Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 09:49
Hélène Peytavi (photo JPB) - Robert VINAS à la Generalitat de Perpinya -  Trobades culturams pirinenques : 28 octobre 2017, salle la Bergerie, Ste-Léocadie, Cerdagne
Hélène Peytavi (photo JPB) - Robert VINAS à la Generalitat de Perpinya -  Trobades culturams pirinenques : 28 octobre 2017, salle la Bergerie, Ste-Léocadie, Cerdagne
Hélène Peytavi (photo JPB) - Robert VINAS à la Generalitat de Perpinya -  Trobades culturams pirinenques : 28 octobre 2017, salle la Bergerie, Ste-Léocadie, Cerdagne

Hélène Peytavi (photo JPB) - Robert VINAS à la Generalitat de Perpinya - Trobades culturams pirinenques : 28 octobre 2017, salle la Bergerie, Ste-Léocadie, Cerdagne

« Mountain and sea » d’Hélène Peytavi à la bibliothèque

La mairie de Latour-de-Ca- rol accueille Hélène Peytavi

qui présentera son livre Mountains and sea, le chemin de Walter Benjamin (VOIX éditions, 2017). Mountains and sea propose une relecture sensible du chemin de Walter-Benjamin entre Banyuls et Port-Bou. Le livre opère un détourne- ment de perspective, recons- truit un point de vue qui em- brasse dans son ensemble la totalité du paysage entre mer et montagnes et qui va chercher dans la question de l’exil et de la frontière, sa forme. Et les chemins de Cerdagne n’y sont pas pour rien. « Se nourrissant du

   La TOUR de CAROL  

réel, comme d’une petite musique, partition inachevée du monde, le dessin est juste ce qui se trouve juste devant soi. La couleur et souvent les formes végétales couvrent mes feuilles, lais- sant la part belle à l’impr visation », explique Hélène Peytavi. Dans une forme d’obsession du motif, elle dé- veloppe son travail en série, « Un livre en bandes orga- nisées ! », comme l’auteur se plaît à le définir. Son livre permet de scénariser son travail afin de relier la mon- tagne à la mer, l’exil et la frontière. Le livre se déploie nondudébutàlafinmaisà partir de son centre selon un

travail d’extension, de cons- truction, déconstruction, re- construction du sentier de l’exil à partir d’une histoire naturelle réinventée de la Méditerranée. Il ressemble à un livre de botanique. Mais il est avant tout plastique et poétique Hélène présentera donc sa création ce mardi, ce sera occasion d’échanger autour du livre, du travail de création et d’édition, de pré- senter au public les dessins originaux et tout simplement le plaisir de retrouver les ha- bitants de Cerdagne et d’ailleurs et de boire un verre ensemble.

Frédérique Berlic

Mardi 24 octobre, à 18 h

à la bibliothèque municipale, présentation de Mountains and Sea, en présence d’Hélène Peytavi. Échange avec l’artiste et verre de l’amitié.

 

- - -

 

 

CATALAN indépendant !!!

 

Dis, mon fils, il faut que je te parle ! Ce soir, après la noce, tu vas rentrer dans ta maison avec ta femme. Il faut que je t'explique certaines choses.

- Oui, Papa ­­­­­­

> > > > > > > > > > - Premièrement, tu vas prendre ta femme dans tes bras pour rentrer dans la maison, parce qu'un Catalan c'est fort !

> > > > > > > > > > - Bien, Papa

> > > > > > > > > > ­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ - Ensuite, tu vas aller prendre une douche, parce qu'un Catalan, c'est propre !

> > > > > > > > > > - Oui, Papa

> > > > > > > > > > - Puis, tu reviens dans la chambre tout nu, parce qu'un Catalan, c'est beau !

> > > > > > > > > > ­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ - C'est vrai, Papa

> > > > > > > > > > Là, tu vas regarder ta femme dans les yeux, parce qu'un Catalan, c'est fier !

> > > > > > > > > > ­­­­­­­­­­­­­­­­ - Oh oui, Papa

> > > > > > > > > > ­­­­­­­­­­­­­­­­­­ - Enfin, tu t'occupes de ta femme toute la nuit, parce qu'un Catalan, c'est amoureux ! Tu m'as compris, mon fils ?

> > > > > > > > > > ­­­­­­­­­­­­­­­­­­ - Oui, Oui, Papa

> > > > > > > > > > Et la noce se passe joyeusement.

> > > > > > > > > > Le lendemain, le Père rencontre son fils dans le village :> > >

> > > > > > > > > > ­­­­­­ - Alors, mon fils, comment s'est passée cette nuit ?

> > > > > > > > > > ­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ - Oh bien Papa. Tout d'abord j'ai pris ma femme dans mes bras pour rentrer dans la maison, parce qu'unCatalan c'est fort ! Ensuite, je suis allé prendre une douche, parce qu'un Catalan, c'est propre !

> > > > > > > > > > - Après, je suis revenu dans la chambre tout nu, parce qu'unCatalan, c’est beau, et j'ai regardé ma femme dans les yeux, parce qu'un Catalan, c'est fier !

> > > > > > > > > > ­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ - Après, j'ai embrassé ma femme partout, parce qu'un Catalan, c'est amoureux ­­­­­­

> > > > > > > > > > - C'est très bien, mon fils, et après ? ­­­­­­

> > > > > > > > > > - Après ....... je me suis masturbé parce qu'un Catalan, c'est autonome et indépendant !

 

 

***Robert VINAS :

Invitation à la présentation officielle à Perpignan de notre livre, édité maintenant en catalan par Dalmau Editor.

Elle aura lieu le mercredi 25 octobre à 18 heures 30, à la Casa de la Generalitat

Agnès et Robert Vinas

 

- - -

***Théâtre municipal de Perpignan :

Madame, Monsieur,

Je me permets de m'adresser à vous, en tant que président de l'ASPAHR (Association de Sauvegarde du Patrimoine et Artistique Roussillonnais), afin de vous alerter sur le devenir du Théâtre municipal de Perpignan.

Si vous ne vous sentez pas concerné(e) par l'objet de ce message, je vous prie de m'excuser de vous importuner.

Dans le cadre du projet d'installation de 800 étudiants en droit, dans le centre ancien de Perpignan, à l'horizon 2020 (en plus des 500 qui vont arriver en décembre prochain), Monsieur le maire de Perpignan a annoncé, à la fin de l'été, que le théâtre à l'italienne édifié en 1812, serait affecté à l'université et transformé en amphithéâtre. Ce projet est d'autant plus étonnant que lors de sa séance du 30 juin dernier le Conseil municipal a délibéré pour la construction d'un nouvel amphithéâtre sur des parcelles vacantes situées sur l'ancien couvent des chanoinesses de Saint-Sauveur. Il semble que des raisons financières aient conduit à ce changement d'orientation.

Du point de vue patrimonial, un changement d'affectation entrainerait nécessairement des travaux de mises aux normes qui conduiraient à dénaturer la salle de spectacle. Du point de vue culturel, cette salle de proximité est un outil indispensable à la création et à la diffusion de la culture dans un quartier qui conjugue de nombreuses difficultés sociales. Une utilisation mixte (amphithéâtre et théâtre) telle qu'envisagée par M. le maire est incompatible et entrainerait à terme la fin de cette salle comme théâtre.

Aussi, le collectif qui s'est créé, à l'initiative de l'ASPAHR, demande à M. le maire de Perpignan de renoncer à son projet et de trouver d'autres solutions pour accueillir les nouveaux étudiants. Cette salle doit être (enfin !) protégée au titre des Monuments historiques et une étude préalable réalisée pour entreprendre les travaux de restauration nécessaires afin que cette salle, victime de travaux fort discutables il y a 30 ans, retrouve tout son éclat.

Nous sommes intervenus auprès de Madame la ministre de la Culture pour qu'elle refuse le changement d'affectation.

Monsieur le maire doit également engager une réflexion avec les acteurs culturels afin de réfléchir à une redynamisation de cette salle de spectacle.

Une pétition, mise en ligne il y a une dizaine de jours, a déjà recueilli 7300 signatures. je vous invite à la signer en cliquant sur le lien : 

http://chn.ge/2zcrHML

 

Je vous remercie par avance.

 

Recevez mes salutations les meilleures.

Jean-Bernard Mathon

Président de l'ASPAHR

 

PS : ne pas répondre sur cette boîte mail. Pour tout contact, envoyer vos messages à : jb.mathon@free.fr ; ou sur la boîte mail de l'ASPAHR :aspahr2017@gmail.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens