Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:48
Musée Rigaud rénové

Musée Rigaud rénové

LES PRIX de la CULTURE

 

L'Archipel, théâtre critiqué, décrié, possède une l’envergure nationale pour 42 millions d’euros.

 Le Conservatoire : grâce à l’Agglo la rénovation entière du Conservatoire de musique à rayonnement régional a été effectuée pour 7,5 millions.

Dans le même temps, la construction pour 14 millions d’euros du musée du Grand Rigaud se termine à l’été 2017 (vernissage le 23 juin à 22 heures ! Une nuit des musées, en quelque sorte...) La communication a coûté 200 000 euros...

 

RIGAUD Le Grand -

BIG RIGAU catalan peintre officiel de  Louis Le Grand

Pour rappel, le centre d’art contemporain Walter-Benjamin a été créé en 2013 grâce à un investissement de 700 000 € : après deux expositions, il a fermé ses portes, en attendant de n'être plus qu'une "annexe" du Big RIGAUD... Rigodon, rigolons ! Non, pleurons !!!

 

La culture, c'est cher et ça peut rapporter si la ville devient une destination culturelle sérieuse.

Et sportive ! Rappelons que le club de la copine du maire de Perpignan, la nouvelle Etoile sportive Basket la Catalane a reçu la subvention de 45 000 euros (pour comparer, aux Francas moribonds : 2000 euros) cf. L'Indépendant du 1er octobre 2015.

 

     Street ART et

Meeting of styles : le festival international de graffs a coûté 20 000 euros à l'agglomération (alors que le cercle algérianiste n'a touché que 6000 euros, lors du conseil municipal du 12 mai 2016) :

 

La Ville de Perpignan vient d’inaugurer les œuvres « street art » réalisées par des ARTISTES MONDIALEMENT connus : Marko 93, Astro, Shaka et Alber (artistes membres du collectif « Uisc Asso » (Union Internationale de la street culture). Une réalisation qui embellit et donne vie au passage Salvador Dali de la gare de Perpignan.

L’occasion de rappeler que depuis 2010, de Caracas à Melbourne, en passant par Manille, San Francisco et…Perpignan (unique étape française), l’association U.I.S.C, organise l’unique étape française du célèbre festival itinérant « Meeting of Styles » (MOS), événement de référence en matière de graffiti à l’échelle mondiale.

Chaque année, l’U.I.S.C invite une sélection de cinquante artistes français et internationaux à peindre dans l’enceinte de l’Arsenal de la Casa Musicale de Perpignan. Les artistes réalisent des œuvres sur des structures en panneaux bois surdimensionnées spécialement mises en place pour l’événement sur près de 1200m2. Une dizaine de nationalités sont représentées afin de proposer un tour du monde de cette pratique artistique avec ses différentes techniques et inspirations.

*Rappelons que le passage du Centre du Monde a sorti ses graffs: des fresques le long de la liaison souterraine entre l'ancienne et la nouvelle gare. 

"Volonté de "mettre l'art à la portée du plus grand nombre.", déclara l'adjoint à la culture. 

 

***

 

 

 

MUSEE RIGAUD (pub officielle)

 

 

 

 

Le 24 juin prochain, le musée d’art Hyacinthe Rigaud ouvrira ses portes à Perpignan après trois ans de travaux. Cette nouvelle structure culturelle viendra donner à la ville un rayonnement national avec une proposition artistique de grande qualité.

 

L’ouverture du musée marque une date importante pour la ville. Cette nouvelle structure culturelle réunira collections permanentes et expositions temporaires de choix et permettra de mettre en lumière des œuvres splendides, de grande valeur, jusque-là stockées dans les réserves.

 

Le projet architectural, porté par l’architecte Stéphane Barbotin-Larrieu, a consisté à lier les hôtels de Lazerme et de Mailly et à redéployer le musée en assurant au public une vue des collections et un parcours permettant de changer sa vision du patrimoine perpignanais, en matière d’art et d’architecture.

Le parcours proposé aux visiteurs s’articulera autour de quatre grands axes présentant le récit de l’histoire artistique et culturelle, telle qu’elle s’est déroulée à Perpignan. Plusieurs siècles de création se déploieront ainsi sur les 900 m2 de l’exposition permanente. Un parcours repensé, des œuvres restaurées et des collections enrichies de prestigieuses acquisitions et de nombreux dépôts (Fondation Maillol, Musée d’Orsay, Musée national d’Art moderne, Centre national des Arts plastiques...). L’exposition temporaire totalisera quant à elle une surface de 400 m².

 

Un travail d’orfèvre

Les travaux du musée ont été l’occasion d’un vaste chantier de restauration des œuvres. Ainsi, des œuvres, comme le Retable de la Trinité, les retables du musée et la collection d’œuvres de Hyacinthe Rigaud, ont été transportées jusqu’au Centre interrégional de Conservation et de Restauration du patrimoine à Marseille où elles ont retrouvé tout leur éclat. Dans le même temps, d’autres tableaux, notamment des peintures des XVIIe et XVIIIe siècles, mais également les œuvres de Dufy, Maillol, Terrus, Bausil, ont été « bichonnés » dans des ateliers de restauration privés. Au total, quelques 150 œuvres ont été restaurées. Du léger nettoyage à des interventions plus délicates, les restaurateurs, en concertation avec l’équipe scientifique du musée, ont travaillé dans l’ombre à la mise en lumière de ce patrimoine prochainement dévoilé aux Perpignanais et aux touristes.

 

Picasso Perpignan Le cercle de l’intime 1953-1955 

 

Dès l’ouverture du musée le 24 juin prochain, l’exposition 

« Picasso Perpignan Le cercle de l’intime 1953-1955 » viendra retracer les séjours perpignanais de Picasso entre 1953 et 1955, une période qui correspond à une rupture personnelle et esthétique du peintre. La préparation de l’exposition s’est basée sur l’étude d’un important fonds documentaire, pour l’essentiel inédit. Cette 1re exposition temporaire reçoit le soutien du musée national Picasso- Paris et la confiance de nombreux prêteurs, en outre elle bénéficie du soutien et de la dynamique du projet « Picasso-Méditerranée », initié par le musée Picasso-Paris et qui fédère de nombreuses initiatives sur l’ensemble du pourtour méditerranéen. 

 

Pour cette grande exposition d’ouverture, le Service des publics déclinera un programme d’activités variées sous l’angle des « Vacances perpignanaises ». Des visites guidées aux découvertes ludiques, des cycles de conférences aux spectacles familiaux, les activités autour de l’exposition croiseront les regards et les champs artistiques. Les plus jeunes pourront eux aussi participer à des ateliers collectifs et des visites contées, tandis que les visiteurs navigueront entre les œuvres. Au sortir de l’exposition, un passage à la boutique du musée s’impose. Un catalogue, disponible en quatre langues (français, anglais, catalan et espagnol) prolongera la visite.

 

Exposition du 25 juin au 5 novembre 2017

Commissariat : Eduard Vallès, conservateur, MNAC (Barcelone), spécialiste de l’œuvre de Picasso.

 

Du 1er octobre au 31 mai : 11 h 00 – 17 h 30, fermeture le lundi.

Du 1er juin au 30 septembre : 10 h 30 – 19 h 00, ouvert tous les jours.

Deux nocturnes hebdomadaires en juillet et août : les jeudis et vendredis, ouvert jusqu’à 21 h 00.

 

Musée d’art Hyacinthe Rigaud

21 rue Mailly – 66000 PERPIGNAN

Tél : 04 68 66 19 83

musee-rigaud@mairie-perpignan.com

http://www.musee-rigaud.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens