Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2017 2 24 /10 /octobre /2017 10:25
Autopub négative de l'université de Perpignan - Le théâtre municipal
Autopub négative de l'université de Perpignan - Le théâtre municipal

Autopub négative de l'université de Perpignan - Le théâtre municipal

 

Fac de droit au centre de Perpignan : Campus Mailly devrait ouvrir le 1er novembre. La médiathèque ouvrira-t-elle en soirée et le dimanche..?

 

Ce sera la Toussaint, ce n'est pas un bon présage, mais on verra bien...

Puis, pour se faire de la place,  on essaiera de s'emparer de la citadelle de la CGT, place Rigaud : le droit contre la dictature du prolétariat...

 

Enfin, juste avant les municipales de 2020, on installera les étudiants dans le théâtre pour profiter de l'amphithéâtre de ce lieu "à l'italienne". On vous le dit "dans amphithéâtre, il y a théâtre !", alors les polémiqueurs politiques, allez vous rhabiller !

 

En tout cas, pour que les étudiants restent en ville et ne s'envolent pas comme un vol d'étourneaux dès le vendredi soir pour un week-end chez les parents : à Narbonne, Carcassonne, voire plus loin, (car à la fac de Perpi, on y vient par défaut, quand on n'est pas accepté dans une université plus cotée…), il faudra les retenir…

 

Comme la fac de droit est adossée à la bibliothèque (pardon: médiathèque) municipale, il faudra ouvrir le dimanche, voire en soirée, pour que ces étudiants révisent et profitent des documents mis à disposition.

 

C'est le voeu de l'Etat mais la décision appartient au maire, qui devra payer le surcoût : frais de fonctionnement, de personnel…

En effet l'ouverture plus large pour une culture pour tous, l'adaptation des horaires aux rythmes de vie des salariés, des familles (et maintenant des étudiants conduits au coeur de ville) est à revoir…

 

La bibliothèque, lieu de savoir, de culture, mais aussi de rencontres et d'échanges (présentation d'ouvrages, débats, lectures poétiques, expositions, soirées littéraires, éveils musicaux, création de contes, de dialogues théâtraux…) exige des locaux plus grands (celle de Perpignan ne peut plus être agrandie sur la place "font nova" puisque la fac s'y est installée) et un personnel plus important. Il faut aussi que la mairie ait un projet cohérent, pour la culture, l'aide aux jeunes, aux étudiants..!

 

Cependant avec la limitation des empois aidés et des difficultés pour rémunérer les employés le dimanche, l'horizon est noir. Il faut compter sur les bénévoles ! De toute manière, si on veut accueillir un afflux d'étudiants durant les périodes scolaires, il faudra réagir, sinon ces jeunes, conduits au centre-ville, partiront sous d'autres cieux ! 

Bien sûr, au lieu "d'ouvrir plus, on peut ouvrir mieux" : il faut réfléchir à la qualité de l'accueil, sonder les attentes des uns et des autres, publics divers, usagers venus de classes sociales très différentes, pauvres du quartier, immigrés de Saint-Jacques, bobos du centre bourgeois, intellos, collégiens…

 

A Perpignan, le directeur de la culture, qui est aussi responsable de la médiathèque centrale -mais n'oublions pas les bibliothèques de quartiers !-, répondra-t-il à ces interrogations..? La municipalité a-t-elle les moyens d'assurer une vie intellectuelle de qualité aux nouveaux étudiants du campus Mailly..?

 

JPB

 

- - -

Université en centre ville – 

Alors que dès le mois de septembre prochain, une partie de la faculté de droit va réaménager dans des locaux historiques de l’ancienne université, le prochain conseil municipal qui se tient le 30 juin prochain devrait soumettre au vote la deuxième tranche du retour des étudiants en coeur de ville.

 1500 juristes en herbe au campus Mailly à l’horizon 2019-2020
Un quartier totalement transformé, avec le bâtiment de la bourse du travail transformée en bibliothèque et un théâtre qui, du lundi au jeudi, se transformera en amphithéâtre pour les étudiants dès la première année de licence. Une dynamique qui avec, le Musée Rigaud pourrait durable changer le visage du centre-ville de Perpignan et de ce quartier en particulier.

 Rentrée 2017 = 500 étudiants de Masters précurseurs du campus Mailly
Après quelques interrogations des étudiants qui se sont formés en association pour parler d’une seule voix et défendre ce projet au mieux de toutes les parties, le transfert des étudiants de Master en droit et en Administration Economique et Sociale semble se dérouler de manière apaisée. La Fédération Campus Mailly se veut « une force de proposition » et « un interlocuteur partie prenante » pour anticiper les éventuels couacs ou problématiques qui pourraient découler de cette première phase.

 La Bourse du Travail – Place Rigaud
Selon l’encyclopédie participative Wikipédia, la Bourse du Travail fut inaugurée en 1903 et construite suivant le projet de l’architecte Léon Baille. Nées du syndicalisme révolutionnaire fin 19ème, les Bourses du Travail étaient à l’origine un bureau de placement des ouvriers, assuré par les syndicats. Le bâtiment perpignanais de « la Bourse du travail intègre la Bourse et un temple protestant plus ancien*Il s’agissait de revoir un édifice accolé au temple et de proposer un ensemble cohérent et institutionnel ». Ce bâtiment abrite aujourd’hui les locaux du syndicat CGT66

(C) Made in Perpignan, 28.6.2017

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens