Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 11:54
Dali et la science - A 100mètresducentredumonde - Le Dali de LLUIS COLET - Dami voyage à Céret 27/8/1965
Dali et la science - A 100mètresducentredumonde - Le Dali de LLUIS COLET - Dami voyage à Céret 27/8/1965
Dali et la science - A 100mètresducentredumonde - Le Dali de LLUIS COLET - Dami voyage à Céret 27/8/1965
Dali et la science - A 100mètresducentredumonde - Le Dali de LLUIS COLET - Dami voyage à Céret 27/8/1965

Dali et la science - A 100mètresducentredumonde - Le Dali de LLUIS COLET - Dami voyage à Céret 27/8/1965

 

Dali, un manifeste ultralocal

Patrick Gifreu

isbn : 2-908476-15-0, 108 pages

12.20 €

Plongée dans l'imaginaire dalinien, visite chez les "oncles" du maître : Lulle, Gaudì, Pla, mais aussi Lìdia - la poissonnière-sorcière de Cadaquès, ou encore Pagès, le médecin bricoleur cosmique de Perpignan. 

"Dalì : une apparition très invraisemblable, un type d'appellation incontrôlée."

 

Quelques mots sur l'auteur :

 

Né à Perpignan en 1952, il est l’auteur de poésies, essais et nouvelles mais aussi traducteur en catalan de L’Archangélique de Georges Bataille et de Echancré de Jacques Dupin. Il a traduit aussi Beckett, Mishima, Jouvet et Novarina pour les grandes scènes de Barcelone.

**Céret : Exposition Dalí : Eurêka!

Au Musée d’art moderne de Céret

du 24 juin 2017 au 1er octobre 2017


« Dalí : Eurêka ! » présente l’intérêt de l'artiste pour toutes les disciplines scientifiques qui ont alimenté son propre imaginaire. L’exposition fera également revivre le « voyage triomphal » du maître à Céret le 27 août 1965 : de sa résurrection dans une crypte médiévale à son départ en train pour la gare de Perpignan « centre du monde ».


Musée d’art moderne de Céret
Établissement Public de Coopération Culturelle
Ville de Céret - Département des Pyrénées-Orientales - Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée
8, Bd Maréchal Joffre, BP 60413 - 66403 Céret Cedex - Tel : 04 68 87 27 76


L’exposition sera organisée en une série de chapitres thématiques traitant d’un domaine scientifique réinterprété par la méthode paranoïaque-critique dalinienne. Une approche originale de l’œuvre de l’artiste visionnaire. « Je suis fou », aimait à déclarer l’artiste. La science – et l’exposition du musée d’art moderne de Céret – apportent la preuve que « La seule différence entre un fou et [lui], c’est [qu’il n’est] pas fou ».


Dans son Dictionnaire abrégé du surréalisme, André Breton définissait Dalí comme « le prince de l’intelligence catalane ». Dalí s’est en effet intéressé à toutes les disciplines scientifiques, de l’astrophysique à la théorie de la relativité, de la psychanalyse à la génétique, jusqu’aux théories contemporaines et très complexes des catastrophes ou des cordes.
Cette curiosité universelle fait de Dalí un héritier des grands Maîtres de la Renaissance. La science nourrit sa pensée, sa capacité à interpréter le monde extérieur comme sa propre psyché. Elle répond à son besoin fondamental de chercher, dans l’univers et ses règles, la vérification d’une intuition personnelle et irrationnelle.


Assimilant le Temps à une matière malléable – à du camembert coulant –, Dalí revendique l’héritage des grands maîtres du passé tout en opérant une projection, une prémonition sur l’avenir.

 

Dès ses années de formation, Dalí montre un intérêt pour l’astronomie, la psychanalyse, les sciences naturelles, l’entomologie, la théorie de la relativité. Il a accès à ces disciplines à la Residencia de estudiantes de Madrid, où le philosophe José Ortega y Gasset, traducteur de Freud, Einstein ou encore Marinetti, organise conférences et rencontres.


Au tournant des années 30, l’artiste élabore sa célèbre théorie de la Méthode paranoïaque-critique, largement dominée par les thèses de la psychanalyse, qui montrera de réels points de convergences avec les recherches du jeune Jacques Lacan sur la paranoïa. Dalí envisage dès lors de lier plus intimement art et science.


Les premiers essais nucléaires puis les bombes sur Hiroshima et Nagasaki en 1945 l’amènent à s’intéresser à la structure atomique de la matière. Effectuant un retour au catholicisme, il propose des représentations nucléaires des figures de l’art sacré, Christ et madones.

Dalí n’hésite pas à aller à la rencontre des savants : il rend visite à Freud à Londres en 1938, puis à Francis Crick à New York (prix Nobel en 1962 avec Watson pour la découverte de la structure de l’ADN). Il rencontra Dennis Gabor, prix Nobel de physique pour la découverte de l’holographie qui occupera Dalí dans les années 70. Enfin, René Thom, l’auteur de la théorie des catastrophes et Marcel Pagès et la théorie de l’antigravitation. C’est d’ailleurs en compagnie de Marcel Pagès que Dalí se rend à Céret le 27 août 1965, pour une journée fantasque et riche en événements largement évoquée dans l’exposition.


En 1985, Dalí réunissait dans son musée de Figueras un aréopage de scientifiques de renommées mondiales pour un symposium intitulé « Procès au hasard ». Très affaibli depuis la disparition de sa femme Gala, le Maître suivait les débats par vidéo transmission de sa chambre. Ces moments poignants de celui qui était terrorisé par la mort et qui s’était promis l’immortalité physique, attestent d’un insatiable appétit de connaissances et de curiosité pour les sciences.

 

 

- - -

"La Collection à l'heure d'été"

 

*** EXPO à 100mètres...

 

du centre du monde...Perpignan :

 

BEN / Charles DREYFUS / Jean LE GAC / Chema LOPEZ / LUCEBERT / Stéphane PENCREAC'H / Claude VIALLAT

 

Jusqu'au 1 octobre 2017

Tous les jours de 15h à 19h

 

Centre d'Art Contemporain àcentmètresducentredumonde

3, avenue de Grande Bretagne

66000 PERPIGNAN

0468341435

www.acentmetresducentredumonde.com

 

A l'heure d'été …

 

Découvrir ou redécouvrir les œuvres d'illustres « pensionnaires » de la Collection Collective du Centre d'Art, c'est la proposition estivale à laquelle nous vous convions. De grands noms de l'art contemporain tels que Ben, Claude Viallat ou Jean Le Gac riches de leurs récits spécifiques, fruits de leurs voyages respectifs en terre d'Art, côtoient des talents consacrés aux multiples facettes comme Pencréac'h, Lucebert, Chema Lopez ou Dreyfus. Cette pléiade d'artistes, résistante à toute tentative de classification, offrant une palette d'expressions foisonnantes, percutantes, stimulantes, se déploie en patchwork pictural pour offrir au spectateur une composition où se mêlent étonnement et séduction. À contempler sans modération pour embellir les opulentes journées de la belle saison.

 

- - -

Au musée RIGAUD, PICASSO... et l'intimité des séjours à l'hôtel De Lazerme... (voir les articles précédents en juillet 2017)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans peinture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens