Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 10:37
Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol
Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol
Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol
Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol
Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol
Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol
Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol

Expo DUFOUR (photos Jean-Pierre Bonnel) - Concert Pedro Soler/Gaspar CLAUS - La Tour de Carol

* Expo DUFOUR au château de JAU

 

Jau la joie, où l'on boit le Jaja de Ben, entre les collines corbièrennes et les roux vignobles, sur la route d'Estagel... le château, le restau et l'expo de la famille Dauré...Avec les amis Millet, Catherine et Henric, Jacques, qui, sur Dufour, ont si bien écrit...

 

à l'étage, les pièces lumineuses montrent la mort et le sexe, les enfants courent et crient, personne ne surveille et les parents sont dépassés par ces sales gosses qui crient "on aime les fesses !"...et il y a plus, mais ils n'osent pas dire les mots "bite, vit, couilles, chatte, etc"... Ces bourgeois sont attelés aux grillades de la piscine et non aux chefs-d'oeuvres de Bernard Dufour, mort récemment, peu connu, mais magnifié dans le film "La belle Noiseuse"...

JPB...

...Jau la Catalane fête cette année les 40 ans de son mariage avec l'art contemporain. Sabine Dauré, qui a créé ce lieu, a choisi de rendre hommage en 2017 à Bernard Dufour, peintre, écrivain, photographe disparu cet été et dont le travail a été montré à Jau en 1986. La visite peut se prolonger par un déjeuner de pan con tomate et jambons de truie ibérique à l'ombre des mûriers.

 

***Exposition : l’œil à multiples facettes de Bernard Dufour

Au château de Jau, quatre amis du peintre et photographe confrontent leurs regards sur son œuvre.

LE MONDE | 16.08.2017 à 08h00 | Par Philippe Dagen (Cases-de-Pène (Pyrénées-Orientales), envoyé spécial)

 

Le peintre, photographe et écrivain Bernard Dufour est mort le 22 juillet 2016 à l’âge de 93 ans. Quelques jours plus tard, Bernard Blistène (directeur du Musée national d’art moderne) faisait accrocher, en hommage et à l’entrée des salles, l’une des rares toiles que l’établissement possède de lui. Et depuis ? Plus rien.

 

Aucun musée français n’a encore pris le risque de programmer une rétrospective sur l’un des artistes les plus aventureux de la seconde moitié du XXe siècle. La part crûment sexuelle de l’œuvre de Dufour fait-elle encore peur à certains ? Ou serait-ce la sempiternelle logique budgétaire : « Son nom n’est pas assez connu, il n’y aura pas assez d’entrées, ma tutelle me tapera sur les doigts… » ? C’est ainsi que des œuvres glissent vers l’oubli, victimes du conformisme et de l’incuriosité des uns, de la pusillanimité des autres.

Pour empêcher qu’il en soit ainsi de Dufour, trois de ses amis se sont associés : les écrivains Catherine Millet et Jacques Henric, et le peintre Marc Desgrandchamps. Ils ont intégré à leur équipe le critique d’art Richard Leydier, ancien collaborateur de Millet à la revue Art Press, et trouvé les salles du château de Jau, situé à Cases-de-Pène (Pyrénées-Orientales). La fondatrice de ce lieu d’art contemporain, Sabine Dauré, y avait déjà présenté Dufour en 1986.

Chaque commissaire a conçu sa salle, puisant dans des collections privées et dans le fonds de l’atelier

Il y a quatre grandes salles à Jau. Chaque commissaire a conçu la sienne, puisant dans des collections privées et dans le fonds de l’atelier. Aussi est-il possible d’observer quelques différences entre leurs choix : l’accrochage d’Henric est hautement dominé par la représentation des corps et des pulsions, tandis que celui de Desgrandchamps, plus rétrospectif et historien, donne aussi à revoir des œuvres d’écriture au pochoir des années 1970. Elles sont d’un style graphique tout autre, presque mécanique,...

 

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/08/16/exposition-l-il-a-multiples-facettes-de-bernard-dufour_5172790_1655012.html#txrg7WuxO6moxMWG.99

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens