Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2017 6 16 /12 /décembre /2017 09:12
Elisabeth EIDENBENZ et Esperanza (C) Fonds E.Eidenbenz, ville d'Elne

Elisabeth EIDENBENZ et Esperanza (C) Fonds E.Eidenbenz, ville d'Elne

  • MATERNITE : de MILLAS à ELNE - Matrimoine et patrimoine -  (article dans Le MONDE du  16 décembre 2017)

 

*Comme pour répondre à l'émotion causée par la tragédie de Millas

(mais sans les commisérations des politiciens désirant montrer qu'ils sont là, à l'écoute des citoyens...sans le déversoir pléthorique de bons sentiments par les simples "gens" des réseaux où l'on peut se défouler...),

 

le quotidien Le Monde publie un très bel article sur la Maternité d'Elne. L'historique précis est fait et les principaux protagonistes témoignent. D'abord, bien sûr, l'infirmière suisse, fondatrice de la maternité, arrivant d'Espagne en décembre 1939, où elle s'était portée volontaire aux côtés des Républicains...On rappelle que les bonnes soeurs de l'hôpital de Perpignan refusent d'accoucher les "Rouges"...Sale période fasciste, prolongée en France par l'inqualifiable régime de Vichy, aux ordres nazis !

 

La journaliste, envoyée spéciale à Elne, rend ensuite hommage à la municipalité dirigée par Nicolas Garcia, le communiste fils de Républicains espagnols : il a su réveiller cette mémoire enfouie et refusée par nombre d'habitants illibériens; il a su trouver des fonds, en particulier de la Generalitat de Catalunya afin de restaurer le lieu et créer un musée; aujourd'hui le succès est là !

On peut regretter que la municipalité actuelle, -la droite accédant à la mairie après une campagne indigne faisant croire que les communistes allaient installer une mosquée à Elne ! -ne poursuive pas le travail initié par Nicolas Garcia. Madame Garrigue, adjointe à la culture a une belle phrase, mais l'excuse semble avoir peu de poids :

"Nous avons plein de rêves pour ce lieu, mais notre ville est pauvre."

Méditons cet article ! Visitons la Maternité ! Lisons aussi le livre de l'ami Serge Barba, responsable de l'association des Descendants et Amis de la Maternité d'Elne (DAME), né dans ce lieu mêlé d'histoire et d'émotion...

 

JPBonnel

 

**ARTICLE SÉLECTIONNÉ DANS LA MATINALE DU 14/12/2017

Le château d’En Bardou, une maternité qui hébergeait les réfugiées de la guerre d’Espagne

Dans les Pyrénées-Orientales, ce petit château transformé en musée attire des dizaines de milliers de visiteurs, dont beaucoup de Catalans.

LE MONDE | 15.12.2017 à 05h00 • Mis à jour le 15.12.2017 à 16h02 |

Par Sylvia Zappi

 

Cachée derrière une haie de lauriers et de cyprès, la bâtisse aux tons roses se distingue à peine. Avec son architecture art nouveau et sa coupole de verre, le château d’En Bardou surprend au milieu des champs d’artichauts et de salades, posé en lisière d’Elne, comme s’il était resté en marge de son histoire.

C’est dans ce bourg des Pyrénées-Orientales qu’entre 1939 et 1944 furent mis au monde des centaines de bébés de réfugiées de la guerre d’Espagne ou de mères juives enfermées dans les camps voisins. Un épisode historique redécouvert il y a à peine dix ans et qui connaît, depuis, un rayonnement incroyable en Catalogne.

Cette maternité si particulière est aujourd’hui un musée de campagne. Quelques panneaux défraîchis détaillent son destin dans une Europe en pleine tourmente. Des photos passées tentent de raconter la vie quotidienne de la bâtisse à cette époque troublée, quand elle avait été transformée en sanctuaire par une poignée de femmes.

Surmonter le froid, la faim, les épidémies

Ici, trois berceaux avec leur linge blanc, là une valise en carton, une pauvre couverture. A l’entrée, une bâche fait office de stèle où sont égrainés les 597 prénoms et dates de naissance des enfants accueillis autrefois entre ces murs. Dans une salle attenante, les visiteurs peuvent entendre les derniers mots de la fondatrice, Elisabeth Eidenbenz (1913-2011). C’est tout ce qui reste pour évoquer l’œuvre de cette institutrice suisse, devenue une pionnière de l’humanitaire.

En ces jours de décembre 1939, Elisabeth Eidenbenz arrive d’Espagne, où elle s’était portée volontaire aux côtés des républicains pour le compte du Secours suisse aux enfants – une organisation pacifiste protestante. Elle a 26 ans et aucune expérience médicale, si ce n’est celle acquise sur le tas à Madrid et à Valence. Avec ses tresses brunes nouées autour de la tête, elle a l’air d’une gamine.

 

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/histoire/article/2017/12/15/les-berceaux-de-la-retirada_5229937_4655323.html#kZccMGxqX7J7L9AY.99

 

 

Maternité suisse d'Elne 

 

Musée d'histoire locale à Elne, France

Le château d'en Bardou, ou maternité suisse d'Elne, est un château situé à Elne, dans le département français des Pyrénées-Orientales. Wikipédia

 

 

Création : 1939

Téléphone : 04 68 95 89 03

Adresse : 500F Route de Bages - Route de Montescot, 66200 Elne

Horaires : Ouvert aujourd'hui · 09:30–12:30, 14:00–18:00 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Merci pour toutes ces informations documentées sur Elne qui permettent de changer d'air pendant le confinement :)
Répondre

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens