Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2018 2 30 /01 /janvier /2018 06:19
Pour mémoire, la Retirada - Banyuls : café philo sur le thème de « la connaissance de soi par la drogue »
Pour mémoire, la Retirada - Banyuls : café philo sur le thème de « la connaissance de soi par la drogue »
Pour mémoire, la Retirada - Banyuls : café philo sur le thème de « la connaissance de soi par la drogue »
Pour mémoire, la Retirada - Banyuls : café philo sur le thème de « la connaissance de soi par la drogue »
Pour mémoire, la Retirada - Banyuls : café philo sur le thème de « la connaissance de soi par la drogue »

L’Association Walter Benjamin propose un café philo sur le thème de « la connaissance de soi par la drogue », avec le récit des expériences du philosophe, par André ROGER, psychanalyste.

 

Vendredi 2 février, à partir de 18h158, salle Novelty, Banyuls, (entrée libre et gratuite).

 

"L’ivresse gagne en clarté", selon Walter Benjamin.

 

Les premiers protocoles expérimentaux avec le haschich, Walter Benjamin les observe et les décrit dès 1927, à Berlin, avec les psychiatres Friz Frankel et Ernst Joêl. 

 

Jusqu’en 1934, il consignera avec précision de nouvelles observations sous l’emprise du hachich et occasionnellement de la mescaline ou de l’opium, à Marseille et à Ibiza.

 

Ces considérations subtiles indiquent "des rapports étroits entre ivresse et savoir : l’un nourrit l’autre et réciproquement». C’est "Une illumination profane d’inspiration matérialiste et anthropologique », à laquelle peuvent servir de propédeutiques, le hashich, l’opium ou toute autre ivresse du même genre, selon Walter Benjamin.

 

*Contact : 06 31 69 09 32

 

MEMOIRE La Retirada

 

*Voici le programme des journées de FFREEE pour "los Camnos de la Retirada" 2018, en théorie vous trouverez toutes les informations nécessaires pour vous organiser avec toutefois un oubli (et oui) : à Port Vendres, le  vendredi 2 février 2018, un hommage sera rendu sur la stèle dédiée aux Républicains Espagnols morts sur cette commune à 17 h.

Merci de votre indulgence.

Il y a, pour celles et ceux qui souhaitent en profiter, un bus (5 euros/personne) au départ d'Argelès Sur Mer à l'espace Jean Carrère pour se rendre sur le lieu de la marche à Saint Laurent de Cerdan 8 h du matin et qui nous ramènera à l'espace Jean Carrère à midi. Si cela vous intéresse, il vous suffit de me le dire par mail ou téléphone.

 

Bien amicalement  

Pour FFREEE

Emita

 

Port-Vendres se souvient : La Retirada

Du 2 au 5 février : hommages, exposition, 

Projection du film « Les enfants volés d’Espagne »

 

Vendredi 2 février :

Hommage à la stèle du cimetière à 17h 

Visite de l'exposition au centre culturel vers 17h30

Projection du film « Les enfants volés d’Espagne » à 18h au Vauban

Apéritif de clôture au centre culturel à 19h 

Exposition au Centre Culturel :

Du 2 au 5 février 

Horaires 10h/12h – 14h30/17h

 

Film « Les enfants volés d’Espagne »

Un film de Sandrine Mercier et Juan Gordillo Hidalgo

 

Synopsis : en Espagne, des milliers d’enfants ont été volés, déracinés entre 1939 et 1996. L’enfant déclaré mort-né à la naissance était en réalité vendu à une autre famille.

 

Derrière ce commerce juteux, se cachaient des médecins, mais aussi des curés et des religieuses.  Aujourd’hui, les bébés sont adultes et veulent savoir. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Les gens se cherchent.

 

Pour retrouver leurs proches, ils doivent fouiller le passé. Mais les cliniques et les hôpitaux gardent leurs archives bien cachées. L’Etat fait la sourde oreille, la justice traîne les pieds.

 

Toutes ces victimes ont donc décidé de mener leur enquête, seules. Elles sont parties à la rencontre des témoins de l’époque, à la recherche des « coupables » et à la découverte du modus operandi.

 

Paroles de réalisateurs, Juan Gordillo Hidalgo et Sandrine Mercier

Nous avons eu connaissance de cette histoire, à travers les journaux espagnols, jusqu'à ce que nous rencontrions les victimes pour un reportage d'actualité. Nous avons été touchés par leur souffrance, leur envie de parler, de savoir, d'être écoutés. Quand on parle de l’affaire des bébés volés en Espagne, on s’imagine qu’il faut se plonger dans l’Histoire, dans le franquisme et dans les images en noir et blanc. 

 

Or, les victimes sont toujours vivantes, certaines ont à peine 30 ans… et d’autres ne savent toujours pas aujourd'hui, qu’elles ont été volées. Cette histoire nous l'avons racontée à nos familles, à nos amis, à des collègues. Mais ce n'était pas suffisant, à chaque fois, nous entendions "mais c'est incroyable, on ne connait pas cette histoire en France." Alors nous avons voulu écrire une part de cette histoire manquante de l'Histoire espagnole. Il nous fallait entreprendre un récit, une enquête, un vrai processus documentaire où nous allions avoir nous aussi à trouver notre place.

 

Pour mémoire, la Retirada : 

La retirada, bref aperçu historique

 

La retirada signifie retraite ou exil en espagnol. Elle évoque l’exode des réfugiés espagnols de la guerre civile. Retour sur cette période douloureuse de l’histoire d’Espagne.

 

Le déclenchement : en 1936, avec l’appui d’Hitler et de Mussolini, le général Franco renverse la république espagnole et s’empare du pouvoir. Dès lors, une guerre civile sanglante éclate. Elle dure 3 ans. Les civils forment la résistance et combattent la dictature et le fascisme. 

 

Le chemin de l’exil : le 26 janvier 1339, Barcelone tombe aux mains des nationalistes. Dès la chute de la capitale catalane, c’est la chronique d’une mort annoncée pour l’armée républicaine. Franco s’empare de Barcelone et proclame la fin de la guerre civile. Ce sont les prémices de l’exil. Près de 500 000 espagnols, civils et militaires, sous la pression de l’armée franquiste, traversent la frontière. Ils seront internés dans les camps régionaux comme ceux d’Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien, Le Barcarès, Bram, Agde…

 

**Subject: NUEVO DESTINO DE LA EXPOSICIÓN "ENTRE ESPAÑA Y RUSIA. RECUPERANDO LA HISTORIA DE LOS NIÑOS DE LA GUERRA" - AHPGU 6/02/2018

To: "S. Rusia" <entreespanayrusia@gmail.com>

 

***Estimados compañeros y compañeras:

 

Una vez más nos ponemos en contacto con vosotros/as para haceros partícipes de un nuevo destino de nuestra exposición itinerante “Entre España y Rusia. Recuperando la historia de los Niños de la Guerra”. Tras su paso por Alcalá de Henares, Salamanca, Murcia, Segovia, Madrid, Santander, Sevilla, Oliva (Valencia), Las Palmas de la Gran Canaria, Argelés-sur-Mer, Perpignan, Elne, La Junquera (Girona) y Terrassa (Barcelona) la muestra continúa su periplo y llega ahora a Guadalajara.

 

Con la presente comunicación queremos invitaros a la inauguración que tendrá lugar el martes 6 de febrero de 2018 en el Archivo Histórico Provincial de Guadalajara (C/ Julián Besteiro, 1 y 3, 19071, Guadalajara), donde permanecerá expuesta hasta el 10 de abril de 2018, en horario de 9 a 14 h. de lunes a viernes y de 16:30 a 19:30 h. los martes y jueves.

 

Con motivo del paso de la exposición por este nuevo destino se celebrarán diversos actos. El 6 de febrero a las 19 h., tendrá lugar el acto inaugural con las conferencias de Verónica Sierra Blas y Alicia Alted Vigil, además del recital de Canciones rusas de Elena Nikonorova. El 6 de marzo a las 19 h. habrá una mesa redonda con testimonios de “Niños/as” de Guadalajara, y el 20 de marzo a las 19 h. se proyectará el documental El último maestro ruso (2016)presentado por Anaís Berdié (directora y guionista) y Ángel Gutiérrez (protagonista y “Niño de Rusia”). Finalmente, el 10 de abril a las 19 h.  tendrá lugar el acto de clausura con la conferencia de Josefina Cuesta Bustillo y el testimonio de Araceli Ruiz (“Niña de Rusia”).

 

Como novedad, la muestra irá acompañada de documentación inédita procedente del Archivo Histórico Provincial de Guadalajara sobre los niños/as evacuados de Guadalajara. Además, se realizarán visitas guiadas junto con actividades escolares.

 

En el documento adjunto os hacemos llegar el cartel y el folleto, donde podéis encontrar toda la información relativa tanto a la exposición como a las actividades que tendrán lugar en el marco de la misma.

 

Os rogamos que le deis la máxima difusión posible a este evento.

 

Un cordial saludo,

 

Verónica Sierra Blas

Directora Científica           

 

Elena Fernández Gómez             

Érika Fernández Macías

Coordinadoras de la exposición

 

****

 

 

DATES : Jeudi 15 février

TITRE :

Vos jeudis au théâtre

DESCRIPTIF : “ Federico(s)” de Filip Forgeau par la compagnie Création éphémère. Mise en scène

 de Philippe Falhaut, avec Kevin Perez.

Spectacle autour de la guerre d’Espagne.

Il a tout à la fois 30 ans, 60 ans et 90 ans. Il est tout à la fois le fils, le petit-fils, le

 père et le grand-père. Né trois fois dans le même siècle. Trois naissances pour forger une même mémoire. Celle de ceux que l’on a exilés, déportés, refoulés, abandonnés, assassinés.

Federico c'est la somme de trois naissances, de trois hommes, de trois être venus au monde dans

 la fureur et dans les cris d’un siècle plus turbulent que les enfants auxquels il a donné naissance.

ORGANISATEUR : Amis de la médiathèque

CONTACT : Michelle Andréani - 06 61 75 05 35

PUBLIC : Tout public

TARIF : 6 euros (adhérents), 12 euros (non adhérents), gratuit jusqu’à 15 ans

HORAIRES/ LIEU : 20h30 au cinéma Jaurès

 

Site internet (et dossier téléchargeables) :

http://www.creation-ephemere.com/creation-ephemere--federico-s.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens