Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 07:30
VASI pour l'image -
VASI pour l'image -

VASI pour l'image -

  • LES CONNERIES des opposants au responsable de "Visa pour l'image"
  •  
  • LEROY des CONS !
  •  
  • IN, OFF, OUF, OUT…VISA, VASI, ZIVEPA…
  • 6 minutes  d'images commentées en soirée pour la CATALOGNE ! Comme pour GAZA et il trouve que c'est beaucoup...

 

  • Jean-François Leroy ce mardi matin à Perpignan répond à tous ceux qui l'ont critiqué et ont proposé des expositions parallèles pour montrer les événements de Catalogne (violences lors du vote pour le référendum).
  •  
  • Le responsable de Visa pour l'image a sorti ses meilleurs arguments : des conneries ! Les Catalans sont donc des cons, nous sommes des cons !
  •  
  • Voilà de la belle parole de journaliste… J'utilise donc le même vocabulaire !!! Faut se mettre au niveau du débatteur, face à la foule des bénis-oui-oui !!

 

Il aurait pu inviter à une conférence de presse ou à un dialogue tous ses opposants politiques, blogueurs… et leur expliquer sa démarche. Mais ce serait de la démocratie, beh !

Mais il est trop fier pour se rabaisser à parler à ces ploucs de province !

Il est plus facile de parler sans être critiqué par des représentants politiques (l'ancien socialiste Cresta qu'on a casé dans des placards dorés, le maire absorbé dans une lecture, le silence du responsable culturel) ou médiatiques bien dressés, tel l'organe "Made in Perpignan", au titre bien peu local et catalan ! une autre voix officielle, qui ne perturbe jamais les pouvoirs...

 

Le festival de photojournalisme a failli quitter Perpignan, il y a quelques années, pour Barcelone : on imagine que M.Leroy ne serait pas resté une minute de plus à Barcelona s'il avait annoncé que le sujet du vite pour l'indépendance ne serait pas abordé (pas d'expo)...

Ici, à Perpignan, les élus de tous bords ne bronchent pas. C'est l'union sacrée. Seuls les indépendantistes et "Oui au pays catalan" font bouger les lignes...

 

 Où est l'honneur des politiciens locaux ? Cette argumentation qui prétend qu'il n'existe pas de "bonnes" photos sur les violences policières en Catalogne… Là, de la beauté, on s'en moque un peu, on veut des témoignages sur la démocratie espagnole du gouvernement Rajoy… 

 

Il était temps que la mairie et les mécènes locaux se débarrassent du Roy et pourtant on renouvelle son mandat  ! Le prochain maire devra crever l'abcès et trouver une équipe locale motivée épaulée par les institutions et les médias et bienfaiteurs nationaux...

 

 JPB

 

30e VISA pour l'Image/Crise catalane : la mise au point de Jean-François Leroy

La conférence de presse de présentation de la 30e édition du festival international de photojournalisme (du 1er au 16 septembre à Perpignan) a été une nouvelle occasion pour Jean-François Leroy de s'expliquer sur son choix de ne pas proposer d'exposition sur la crise en Catalogne, et les manifestations d'octobre 2017 en particulier.

 

Le directeur du festival perpignanais a profité du micro et des journalistes présents pour lancer : "Je vais faire une petite mise au point, je suis habitué à entendre des conneries mais dire que je manque d'intérêt pour la Catalogne est vraiment une grosse connerie ! Il va y avoir 6 minutes de projection sur le sujet lundi 3 septembre au Campo santo. C'est autant que pour Gaza !".

"C'est d'une connerie !"

Et Jean-François Leroy d'insister : "J'ai lu dans des blogs ou sur Facebook que les expos parallèles allaient montrer "des photos que VISA n'ose pas montrer" ! C'est d'une connerie ! J'ai aussi lu qu'Emmanuel Macron m'avait demandé de ne pas en parler. Je n'ai jamais eu Emmanuel Macron au téléphone, ni Brigitte, et personne, jamais, ne m'a interdit de faire quoi que ce soit ! Entendre autant de contre-vérités, de fake news comme dit Trump, et d'insultes, m'a beaucoup peiné".

L'intégralité de l'interview que Jean-François Leroy nous a accordés dans l'édition papier de L'Indépendant catalan de mercredi 29 août.. 

© L'Indépendant de mardi 28.8.2018

 

 

2018 PERPIGNAN « La revolta de les urnes »

Carles B. Gorbs & Dolors Giber

         30 août 18h, 5 rue Mailly -vernissage

   

  

« La revolta de les urnes » Carles B. Gorbs & Dolors Gibert

   

***Discussion sur les réseaux ...

Ramon Faura-Llavari

 

Cornut i pagar el beure? 

Les Catalans veulent-ils être les cocus qui payent à boire? Visa pour l'image montrera des images de "manifestations violentes à Barcelona" pour une révolution citoyenne qui a pourtant marqué l'opinion publique par son pacifisme. Par contre, pas question de montrer la violence de l'état espagnol entre autre lors du référendum du 1er Octobre dans une des nombreuses expositions. Visa est en totale adéquation avec la maire de Perpignan et les représentants de l'état français qui considèrent qu'il est légitime que le juge ait mis la moitié du gouvernement catalan en prison et que l'autre moitié soit contrainte à l'exil. 

Les citoyens qui ont été tabassés lorsqu'ils allaient voter et ceux qui ont essayé de mettre en place le programme pour lequel ils avaient été élus ne mérite pas l'attention de Visa pour l'Image. Dans ce cas, j'invite tous les Catalans à boycotter ce festival qui ne les respecte pas alors qu'ils représentent la plus grosse partie du public. Nous ferons une campagne pour dénoncer cet état de fait et demander du respect à cette équipe de Visa qui depuis Paris nous montre son mépris.

 Mis à jour le 18/05/2018 15:47

 

- - -

Cela ne nous étonne pas ! Leroy, avant sa retraite, ne va pas se mouiller, ni le maire, ni tous ces "responsables" autour qui bouffent avec les Parisiens alors que le public local ne peut participer. 

Un honte, un événement qui ne sait à rien, surtout pas à l'éthique, mais à se donner bonne conscience...Je n'y vais plus depuis quelques années...pléthore d'images des malheurs du monde, expos inutiles où l'on va comme pour se distraire...

 

JPB

 

Marie Costa

Résumons-nous: Perpignan accueille depuis trente ans un festival de photo-reportage qui dénonce les injustices, exactions, coups d'état etc. dans le monde, avec des parti-pris parfois discutables, mais en toute liberté éditoriale. Et là, on ferme les yeux , les objectifs et les cimaises à ce qui se passe à 25 km avec la ré-instauration d'un état franquiste et policier? Attention: personne ne demande à Visa de prendre parti pour ou contre l'indépendance de la Catalogne mais pour ou contre la démocratie en Europe. Ce n'est même pas un scandale, c'est un constat d'inutilité et de vanité. Et plus grave, de mépris.

 

 

VISA POUR L'IMAGE

Perpignan - Pas de reportage sur la Catalogne à VISA pour l'image

" Je sais qu'on va me le reprocher ici mais non, il n'y a pas d'expo sur la Catalogne".

Ce midi, lors de la conférence de presse de présentation de ce 30e VISA pour l'Image, le directeur du festival assumait sa programmation et l'absence des "événements" en Catalogne sur les cimaises. Jean-François Leroy l'assure : "Je n'ai rien vu d'intéressant en dehors des photos des manifestations mais quarante photos de drapeaux ne font pas une expo". Et, comme souvent avec Jean-François Leroy, le verdict est sans appel

La crise autour du référendum pour l'indépendance de la Catalogne sera néanmoins traitée durant le festival. Les manifestations, parfois violentes, qui ont eu lieu à Barcelone à l'automne dernier, feront l'objet de projections lors des soirées au Campo Santo.

Autre polémique, au début de l'été, lors du vernissage du musée Terrus, le maire et le commissaire de l'expo, Eric Forcada, annoncent que plus de la moitié des tableaux du musée d'Elne sont faux...

Où sont les responsables ?

La nouvelle est répercutée dans le monde entier ! Ele, Terrus et Forcada sont enfin connus aux quatre coins du globe : l'affaire n'a pas que des aspects négatifs !

 

Les faux du Musée TERRUS d'Elne - Lors du vernissage, le maire et Eric Forcada nous annoncent que la moitié des tableaux du peintre local sont des faux ! Répercussions dans le monde entier !!!

 

The fake Etienne Terrus collection | Showcase

 

During recent renovations to The Etienne Terrus Museum in the French town of Elne, the art historian brought in to handle the artworks found almost 60% of the artworks to be fake. We take a look into this story and speak with European art editor of artnet news, Henri Neuendorf to find more about how a painting's originality is determined and ask him where the real Terrus paintings could be.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens