le dise, pour tous, contrebandiers, voleurs de grands chemins ou randonneurs et Républicains "en marche"..!

 

JPB

hostal sels trabucayres, placeta de la llibertat (tout en haut du village) - 04 68 83 07 56.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans patrimoine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens