Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2018 6 28 /07 /juillet /2018 09:20
Le dernier ilot détruit à Sant-Jaume : le paradis ! (photos de Jean-Pierre Bonnel)
Le dernier ilot détruit à Sant-Jaume : le paradis ! (photos de Jean-Pierre Bonnel)

Le dernier ilot détruit à Sant-Jaume : le paradis ! (photos de Jean-Pierre Bonnel)

COMMUNAUTE gitane : l'insurrection qui vient !

 

Vendredi 27 juillet 2018, Place du Puig, quartier Saint-Jacques de Perpignan : en direct sur Facebook et réseaux sociaux : textes accompagnant les photos

 

Jean-pierre Bonnel Surtout ces maisons ne sont pas aux normes européennes. Donc "insalubres", à détruire; les propriétaires sont expropriés...Et les locataires chassés, non relogés, sauf copinage et si vous travaillez pour la mairie : témoignage d'un Gitan ce matin, relogé avenue Leclerc, puis délogé par la mairie...

 

Surtout un manque de dialogue... Le maire est détesté. La consigne pour les prochaines municipales, c'est de voter RN (ex-FN) donc pour Louis Aliot...ou d'interdire le vote à ceux qui refusent...Par la force, l'intimidation, les barrages devant les lieux de vote... Dans le désespoir, on fait fi de la loi...

 

Attention, car des jeunes Gitans, avec des Maghrebins (!) voulaient déjà mettre le feu, à la nouvelle faculté de droit, toute proche. M. Gimenez, chef de la communauté, les a calmés, pour l'instant, mais ça couve... Les anciens Gitans, mesurés, n'agissent pas car menacés et dépendant de la mairie pour les emplois (des fils, cousins...): chantage, peur, menaces, pressions en tous genres...

 

L'Etat, les architectes des bâtiments de France, localement et en France (venue du sénateur Yves DAUGE à Perpignan, il y a quelques mois, qui a donné le feu vert pour les destructions. Le coup de gueule de Stéphane BERN n'y fera rien : ami de Macron et donc partisan du projet ELAN qui recule face aux questions de protection de la nature, du littoral, de patrimoine, de secteur sauvegardé, etc...)…ont lâché la population de ce quartier: le secteur sauvegardé a été rétréci, et la mairie profite de la manne du gouvernement actuel pour détruire au lieu de rénover et de préparer une reconstruction dans l'esprit de l'architecture catalane…

 

Nettoyer, dégager !!??? Le même sort attend les 63 familles de l'ancienne caserne, si belle, avec ses arcades...La mairie a l'intention d'y installer des bureaux administratifs...

 

photo : M. GIMENEZ, chemise rose, neveu du " patron" de la communauté. Beaucoup de jeunes gitans très remontés contre la mairie.

 

à suivre. JPB

 

Paris/ Club des Maires :

intervention d’Olivier Amiel « sur la prise en compte des difficultés sécuritaires dans les quartiers prioritaires »

 

 

Représentant Jean-Marc PUJOL au Club des Maires de la Rénovation Urbaine, Olivier AMIEL, adjoint au maire de Perpignan, est intervenu lors de la rencontre, mercredi 18 juillet dernier (2018), à Paris, en présence d’Olivier KLEIN, président de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU).

La rencontre a été l’occasion pour Olivier AMIEL d’interpeler les représentants de l’ANRU et les parlementaires présents sur deux sujets : le calendrier du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPNRU) et la prise en compte des difficultés sécuritaires dans les quartiers prioritaires.

 

Concernant l’urgence urbaine et humaine à intervenir dans les quartiers prioritaires compte tenu de l’attente de la population depuis le début de la concertation en 2014, il a été rappelé par le Directeur Général de l’ANRU Nicolas GRIVEL que l’agence doit terminer les paiements du premier programme avant d’entamer le paiement des nouveaux projets. Il a également confirmé que l’attente des financements et notamment du doublement du programme avec 5 milliards supplémentaires, a effectivement retardé le début des travaux, mais que désormais nous allions passer à la phase opérationnelle. Le projet de Perpignan étant passé en Comité d’engagement en mai dernier, les premières opérations devraient très rapidement voir le jour dans les trois quartiers concernés du Centre historique, du Vernet, et du Champ-de-Mars.

 

L’adjoint au maire de Perpignan a également insisté sur les problèmes de sécurité dans les quartiers concernés par le renouvellement urbain : « Il est nécessaire que l’Etat prenne la mesure des difficultés dans les quartiers prioritaires afin de ne pas réitérer les erreurs du passé avec des interventions lourdes et coûteuses sur les logements et les équipements publics qui ne servent à rien si quelques délinquants continuent de pourrir la vie des habitants ».

 

Olivier AMIEL a ainsi obtenu que le Club des Maires de la Rénovation Urbaine écrive prochainement un courrier au président de la République et au ministre de l’Intérieur « afin de les alerter sur le préalable nécessaire d’un retour du droit commun en matière de sécurité (mais également d’éducation et d’emploi) dans les quartiers, afin que les investissements en matière de renouvellement urbain soient réellement efficaces ».

 

© Ouillade - Juil 18, 2018

 réunion du Club des Maires de la Rénovation Urbaine du 18 juillet 2018 à Paris.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens