Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 09:39
Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié -  Camelia Otero à la biennale de  SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -
Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié -  Camelia Otero à la biennale de  SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -
Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié -  Camelia Otero à la biennale de  SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -
Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié -  Camelia Otero à la biennale de  SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -
Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié -  Camelia Otero à la biennale de  SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -
Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié -  Camelia Otero à la biennale de  SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -
Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié -  Camelia Otero à la biennale de  SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -

Camelia OTERO - (C) Galerie Yves Fournié - Camelia Otero à la biennale de SKOPJE (Macédoine) et pavillon à Venise -

Un nouveau visage artistique pour Perpignan en 2018/2019

 

Après l'agrandissement du musée Rigaud, la municipalité veut amortir le traumatisme désastreux causé par la suppression de l'Ecole d'art et du Centre d'art contemporain WB, tout en rentrant dans ses sous. Ainsi, l'initiative de la Fondation OSTEN -s'installer à Perpignan après rénovation à grands frais (2 millions d'euros..?) des anciens Beaux-Arts pour y créer des expos, résidences et ateliers d'artistes, peut apporter du dynamisme et instituer une halte bienvenue dans cette "avenue culturelle" reliant le Conservatoire à la Fac de droit, en passant par l'art contemporain (Osten), le musée des Beaux-Arts (dans lequel on incorpore en ce moment et de façon inopportune des monstrations d'artistes contemporains…), et la médiathèque.

 

Après un moment d'hésitation, l'adjoint à la culture se montrant frileux à l'égard d'artistes peu conventionnels mais remplis d'imagination, tels que Camélia OTERO ou Alain GELIS, et redoutant l'emprise d'une "mafia" sur Perpignan, avec l'arrivée de Macédoniens, la mairie est désormais enthousiaste, M. Jean-Marc PUJOL, en particulier, remerciant Camélia pour son rôle d'intermédiaire.

 

Camélia Otero, que je connais depuis des années, est passée par des phases difficiles, deuils familiaux, échecs commerciaux, s'installant rue Saint-Jean, puis rue de la Fusterie….

 

Cependant sa volonté, son dynamisme, sa connaissance des valeurs artistiques - Kandinsky apportant la spiritualité, le groupe COBRA invitant à l'enthousiasme, à la vérité, à la sincérité de la peinture- et son refus du réalisme ancien ou du pléthorique "Support-Surfaces" faisant la loi depuis des décennies en Languedoc-Roussillon, ou l'abstrait facile continué mille fois et financé par les autorités locales (Loste, Capdeville, Cosme Estève) - font qu'elle poursuit son chemin et atteint la reconnaissance.

 

Primée en Macédoine par OSTEN (voir photos et textes ci-dessous), elle apporte à Perpignan un souffle nouveau, au 35 Quai Vauban, naguère proposée par l'ancien maire J.P. Alduy pour tenter d'insérer la jeunesse désoeuvrée-  avec sa galerie lumineuse, colorée, marquée par les gestes bariolés d'un Warhol ou d'un Basquiat. 

 

L'avocat Yves Fournié agit là en mécène inspiré. On souhaite longue vie à ce lieu ouvert sur le soleil et la promenade de la Basse, moment d'arrêt pictural et de liberté, enserré dans une suite banale de commerces de bouche et de mode…

 

Quant à la Belle Otero, en partance pour Londres, Venise et Skopje, vous la retrouverez bientôt, pour un dialogue fécond, naturel et créatif : une femme de caractère, une voix sans concession qui se bat pour l'altruisme et la solidarité...

 

JPBonnel

- - -

 

Camelia Otero

Camelia Otero recherche dans les formes artistiques les moins contaminées par les normes et les conventions, les signes des expressions primitives qui, pour elle, sont au plus près de la nature de l'individu, de son psychisme et d'un subconscient au plus proche de son authenticité profonde.

Basée sur une réflexion politique engendrée par une analyse révolutionnaire de la société, et contre toute spécialisation de l'art, son œuvre s'oppose à tout formalisme stylistique ou esthétique. S’inscrivant dans la continuité de l'expressionisme abstrait aussi défini par le terme d'Action painting, Camelia Otero tend à ébranler les règles rigides classiques de l’Art. Favorisant l’intention, le jet instinctif et l’expérimentation plutôt que la recherche technique d’une forme esthétique parfaite, l’art doit pour elle être spontané, fulgurant et expérimental.

 

(C) Galerie Y. Fournié, 35 quai Vauban, Perpignan - 06 60 59 64 76 - contact@gallery-yves-fournie.fr

 

 

Âge … celui qui lui reste à vivre.

Lieu géographique … le lieu où je suis.

Punk avant les Sex-pistols, anti-conventionnelle par choix libertaire, et parce qu‘elle sait qu’un mensonge répété trois fois devient une vérité, cet électron libre, boulimique de créations artistiques tous supports, et pluri(in)disciplinée, s’est exprimé pendant 35 ans avec des fresques, bas-reliefs, paravents peints, tapisseries d’ameublement et pièces uniques pour la mode, tout en conservant en ligne directrice une production de peintures.

Ses créations s’inscrivent dans la fulgurance du XXIème siècle, que seul l’art brut permet d’exprimer.

Chaque début de siècle commence par un questionnement artistique. L’art brut sera le véhicule du XXIème siècle, en ce qu’il offre une déstructuration et une recomposition graphique libératrice de tout et son contraire.

« Il faut savoir porter le deuil avant de prétendre à une renaissance » nous dit Camélia.

Dans cette gestation apparaitra l’Art du XXIème siècle, « Il faut du temps pour être jeune ! …»

« Les nouveaux analphabètes d’aujourd’hui seront ceux qui ne savent pas désapprendre pour réapprendre. Ce n’est que là, que l’aventure d’une supposée renaissance prendra forme. L’art sauvera le monde ! Rendez vous avec l’altruisme. Le départ du XXIème siècle ne peut que découler d’un retour aux sources. Il permet de se confronter au désordre biologique actuel.
On a tout et on a rien, on vit dans l’absence. L’art n’est que l’audace de conjuguer le mouvement et le statique, aboutissant à la forme aérienne raisonnant avec tout »
C.Otero

Considérant le spirituel comme interrupteur de toutes œuvres, elle improvise la communication in situ.

Outre son sens terminologique, la fulgurance devient chez elle un mouvement artistique à part entière dont elle peut devenir le fer de lance. L’immédiateté de ses créations n’est là que pour affirmer le retour à la conscience du Tout. « Out » les styles, chez elle, « l’Art est le STYLE de l’essence de l’origine de la vie » , le retour à la source la plus intime de notre sincérité.

 

Camélia OTERO est l’artiste majeure du XXIème siècle :
Elle tire ses forces de ses pères et maîtres (Picasso, Chagall, Kandinsky, Miro …) et les dépasse en offrant dans ses œuvres, des constructions intellectuelles sous-jacentes (qu’elle nie car elle veut son art fulgurant et accessible à tous) qui réactualisent les problématiques ontologiques de l’homme.

Son message est l’altruisme :
Nul n’est besoin de rappeler ce qu’il est, mais sa comparaison avec l’humanisme, est fondamentale pour en comprendre sa nuance et sa puissance, surtout s’il est exprimé par une individualité qui n’émane pas d’une civilisation humaniste.

L ’humanisme tire ses racines du christianisme en ce qu’il est la transpiration philosophique des principes contenus dans les Évangiles (hors Saint Paul) et dans le message christique. La morale, quant à elle, est la transpiration laïque des principes contenus dans la religion.

L’humanisme tisse un lien invisible entre les hommes, qui fait de l’Autre, la substance ontologique de mon être (ontologique = qui se rapporte à l’être en tant qu’être, à son principe, ou à son essence).

Je n’existe que parce que cet Autre (individu) essentiel, accessible, existe, et qu’il donne sens à ma vie, en me permettant de me définir par rapport à lui même.  Ainsi, l’existence de cet Autre atteint ma propre humanité, en composant un tout dont l’Homme devient le centre.

 

Or, notre mode de vie, de pensée actuel, les conflits que nous intériorisons, et ceux extérieurs portés par les événements nationaux et internationaux, nous poussent chaque jour un peu plus dans nos retranchements, nous faisant oublier nos propres métamorphoses passées et nos questionnements, nous enfermant un peu plus chacun, dans nos communautarismes, nos pré-carrés, cassant le lien invisible qui nous relie.

L’Autre, engoncé dans son univers, n’est plus accessible à mon humanité. Il la refuse, me voit comme une identité lambda, loin de la sienne propre parce qu’elle n’est pas reliée au même substrat.

Le message Otérien d’altruisme nous propose une réponse :
L’altruisme se distingue de l’humanisme en ce qu’il n’a pas besoin de cet Autre, pour s’exprimer. Même s’il est dirigé vers lui, il est un élan détaché de l’autre, qui peut s’adresser, tant aux hommes qu’à la nature.

Le mot « altruisme » dépasse le « aimer l’autre ». Il est plus large en ce qu’il est une expression d’amour émanant de soi, sans attendre quelques réponses de l’autre qui, par son existence, de fait, impose sa spécificité existentielle.

La démarche Otérienne d’altruisme est un message universel qu’elle propose à l’humanité et qui devient sa réponse au XXIème siècle.

L’altruisme émane de soi :
Il s’agit de le retrouver dans sans son for intérieur. C’est la raison pour laquelle un des symboles récurrents de la créatrice est ce « real milk », ce symbole Otérien du lait maternel, pur, qui nous a abreuvé à un âge où l’enfant n’avait pas encore été perverti par notre société ou par la convoitise de la vie. C’est ce « real milk » qu’elle nous propose de « retêter » pour reprendre son expression, afin que nous effectuions la métempsychose de notre propre âme, c’est-à-dire une transmigration de notre moi actuel vers notre moi d’enfant.

Là est son message, et il revêt une dimension prophétique en ce début de XXième siècle.

Désapprendre pour réapprendre, retrouver notre pureté originelle pour renaître.

C’est ce qu’elle a fait dans sa démarche artistique, en revisitant ses Maîtres pour ensuite les dépasser. Sa fulgurance prend naissance dans son for intérieur et jaillit sans présupposition, sans volonté d’exprimer telle ou telle pensée.

Et pourtant,  son œuvre est là, créée ex nihilo, laissant au travers de ses codes symboliques, apparaitre les thématiques ontologiques.

Dès que nous rentrons dans la compréhension symbolique de ses créations fulgurantes, ses œuvres nous deviennent, non plus aimées, mais totalement nécessaires, vitales.

Camélia OTERO, c’est la fulgurance, celle qu’elle porte en elle, qui dépasse l’art, et qui se double chez elle, d’une démarche initiatique. C’est en cela qu’elle est une artiste majeure de ce début du XXI ème siècle. Son univers nous propose sa vision, son message pour le siècle à venir ; celui de l’altruisme..

L’expression de création fulgurante est le fait Vassily Kandinsky, qui s’en servait pour conseiller à sa compagne, Gabriele Münter. Cette manière de créer exige de laisser le trait du dessin s’exprimer sans trop le retoucher pour que ces premiers coups de crayon ne s’embourgeoisent pas de sophistication qui pourraient tronquer l’énergie initiale.

C’est cette manière de créer qui caractérise la production de Camélia OTERO, sauf qu’elle va au-delà, en en faisant une expression artistique à part entière, qui livre une dimension thématique non prédéfinie à sa création.

Le thème, le message jaillit dans son expression universelle. Elle n’a aucunement besoin du songe, de la dimension onirique pour l’exprimer. Ses codes sont là, tout est symbolique, intellectuel, voire philosophique.

Ainsi, son message d’altruisme, s’il peut nous paraitre superfaitatoire, nous qui sommes imprégnés d’humanisme, devient le point de jonction de l’humanité si ce message, cette démarche est adoptée, exprimée par ces autres existences, qui ne sont pas dans le même temps historique que nous, qui ne sont pas dans le même univers civilisationnel, dont leur Histoire n’a pas fait l’humanisme, sien.

 

Ses créations ont été primées par la très prestigieuse fondation internationale OSTEN, lors de sa biennale internationale d’art 2016 où elle reçut deux prix.

Le 1er Prix de la FONDATION OSTEN parmi 800 participants internationaux et le Prix du JURY INTERNATIONAL, elle expose :

  • Un Portfolio au PAVILLON VENISE de la biennale d’art contemporain 2017 de Venise,
  • Un autre Portfolio classé à l’institut français des balkans,
  • Un 3ème Portfolio classé musée OSTEN héritage mondial du dessin,
  • Un 4ème en duo avec l’artiste LAZESKA pour le jumelage France-Macedoine.

Ce prix international consacre son immense talent et donne une dimension internationale à sa carrière, à laquelle elle peut aujourd’hui se consacrer pleinement.

Osten pavillon à Venise, organise une biennalede dessins (2012, 2014, 2016, 2018) 

 

ARTISTES DE LA BIENNALE D'OSTEN du DESSIN Skopje 2016

 

galerie d'art à SKOPJE (8 Udama Brigada 2), Macedoine 389 2 321 3665

 

OSTEN est une marque reconnaissable dans le domaine de l'art, de la pensée émancipée et de la création libérée depuis 1945; Grand admirateur d'art et collectionneur d'art passionné, à travers la World Gallery of Cartoons et la World Gallery of Drawing, OSTEN fait place aux artistes du monde entier. 

Nous accordons beaucoup d'attention aux nouvelles tendances et aux jeunes artistes émergents, mais nous décernons également le Prix Grand Prix pour la Vie à ceux qui ont déjà le mieux développé leur créativité sur papier. Nous sommes conscients que le temps est important et que le futur est maintenant, c'est pourquoi nous rendons hommage à ceux qui conçoivent le patrimoine culturel collectif en accordant le Prix du patrimoine culturel mondial. 

Nous respectons le style de l'artiste et sa performance artistique, puisque chacun porte des caractéristiques exclusives. Nous apprécions également le thème choisi par l'artiste, puisque chacun porte sa muse unique. La fantaisie est approuvée, le futurisme est envisagé, l'innovation est respectée et par conséquent nous accordons des prix spéciaux pour chaque pièce du puzzle dans un chef-d'œuvre individuel. Nous reconnaissons les artistes et partageons leur travail avec le public. Parfois, les artistes donnent l'occasion, parfois nous inventons l'occasion, mais toujours nous découvrons de nouveaux contenus dans les œuvres des anciens maîtres, se rapportant à leur propulsé dans l'éther de divers temps et diverses parties du monde. 

 

Si vous vous considérez comme un admirateur de l'art, du dessin animé, du papier, de la vie ou du moins vous vous posez des questions, alors vous êtes invités à nous rejoindre dans notre galerie inspirante, car nous sommes OSTEN - art sur papier.

 

Galerie mondiale des dessins

 

La World Gallery of Drawing s'inspire de la tradition des 40 ans de la World Gallery of Cartoons et représente une extension naturelle du domaine d'OSTEN en se consacrant à la promotion du dessin et des arts graphiques.

 

La World Gallery of Drawing est l'unique événement de ce type en Macédoine qui suit les tendances contemporaines dans le domaine des arts visuels et est un développement rapide continuellement amélioré par de nouveaux contenus dans l'art sur papier. Envisagée comme un événement biennal, la Biennale des artistes primés se déroule entre les années de la World Gallery of Drawing, continuant d'accorder des prix à l'artiste, stimulant ainsi leur production ultérieure. Dans le cadre du prix GOLDEN OSTEN, décerné à chaque événement World Gallery of Drawing, une résidence en Macédoine est prévue pour les lauréats de ce prix.

 

Les œuvres d'art réalisées lors du séjour des artistes dans le cadre du programme d'art en résidence GOLDEN OSTEN, ainsi que les œuvres d'art de chaque édition de la World Gallery of Drawing, seront considérées comme le trésor national et une partie de la collection du Museum of Drawing . Le Museum of Drawing est l'un des projets les plus récents et les plus ambitieux d'OSTEN - art sur papier. Nous considérons notre engagement à dessiner et à nourrir quelque chose de fondamental, élémentaire et essentiel pour être notre plus grande contribution au développement de l'art.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens