Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 09:17
Emmanuel FAYE et Jordi FONT (Directeur Musée de l'Exil, La Jonquera) à l'Université de Gérone (photo J.P.Bonnel) - Enzo TRAVERSO dans le public - E. FAYE avec M. PARAIRE et JP.Bonnel - M. PARAIRE (Banyulsinfos)
Emmanuel FAYE et Jordi FONT (Directeur Musée de l'Exil, La Jonquera) à l'Université de Gérone (photo J.P.Bonnel) - Enzo TRAVERSO dans le public - E. FAYE avec M. PARAIRE et JP.Bonnel - M. PARAIRE (Banyulsinfos)
Emmanuel FAYE et Jordi FONT (Directeur Musée de l'Exil, La Jonquera) à l'Université de Gérone (photo J.P.Bonnel) - Enzo TRAVERSO dans le public - E. FAYE avec M. PARAIRE et JP.Bonnel - M. PARAIRE (Banyulsinfos)
Emmanuel FAYE et Jordi FONT (Directeur Musée de l'Exil, La Jonquera) à l'Université de Gérone (photo J.P.Bonnel) - Enzo TRAVERSO dans le public - E. FAYE avec M. PARAIRE et JP.Bonnel - M. PARAIRE (Banyulsinfos)

Emmanuel FAYE et Jordi FONT (Directeur Musée de l'Exil, La Jonquera) à l'Université de Gérone (photo J.P.Bonnel) - Enzo TRAVERSO dans le public - E. FAYE avec M. PARAIRE et JP.Bonnel - M. PARAIRE (Banyulsinfos)

***Colloque Walter BENJAMIN de Girona (Gérone - Udg, 29 septembre 2017) : Les intellectuels et les compromissions

(Faye, Traverso, Jordi Font, Mari Paz Balibrea, Ferran Gallego, Maximiliano Fuentes…)

 

    Heidegger et Hannah Arendt sous le scalpel d’Emmanuel Faye

 

 

A l’occasion du colloque international Walter Benjamin qui s’est déroulé à Gérone le 29 septembre, les membres de l’association « Walter Benjamin sans frontières » ont pu assister à la conférence d’un de nos plus éminents germanistes, le professeur Emmanuel Faye, auteur, notamment, de Heidegger, l’introduction du nazisme dans la philosophie (2005). Cet ouvrage qui a fait date en démontrant, par l’analyse des textes, la compromission idéologique et pratique totale du philosophe allemand Martin Heidegger, durant la période nazie (1933-1945), constitue un travail philologique et philosophique absolument remarquable.

 

Le thème de son intervention à l’université de Gérone, « De la Révolution conservatrice à la postmodernité, Heidegger et Arendt », abordait plus précisément la question du fond conservateur de la pensée d’Hannah Arendt, célèbre philosophe juive-allemande, auteur des Origines du totalitarisme et de Condition de l’homme moderne. S’interrogeant sur les liens complexes qui unissent ces deux penseurs - Hannah Arendt fut, avant-guerre, la disciple et la maîtresse de Heidegger -, le professeur Emmanuel Faye s’est également intéressé à la question de l’influence sous-terraine qui irrigue parfois la pensée dite de gauche, ou d’extrême gauche et qui puise ses références à l’extrême droite. Il a ainsi étudié en détail des penseurs du type de Carl Schmitt, théoricien, comme Heidegger, du nazisme, dont les distinctions conceptuelles (par exemple le rapport Ami/Ennemi, en politique) ont parfois été réintroduites dans le débat philosophico-politique, hors de toute référence, cependant, au contexte nazi qui avait pu donner naissance à leur élaboration.

 

Dans la mesure où Hannah Arendt, comme l’a rappelé le professeur Emmanuel Faye était à la fois une lectrice attentive de Heidegger et de Carl Schmitt, quid donc de cette influence sur la pensée d’une des icônes de la « gauche antitotalitaire » ? Sans aller jusqu’à parler d’un « fonds nazi » de la pensée d’Hannah Arendt, ce qui aurait, du fait de l’engagement politique de la célèbre philosophe, constitué une grave erreur de jugement, le professeur Faye, n’en a pas moins manqué de constater l’admiration conceptuelle constante qu’Hannah Arendt a pu témoigner à Heidegger, même et surtout après 1945. Il a notamment insisté sur le fait qu’elle n’hésitait pas à qualifier l’auteur d’Etre et Temps de « Roi secret de la pensée ». Il s’est également demandé si sa thèse sur la « banalité du mal » et sur Eichmann comme « non-penseur » ne participait pas d’un « dispositif bipolaire » tendant à opposer d’un côté Heidegger, le « Penseur », à Eichmann, le « Non-penseur » et si la conséquence de l’application des catégories heideggériennes à l’histoire contemporaine ne conduisait pas à perdre de vue la dimension intentionnelle du génocide juif par les nazis.

 

On sait, en effet, que Heidegger a élaboré, à travers sa célèbre « critique de la technique » et son concept de « Gestell » ou « dispositif », une thèse visant à assimiler la Shoah à une simple résultante de développement du « dispositif technique » déployé à l’échelle planétaire, ce déploiement aboutissant  à la « fabrication de cadavres », de façon mécanique, autrement dit aveugle. Or cette thèse, comme l’a justement fait remarquer le professeur Faye, fait perdre toute dimension d’intentionnalité aux crimes contre l’humanité perpétrés par les nazis, et tend, - en tout cas dans la pensée de Heidegger -, à dédouaner les criminels nazis de leur volonté d’extermination (Vernichtung). Si, comme le remarque Emmanuel Faye, tel n’est pas le but d’Hannah Arendt, cela n’en marque pas moins les limites des « emprunts conceptuels » à Heidegger ou à Schmitt, dans le cadre d’explications historiques même les mieux intentionnées du monde : les thèses arendtiennes sur la « banalité du mal », l’interchangeabilité des « victimes » et des « bourreaux » ou la non distinction entre « camps de concentration » et « camps d’extermination », apparaissant du point de vue historique, - dans la mesure où elles perdent de vue le caractère programmatique de l’extermination nazie - clairement fautives.

 

Une question néanmoins reste posée : dans quelle mesure la critique d’une icône de la « gauche antitotalitaire » peut être récupérée par la gauche antitotalitaire elle-même ? C’est, en effet, un des clichés de la pensée antitotalitaire, celle de Bernard-Henri Lévy et André Glucksmann en tête, que de nous expliquer, depuis quarante ans, avec force anathèmes, comment la pensée de la gauche révolutionnaire (celle de Marx, Proudhon, Lénine etc…) est à la source de tous les totalitarismes. N’est-ce pas à cette antienne qu’a cédé le professeur Emmanuel Faye lorsque, pour illustrer la thèse de la porosité de certaines pensées politique de gauche avec l’extrême droite, il a cité l’exemple de Maduro et de certains actes de répression commis au Venezuela, en relation avec le « Führerprinzip » de Heidegger ou la distinction « Ami/ Ennemi » de Carl Schmitt ? Pourtant, outre le fait que Maduro ne nous semble pas être un lecteur de ces deux auteurs, il nous parait clair qu’il n’y a pas dans l’action du gouvernement vénézuélien, malgré ses errements répressifs, de volonté de « Vernichtung » c’est-à-dire d’extermination, au sens nazi, heideggérien ou schmittien du terme. A l’exception de ce point, où nous divergeons, dans l’analyse, avec le professeur Faye, nous pouvons dire que nous avons assisté à une conférence d’une très haute tenue conceptuelle, dont nous n’avons d’ailleurs pas, ici, pu reproduire toute la richesse. Un exemple de conférence auquel nous aimerions assister plus souvent dans l’université française.

 

Michael Paraire pour l’association Walter Benjamin sans frontières

Partager cet article

Repost 0
Published by leblogabonnel - dans débat - polémique
commenter cet article

commentaires

carol 11/10/2017 12:44

Cela fait 8 mois maintenant que ça n'allait plus bien avec mon mari car je souffrais d'une maladie qui m'empêchait d'évoluer dans la vie et cette maladie nous faisais dépenser , 7 ans de mariage avec mon mari, du jour au lendemain comme par envoûtement mon mari demande le divorce. Sur internet je passais du temps à faire mes recherches pour me distraire donc il est arrivé un jour j'ai fait la connaissance d'un Voyant. Grâce a ce Voyant mes frères et soeurs, Mon mari est revenu du jour au lendemain exactement comme par enchantement, mon mari n'a rien compris depuis jusqu'à ce jour, il existe vraiment des choses dans la vie que nous ne pouvons jamais comprendre si on a pas essayé, j'ai repris mon travail et tout est rentré dans l'ordre. Il est un Spécialiste du retour rapide de l'être aimé. Si vous voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté ce Voyant peux le faire revenir dans 3 jours . Il va courir derrière vous . amour durable, problème d'enfant , chance au jeux, fidélité , maladie inconnue, même cas désespérés. Pas de fausses promesses , travail efficace et rapide.100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l'angoisse, pas de problème sans solution. Il est réputé pour trouver une solution à tous vos problème qui vous empêchent de dormir, même les cas désespérés

Je me permets de vous laisser sont contacte
CONTACT:tel:+229 61824284
viber:+229 61824284
whatssap:+229 6182424
mail:maitrefade@hotmail.com
site web:https://maitrefade.wixsite.com/retour-affection

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Articles Récents

Liens