Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 10:27
La Catalogne interroge l'Europe,  Pere MANZANARES - Débat habitat - Colloque secteur protégé - La Raho : que du beau ! - Thierry Delory - Arno BRIGNON - Tony Black -
La Catalogne interroge l'Europe,  Pere MANZANARES - Débat habitat - Colloque secteur protégé - La Raho : que du beau ! - Thierry Delory - Arno BRIGNON - Tony Black -
La Catalogne interroge l'Europe,  Pere MANZANARES - Débat habitat - Colloque secteur protégé - La Raho : que du beau ! - Thierry Delory - Arno BRIGNON - Tony Black -

Débat sur l'habitat "insalubre" du quartier Saint-Jacques :

après l'accident de Marseille : récupérations ???

 

 

HABITAT
Marseille... cela peut aussi se passer à

Perpignan !

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, président de la communauté urbaine PMM, communique. Ce qui s’est passé à Marseille lundi peut aussi se passer à Perpignan : les mêmes causes produisant les mêmes effets. L’onde de choc qui traverse depuis les Marseillais ne doit surtout pas nous laisser indifférents. Cela fait plus de dix ans que l’équipe municipale aux commandes de Perpignan a engagé diverses procédures, de péril et d’insalubrité, à l’encontre de certains immeubles situés notamment dans les quartiers Saint-Jacques et Saint-Mathieu. Les îlots – maisons ou appartements – recensés abritent des logements qui présentent un danger au regard de leur solidité pour la sécurité de la population en général, de leurs occupants en particulier. La Ville a entrepris la démolition de ces îlots, souvent d’ailleurs inhabités, ou squattés. Depuis quelques semaines, quelques personnes manipulées, désinformées, empêchent la Ville d’agir pour la sécurité de tous. Je pense là à l’îlot Puig (quartier Saint-Jacques). Ce comportement est totalement irresponsable, inadmissible, insupportable. Il s’agit d’un immeuble vétuste, inhabité, dont façades et toitures menaçaient de s’effondrer sur les piétons. 

 

*Perpignan-Marseille : un odieux amalgame


L’ASPAHR communique. À Saint-Jacques, démolir n’est pas une solution ; il faut une vraie politique de réhabilitation. Que la mairie qui a acquis de nombreux immeubles et les propriétaires privés, avec des aides, prennent des mesures d’urgence pour que les immeubles vides (40 % du parc selon le maire) ne continuent pas à se dégrader, en protégeant les toitures, notamment. Ensuite, il convient de faire réaliser des diagnostics par des experts indépendants, compétents dans le bâti ancien, puis de mettre en chantier les réhabilitations. C’est en procédant de cette façon que nous éviterons des drames comme ceux de Marseille. Pas plus l’ASPAHR que l’association des habitants de Saint-Jacques ne bloquent les opérations de rénovation et de réhabilitation. Ce qui est « gelé », depuis le 27 juillet dernier, c’est le chantier de démolition de l’îlot Puig (7 immeubles), pour lequel M. le préfet a missionné un expert indépendant chargé d’établir un diagnostic. À ce jour, la ville n’a lancé aucun appel d’offres pour retenir un maître d’œuvre ; il n’y a donc aucun permis de construire en vue, pas de projet.


*La sécurité des personnes doit rester la seule priorité
Olivier Amiel, adjoint au maire de Perpignan, communique. 

 

Le drame à Marseille nous rappelle l’urgence à intervenir dans un quartier comme Saint-Jacques dont la moitié des immeubles est potentiellement indigne. Nous n’aurions jamais dû céder à la pression de quelques personnes qui bloquent depuis juillet le chantier de résorption d’habitat insalubre dans l’îlot de la place du Puig. Pourtant cet îlot a déjà connu un effondrement causant la mort d’une personne en octobre 2006. Le bilan aurait pu être encore pire compte tenu de l’évacuation in extremis de 13 enfants... La sécurité des personnes, en proposant un habitat digne et sûr, doit rester la seule priorité de notre action publique malgré toutes les pressions.

Avancer sur le bâti et le social
*Fabien Candoret, pour le collectif Riverains Place Cassanyes, communique. 

Le collectif
« Riverains Place Cassanyes », est avec d’autres associations, aux réunions organisées par le préfet. Nous sommes aussi ravis de la proposition du maire, au sujet de l’îlot 4 sentier/Bailly, dans un courrier qu’il nous a adressé, et de la possibilité d’une réalisation d’un projet d’habitats qui pourrait se faire, enfin, en concertation avec les habitants. Pour le moment, nous attendons tous la délibération des experts concernant l’îlot Puig, après quoi nous nous investirons dans le NPNRU. L’investissement public de 100 millions d’euros n’est aucunement perdu et contrairement à ce que l’on peut entendre, il n’est pas rattaché à cet îlot. Les membres du collectif Riverains Place Cassanyes sont contre la plupart des destructions envisagées, mais ils sont aussi conscients que ce quartier a besoin de rénovation et souhaitent que toutes les instances y participent. Dans le rapport de M. Narring, concernant le NPNRU, il est aussi abordé l’aspect social du quartier qu’il nous faut absolument traiter. Ce sera long et demandera un investissement financier de l’État, du Département et de la Ville, mais si nous voulons un réel changement dans la vision de ce quartier et y apporter un renouveau en termes de mixité, sans pour autant en déloger les habitants, cela aura un coût.

 

Bilan au 23  NOVEMBRE 2018

C'est un paradis ! Que du beau à Villeneuve de La RAHO ! Que de projets ...

 

La MUNICIPALITÉ. Un point sur les réalisations et les projets. Réunion de quartiers

Le maire a répondu à toutes les questions des habitants, lors d'une réunion de quartiers dans la salle des mariages. Le public attentif et intéressé a écouté la présentation du bilan de l’année écoulée et les différents projets de la commune, dont le montage diapo a été commenté par Jacqueline Irlès :

 le tennis couvert réalisé avec des panneaux photovoltaïques, la borne électrique pour véhicules hybrides, le site internet de la commune, l’application info flash, ainsi que le nouveau bureau de police municipale ou encore le tissage des voisins vigilants en lien avec la police municipale et la gendarmerie.

 

Nombreux projets Les projets ont aussi fait l’objet d’une présentation : la chambre funéraire mitoyenne avec le cimetière livrée en avril, Naja, les bornes relais connectées d’information commerciale, la déchetterie enterrée prévue pour avril. 

Le chantier du lotissement du Canigou, dont 70 % des appartements et maisons ont été vendus sur plan, rappelle que la commune est l’une des plus demandées du département. Ce lotissement comprendra un pôle médical et une résidence pour seniors livrée en 2020. 

Côté sécurité, le premier magistrat a rappelé que dix caméras video sont déjà installées et que neuf supplémentaires sont prévues dans des endroits stratégiques. 

En avant-projet, le contournement de la rocade sud Perpignan, via les mas Bresson et Palegry, est à l’étude, ainsi que l’agrandissement de la mairie vers la place des deux Catalogne. 

L’agrandissement de la cantine de l’école, la rénovation de la cave coopérative, dont le projet moderne bien agencé, a déjà progressé. 

Enfin, la zone d’aménagement concerté (ZAC) golfique devrait voir le jour avec 150 hectares, dont 23 seront construits, avec des plans d’eau de stockage pour l’irrigation et l’embellissement du lieu. 

Les habitants ont ensuite posé des questions : taille des palmiers, ramassage des crottes de chiens, mégots et autres chats sauvages. Les problèmes de stationnement sur les trottoirs ont fait l’unanimité et soulevé des protestations.

 

(C) Correspondant de L'Indépendant

Lumière d'encre à Céret 

expositions

 
Lumière d'encre - Céret: expositions

 

Du 24 novembre 2018 au 26 janvier 2019

JOSÉPHINE

de Arno BRIGNON

à la Galerie Lumière d'Encre

Vernissage le samedi 24 novembre à 11h30

 


Du 3 novembre au 1er décembre
DES MONTAGNES
De Sébastien RONSSE
à l'espace Sant Roch
Vernissage le samedi 3 novembre à 11h30

 

Du 3 au 29 novembre

LE SOLDAT BLEU

De Benjamin TEISSEDRE

à la médiathèque Ludovic Massé de Céret

Vernissage le vendredi 9 novembre à 18h00

 

 - - -

Thierry Delory

J’ai le plaisir de vous inviter à visiter ma nouvelle exposition présentée à la Brasserie Le Petit Moka République à Perpignan du 20 novembre 2018 au 31 janvier 2019. Plus d’une vingtaine de posters choisis parmi les quelques 1000 encres originales extraites de mes nombreux ouvrages. (Impression sur papier Ivoire 300 g au format 50 x 70 cm que vous pouvez acquérir la la carterie "Label Carte, 35 avenue du Général de Gaulle à Perpignan auprès de madame Garcia).

En vous souhaitant le meilleur à l'approche des fêtes de fin d'année, je vous remercie de l'intérêt que vous porterez à mes travaux de dessinateur.

Thierry Delory

... et n'hésitez pas à relayer cette information auprès de vos contacts privilégiés... Merci beaucoup !

- - -

Concert d'exception avec Tony Black, le guitariste-chanteur Folk qui nous vient directement d'Angleterre, sauf que lui, il en vient à vélo. 

A 20H30, Tony Black débarque à L'Anthropo, il pose son vélo, les quelques affaires qui l'encombrent, il sort sa guitare de son étui... Ainsi commence la 2ème épreuve : celle du concert devant public averti. 

La 3ème épreuve de ce triathlon musical reste un secret. 

 

20H30

PAF libre et nécessaire

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=BEnOl-GyQro

 

La Catalogne interroge l'Europe

 

Pere MANZANARES

 

Dimanche 25 novembre 2018 à 18h

au Théâtre de l'Étang

 

 

 

 

 

 

Pere Manzanares

Professeur des Écoles en retraite, co-fondateur deRadio Arrels, membre d'Omnium Catalunya Nordet de nombreuses autres associations, il reste un observateur attentif des mouvements sociaux et politiques en Catalogne.

 

La Catalogne est une vieille nation européenne qui, au fil de son histoire, a connu une grande diversité : les rois d'Aragon, les rois d'Espagne, l'assimilation, des institutions propres, la dictature, une éphémère république, l'autonomie…

Toujours rebelle et éprise de liberté, ouverte au monde, à la création et à l'innovation, dynamique et accueillante, elle aspire aujourd'hui à un vieux rêve, l’indépendance.

L'Europe a accepté en son sein de nouveaux états après la chute du mur de Berlin, parfois à l'issu de conflits armés. Aussi, sommes-nous en droit de nous demander si elle acceptera le processus pacifique et démocratique engagé en Catalogne Sud pour créer un nouvel état républicain ? Ou continuera-t-elle à soutenir l'Espagne dans son intransigeance ?

 

 

Le processus catalan est-il transposable ? Peut-il menacer le modèle européen ? 

Ou s’inscrit-il, tout simplement, dans le cours de l'Histoire ?

 

 

 

Café débat en entrée libre et gratuite
dans la limite des places disponibles

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blogabonnel
  • : Création et information culturelle en Catalogne et... ailleurs.
  • Contact

Profil

  • leblogabonnel
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...
  • professeur de lettres, écrivain, j'ai publié plusieurs livres dans la région Languedoc-Roussillon, sur la Catalogne, Matisse, Machado, Walter Benjamin (éditions Balzac, Cap Béar, Presses littéraires, Presses du Languedoc...

Recherche

Liens