Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 08:02
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles
Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles

Carnets de Susplugas - Marie Susplugas et Jacques Marmayou - Affiche de la maison de la Catalanité - Meeting of styles

Peintures diverses, mais de l'art 

 

Des expositions très différentes à Perpignan : des expositions classiques, montrant la mémoire culturelle du département, expos sages destinées à un public d'un certain âge, qui se retrouvent dans les tableaux de Picasso l'universel ou de Suspuglas le local.

Concurrence positive entre deux institutions, la mairie et le CD66, avec de grands moments (Dali à Céret) et des événements plus intimes (à la Catalanité)...Mais surtout, Messieurs, et quelques Dames, ne vous mélangez pas : le délégué départemental à la culture ne vient pas à une expo de la mairie de Perpignan et, d'ailleurs, il ne se déplace même pas pour les expos qu'il organise...) et l'adjoint à la culture de la municipalité perpignanaise n'ira pas dans un lieu départemental (Rois de Majorque, Château de Collioure...C'est, comme on dit, nul, et montre l'intolérance et la bêtise des élus !

 

Chapeau donc pour "Meeting of styles", cet art urbain, cet art de la fresque murale et du graffiti, cet art, tout court, oui c'est grandiose, c'est à une autre échelle. L'association qui chapeaute l'événement (avec John Basso) démonte les panneaux et on conserve les créations, pour un jour, une rétrospective, dans toute la ville, et pas simplement, là-haut, à l'arsenal, où le public est très réduit…

JPBonnel

 

*Maison de la Catalanité, à Perpignan, vernissage d’une très riche exposition-rétrospective du peintre ANDRÉ SUSPLUGAS, à aller admirer si vous habitez la région ou si vous passez par là...

 

« Un certain mystère en plein soleil – le mystère fondamental, celui des êtres, des choses simples – une tendresse jusqu’au cœur – juste au cœur – de la plus violente lumière, telles sont les clefs de l’œuvre picturale d’André Susplugas.

Il n’est guère de regard plus franc, plus vif que le sien, ni de geste de la main créatrice plus dru, plus chaleureux que celui à nos yeux restitué par la force du trait, la vigueur des formes, la calme hardiesse de la mise en page. Qu’il s’agisse de natures mortes, de scènes de la rue catalane ou de l’évocation heureuse de l’intimité familiale, on a affaire au même réalisme à la fois ardent et paisible. C’est lui qui détermine ici la couleur, noble, généreuse comme elle l’est dans les vignobles du Roussillon, sur les sommets de l’Aspre ou le long des rivages de Catalogne.

Et pourtant, ce terme de ‘’réalisme’’, je le sens quant à moi insuffisant pour qualifier cet art magistral, car si le réel est certes présent dans ces peintures, il n’exclut cependant point une dimension lyrique qui donne leur pouvoir d’enchantement à ces toiles consacrées aux instants du quotidien : femmes au marché, troupeaux de chèvres, chiens et chasseurs, cercle de famille à la veillée, portraits de jeunes femmes … »

Georges-Emmanuel Clancier 

« Les heures les plus simples » 

Paris, le 21 décembre 1979

 

Coureux Pierre Merci à Marie d'avoir tant oeuvré pour cette exposition de tableaux, dessins et pastels réalisé par son père André Susplugas, L'exposition, qui va se prolonger à la Maison de la Catalanité pendant une grande partie de l'été, rend justice à ce médecin aux doigts de peintre qui a été l'ami de nombreux artistes catalans. On peut trouver ses oeuvres trop équilibrées ou trop solides. Elle savent toutes nous émouvoir.

 L'idée géniale de Marie Susplugas, la commissaire de l'exposition intitulée André SUSPLUGAS (1912-1978) aura été de montrer au public la richesse chromatique des toiles qui sont par ailleurs chargée de cette indescriptible poésie de la nature. Décidément, les journalistes et tous ceux qui ont pour mission de communiquer sur les rendez-vous de cet été culturel, seraient inspirés de relayer les informations sur cette initiative. Nous comptons sur eux pour parler dans leurs colonnes de celui qui n'a eu de cesse de rechercher l'authenticité dans le traitement des scènes de la vie familiale et des paysages de la campagne catalane. Oui, assurément, la production de médecin du Trouillas mérite d'être connue d'un plus large public.

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans expositions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens